EUR 20,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par LMLR.
EUR 20,00 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 21,99
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 21,99
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : marvelio-france
Ajouter au panier
EUR 21,99
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : nagiry
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Santana Import

4.8 étoiles sur 5 13 commentaires client

16 neufs à partir de EUR 19,94 1 d'occasion à partir de EUR 42,00
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Santana


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Santana
  • +
  • Abraxas
  • +
  • Caravanserai - Edition remasterisée
Prix total: EUR 33,98
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Album vinyle (14 novembre 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Simply Vinyl
  • ASIN : B00004WOI8
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 13 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 321.068 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Waiting
  2. Evil Ways
  3. Shades Of Time
  4. Savor
  5. Jingo

Disque : 2

  1. Persuasion
  2. Treat
  3. You Just Don't Care
  4. Soul Sacrifice


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 13 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 mai 2010
Format: CD
Après avoir débuté sa carrière avec des groupes baptisés the Santana Brothers et The Santana Blues Band, Carlos Santana alias Carlos Alberto Santana Barragan, mexicain d'origine et fils de musicien, sort un premier album sous le simple nom de Santana. Nous sommes en 1969 et sur la scène de l'Area Bay de San Francisco, son terrain d'expression musical favori. Révélé par Woodstock, cette même année, influencé par la musique afro-cubaine, le rythm & blues et le rock, Santana (dit Devadip ce qui signifie l'aeil de Dieu) fait une entrée fracassante dans le milieu du rock avec cet album, bien dans le ton de la fin des années 60 et aux surprenantes et percutantes touches latino. Guitariste au style unique, aussi fluide qu'il peut être acéré, Carlos Santana, dans cet album, rivalise avec les percussionnistes de sa formation, Michael Carabello et Chepito Jose Areas, formation articulée autour de Gregg Rolie (claviers), David Brown (basse) et de Michael Schrieve (batterie), 17 ans à l'époque et déjà immense pointure révélée par sa prestation fabuleuse à Woodstock. Le ton est donné d'emblée avec Waiting, très caractéristique de la marque de fabrique qu'a imposée le mexicain dès son avènement. C'est le cha-cha Evil Ways, un top 10 dominé par l'orgue Hammond de Rolie (et ponctué par un solo accrocheur de Carlos), le titre suivant, qui popularisera Santana. Shades Of Time (un excellent Rolie au chant), l'instrumental Savor (quel solo de timbales de Chepito !) et Jingo, autre hit de l'album, s'enchaînent sur un rythme endiablé.Lire la suite ›
1 commentaire 7 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 6 mai 2012
Format: CD Achat vérifié
Faire un commentaire sur ce disque sorti il y a environ 40 ans, relève du très grand nimportnawak. Tant pis ! J'avais le vinyl dont j'adorais la pochette, le CD en restitue moins la beauté évidemment, malgré les efforts de la maison de disques pour le livret. Cette édition, agrémentée de bonus, dont "Soul sacrifice", version Woodstock est absolument exceptionnelle, et n'a rien perdu de sa chaleur, de son brio, de sa fougue, de l'alchimie secrète qui réunissait ces jeunes musiciens. Comme les 4 ou 5 premiers albums de Santana, pas encore Carlos, absolument indispensables, et d'une maturité et actualité incroyables. La "worldmusic", si ce terme veut dire quelque chose, venait de naître. Magique.
5 commentaires 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
CHRONIQUE DE PHILIPPE PARINGAUX MAGAZINE ROCK&FOLK DECEMBRE 1969 N°35 Page 95
1° Album 1969 33T Réf : CBS S 63 815
Carlos Santana, guitariste très connu sur la West Coast (Santana Blues Band), mais dont bien peu de choses nous sommes parvenues en France (on l'entend sur le double album Kooper-Bloomfield) (1) est l'un de ces jeunes Américains (Mexicain ?) qui se passionnent pour le blues et on eu la chance de pouvoir écouter, dès leur enfance, les maîtres noirs du genre. Carlos Santana, jusqu'à présent connu seulement d'une minorité de Californiens, vient avec cet album, d'atteindre à la gloire. Il faut dire que notre homme et son groupe ne se contentent plus de jouer ou de chanter "Woke up this mornin', my baby was gone". A leur blues, ils ont infusé une bonne dose de rythmes afro-cubains qui donne à l'ensemble une couleur originale, très chaleureuse, et renouvelle un peu le genre. La percussion joue, bien sûr, un rôle très important dans la musique du groupe, à tel point qu'on trouve en son plein, en plus d'un batteur (Mike Shrieve), deux joueurs de conga et d'instruments de percussions divers (Mike Carabello et Jose Chepito Areas). Le bassiste, solide sans fioriture, est Dave Brown. Quant deux voix principales de la formation, elles appartiennent à Santana , excellent guitariste et chanteur, et surtout à Gregg Rolie, pianiste, organiste et également chanteur dont la voix rappelle un peu celle de David Clayton-Thomas (qui elle-même en rappelle bien d'autres). A ses talents de vocaliste, Rolie en ajoute d'autres, plus importants, d'instrumentiste, et particulièrement d'organiste. Santana l'a compris, qui se fait dix fois moins entendre que son compagnon.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 500 COMMENTATEURS le 24 juillet 2015
Format: CD
C’est autour du guitariste mexicain Carlos Santana (émigré à San Francisco en 1962) que se forme le groupe éponyme en 1967. Sous l’impulsion du légendaire manager Bill Graham, Santana sera programmé au festival de Woodstock le 16 août 1969... Bingo ! Avec son hybridation de rythmes afro-cubains et de hard rock, la formation sera l’une des sensations du festival et acquerra immédiatement une réputation en acier trempé, avant même que le moindre disque ne soit publié. Du coup très attendu, celui-ci ne décevra pas.
Formidable machine rythmique, le groupe déploie toute sa dextérité sur ce premier album et fait montre d’une rare détermination dans l’assise du style qui fera sa gloire. Alliant feeling et impact dans une intensité de feu, Santana (groupe de jams à la base) tisse une toile faite de rythmes latins - dominés par l’orgue du co-leader et (superbe) chanteur Gregg Rolie - que les interventions incandescentes de son guitariste de génie viennent fulgurer à chaque apparition. A l’image du tribal JINGO (reprise du Nigérian Babatunde Olatunji) ou du mythique SOUL SACRIFICE, morceau de bravoure scénique qui révéla le fantastique batteur Michael Schrieve (20 ans !), le temps d’un solo devenu l’un des moments forts du film Woodstock. Suggérée par Graham, la reprise de EVIL WAYS (Willie Bobo) deviendra leur premier hit single et, associé au beau succès de ce premier album, confirmera aux yeux du monde qu’un grand groupe venait bien de naître.
Tops : EVIL WAYS, JINGO, PERSUASION, SOUL SACRIFICE, WAITING
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?