Sans un mot et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 8,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Sans un mot Poche – 1 septembre 2011


Voir les 8 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 0,99
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 3,99 EUR 1,89
Broché, Grands caractères
"Veuillez réessayer"
EUR 21,85

Fan d'Harlan Coben ?

coben
Découvrez tous les romans du célèbre auteur de romans policiers.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Sans un mot + Sans un adieu + Faute de preuves
Prix pour les trois: EUR 24,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Marianne sirotait son troisième verre de cuervo, émerveillée par son infinie capacité à détruire tout ce qu'il pouvait y avoir de bon dans sa pitoyable vie, quand l'homme à côté d'elle s'écria :
- Écoutez voir, mes petites belles : le créationnisme et l'évolutionnisme sont parfaitement compatibles.
Il lui avait postillonné dans le cou. Marianne grimaça et coula un regard rapide dans sa direction. Assis à sa droite, le bonhomme avait une grosse moustache en broussaille sortie tout droit d'un film X des années soixante-dix. La blonde décolorée aux cheveux secs comme de la paille à qui était destiné ce brillant trait d'esprit était assise à gauche de Marianne, qui se retrouvait donc dans l'inconfortable position de la tranche de jambon d'un sandwich à la composition douteuse.
S'efforçant de les ignorer, elle scrutait son verre comme s'il s'agissait d'un diamant pour une future bague de fiançailles, dans l'espoir de faire disparaître le moustachu et la fille aux cheveux filasse. Rien à faire, ils étaient toujours là.
- Vous êtes cinglé, dit Miss Filasse.
- Attendez que je vous explique. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Jusqu'à quel point connaît-on son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé. Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur. Malgré leurs réticences, ils se décident à installer un logiciel de contrôle. Un jour, un mail inquiétant. Et Adam disparaît. Sans un mot...


Détails sur le produit

  • Poche: 471 pages
  • Editeur : Pocket (1 septembre 2011)
  • Collection : Pocket thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266219693
  • ISBN-13: 978-2266219693
  • Dimensions du produit: 17,7 x 2,1 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (55 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 40.909 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1962, Harlan Coben vit dans le New Jersey avec sa femme et leurs quatre enfants. Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il a travaillé dans l'industrie du voyage avant de se consacrer à l'écriture.

Depuis ses débuts en 1995, la critique n'a cessé de l'acclamer. Il est notamment le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis. Traduits dans une quarantaine de langues, ses romans occupent les têtes de listes de best-sellers dans le monde entier.

Le premier de ses romans traduit en France, Ne le dis à personne (Belfond, 2002) - prix du polar des lectrices de Elle en 2003 - a obtenu d'emblée un énorme succès auprès du public et de la critique. Succès confirmé avec : Disparu à jamais (2003), Une chance de trop(2004), Juste un regard (2005), Innocent (2006), Promets-moi (2007), Dans les bois (2008), Sans un mot (2009), Sans laisser d'adresse (2010) et Sans un adieu (2010), son premier roman écrit à vingt-cinq ans à peine.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

52 internautes sur 54 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gwen COMMENTATEUR N° 11ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 8 mars 2009
Format: Broché
Cinq heures! C'est exactement le temps qu'il m'aura fallu pour dévorer ce nouveau thriller du Docteur ès Nuits Blanches qu'est Harlan Coben. Thriller qui s'inscrit dans la lignée directe de "ne le dis à personne" puisque l'intrigue joue à nouveau sur la crainte et la douleur de perdre un être proche.

Ici, un couple de parents s'inquiète des dangers qu'Internet pourrait faire courir à leur fils. Décidés à le protéger à son insu, ils installent un logiciel espion sur son ordinateur. Mais cela suffira-t-il à empêcher le pire?

Se greffent sur ce thème initial bien d'autres histoires qui finissent peu à peu par s'entremêler pour aboutir à un final explosif. L'intrigue est touffue, comme d'habitude, l'écriture brillante, les personnages extrêmement crédibles et humains.

Et puis on sent que Coben, qui est lui-même père de quatre enfants, parle ici d'un sujet qui le touche de manière personnelle. Comment faut-il élever ses enfants? Jusqu'où faut-il aller pour les protéger des menaces du monde extérieur, qu'elles soient virtuelles ou non?

Au-delà du plaisir immédiat de ses rebondissements, voilà les questions que nous pose ce livre intelligent et adulte. "Sans un mot" est un grand polar dénué de clichés qui vous séduit par son mystère et vous interpelle par sa dimension morale. Chaudement recommandé!
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Angelsmuse sur 10 juin 2009
Format: Broché
Sans un mot est un bon Harlan Coben. Malheureusement pas le meilleur. Les fils de l'histoire utilisés sont les mêmes, que l'on commence à bien connaître. L'histoire est bien ficelée mais ne tient pas en haleine comme ont pu le faire Ne Le Dis à Personne ou Juste un Regard.
Il est plaisant à lire mais ça n'est pas son chef-d'oeuvre..
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
40 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick Klotz sur 20 avril 2009
Format: Broché
Le syndrome est classique, un auteur, de talent, comment un excellent livre (ce fut le cas avec Ne le dis à personne), puis, grisé par le succès nous inflige chaque année la même recette, avec de moins en moins d'originalité, moins en moins de créativité. Obligé de produire leur opus annuel par le système, entre deux tournées promo longues et épuisantes, on voit mal comment ils pourraient prendre un peu de temps et de distance pour se renouveler. Ca a été le cas pour Mary Higgins Clark, pour Patricia Cornwell, pour Michael Connelly, tous usés jusqu'à la corde, c'est maintenant le cas pour Coben, qui nous inflige, une fois de plus, mais en toujours moins bien, les mêmes ingrédients. Le pire c'est que plus les livres sont inconsistants, plus ils semblent rencontrer leur public - ce qui n'encourage pas les auteurs à plus de créativité. Aussi donc, plutôt que ce nième Coben, essayez donc plutôt les jeunes auteurs, ceux dont le talent est tout frais, et éloquent, ils ne manquent pas, de Simon Beckett à Gillian Flynn, Richard Montanari ou bien encore Tana French, le magnifique R J Ellory, enfin, sur un sujet très proche de Sans un Mot, mais exploité de façon bien plus originale et pêchue, Ceux qu'on aime, de Steve Mosby, auteur du magistral Un sur deux.
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Penny Lane sur 12 mars 2010
Format: Poche
Mike et Tia se demandent quelle conduite avoir avec leur fils aîné, Adam. Complètement mutique depuis le suicide de son meilleur ami, ses parents ne le reconnaissent plus. Ils décident de réagir...

Toujours aussi efficace ! On tourne les pages à toute vitesse pour savoir ce qui se passer. Ce roman aborde les relations parents-enfants de manière intéressante, il interroge sur l'éducation et jusqu'où peut-on aller pour protéger son enfant. Mais le dénouement manque cruellement de crédibilité : trop d'histoires en même temps et au même endroit !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon Customer sur 12 juin 2009
Format: Broché
J'aime beaucoup lire les romans d'Harlan Coben et jusque là je n'ai pas boudé mon plaisir. Sur les 3/4 du livre rien à dire, la sauce prend, vous êtes tenus en haleine par différentes histoires qui ont l'air complètement étrangères les unes aux autres mais vous savez au fond de vous que bientôt vous aurez la solution et .......pffft!ah oui, on a la réponse mais rien de transcendant et on a plutôt l'impression que l'auteur s'est dépêché de finir!!!Je n'en dis pas plus pour préserver le "suspense" mais franchement Harlan Coben a déjà fait bien mieux!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Estelle sur 7 septembre 2009
Format: Broché
J'adore Harlan Coben, et pour le coup je suis vraiment déçue. ça tourne en rond, j'ai hésité plus d'une fois à le refermer avant la fin, et j'ai mis plus d'une semaine pour le lire!!
Non vraiment, il est tout juste passable. J'espère que le prochain sera à la hauteur de son talent, car là, il ne fait vraiment pas l'unanimité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par LUDI TOP 1000 COMMENTATEURS sur 26 juillet 2010
Format: Poche
Il se passe de drôles de choses dans ce petit bourg tranquille.
Une gamine humiliée par son prof de collège rumine sa vengeance pendant qu'un couple au passé mystérieux cherche un donneur pour guérir leur fils et qu'un ado de 16 ans fliqué sur Internet par ses parents, disparaît subitement. Quand on sait qu'en plus un Sérial Killer vient de poser ses valises dans le secteur....
Les 3/4 du roman sont composés de dialogues, c'est dire la place qui est laissée aux portraits, aux caractères, aux décors, aux analyses, aux atmosphères, enfin tout ce qui constitue habituellement la structure narrative d'un récit.
On dirait que l'auteur a pioché dans une boîte de playmobil pour créer ses personnages. Il y a bien une enveloppe physique posée sur eux, mais elle est comme taillée dans du granit, avec des traits si communs et vulgaires qu'on a très vite envie d'oublier à quoi ressemble le prototype.
Mais alors, un personnage de granit, ça ne doit pas avoir un caractère bien complexe? Pourquoi j'irais ennuyer mes lecteurs avec des idées pareilles ?
On a bien compris que ce travail de caractérisation des personnages fait suer l'auteur, mais il a au moins le mérite d'assumer cette faille intellectuelle (peut-être volontaire) en faisant l'impasse sur ces développements, plutôt que de bâcler des tentatives besogneuses et inabouties.
Car si j'ai bien compris, ce que Harlan Coben veut donner à ses lecteurs, c'est de l'action et du suspense. Une histoire, pas des mots. Il laisse donc filer sa plume dans un style cursif plus condensé qu'un rapport en sténo.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?