undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

14
4,6 sur 5 étoiles
Saturday Night Wrist
Format: CDModifier
Prix:10,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce dernier album des Deftones n'est pas le moins surprenant de la désormais riche discographie du groupe. Après avoir (un peu) déçu avec son album précédent, éponyme, et accusé d'avoir brouillé les pistes. Ce n'est pas ce nouvel album qui va remettre l'auditeur sur les rails. Pour autant, là ou Moreno et sa troupe avait entamé le virage d'un rock plus atmosphérique, le quintet va plus loin et c'est tant mieux. La production est plus travaillée que jamais et les lignes de guitare sont magnifiques. Les ruptures sont pléthores et la voix de Chino Moreno surfe avec brio sur ces montagnes russes. A l'arrivée, on a l'album d'un groupe définitivement mûr dont on devine un énorme potentiel au fur et à mesure des écoutes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 9 novembre 2006
Je suis toujours surpris de lire que les Deftones avaient "déçus" avec leur fabuleux album éponyme de 2003. Et je plains tous ceux qui sont passés à côté, faute de l'avoir assez écouté. C'est une pierre d'angle de l'histoire du rock, au même titre que "Raw Power" des Stooges ou "Loveless" de My Bloody Valentine...

Alors, ce nouvel album... D'abord il ne faut pas le juger trop vite, un Deftones se goûte au long cours. Mais les premières sentations sont déjà enivrantes.

Ils ont changé de producteur, appelé aux manettes le légendaire Bob Ezrin, en remplacement de l'excellent Terry Date, qui leur avait sculpté le monumental mur du son du précédent album. Le son a perdu en puissance ce qu'il gagne en clarté. Et chacune des individualités du groupe, toutes exceptionnelles, se retrouvent à égalité là où dominaient souverainement les guitares impériales de Steven Carpenter.

Tout ici fait tendre l'oreille, des titres sonnent déjà comme des classiques immédiats (Rapture, Beware, Cherry Waves, Xerces, Combat, Riviere... excusez du peu), et le groupe continue d'avancer, d'évoluer dans sa propre veine, d'enrichir son propre langage, sans se répéter, à la manière d'un Radiohead, ou de l'immense Led Zeppelin en son temps.

Bref, le Marteau des Dieux a encore frappé, pour notre plaisir le plus intense, et probablement pour des mois d'écoute inlassable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 janvier 2007
A chaque sortie d'un nouveau deftones je me pose et l'accroche n'est pas forcément aisée les premières fois! Je vous délivre donc ce commentaire après un bon nombre d'écoutes! Je trouve cet album magnifique! leur prédécesseur était audacieux, profond avec un son très agressif! celui ci est de la même trempe avec des bonus en plus! l'atmosphère est beaucoup plus travaillée et les morceaux partent dans tous les sens sans remettre à aucun moment en question l'homogénéité de l'album! sacrée performance messieurs! les gars se sentent à l'aise dans ce nouveau répertoire et çà s'entend! Je respecte ce groupe car il continue sa route sans trop se soucier de ce qui se passe autour, se nourrit de ces side projects avec talent sans perdre son identité! BRAVO!un album en tout point excellent!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Tout est dans le titre du commentaire.

Nouveau venu sur la planète Deftones, je ne me lasse pas d'écouter cet album.

Il y a tout dedans !

Vous voulez du bien frappé ? Il y en a !

Vous voulez du planant, de l'hypnotique ? Il y en a !

Vous voulez du métal ? Il y en a !

Vous voulez de l'électro ? Il y en a !

Et le tout est original par rapport aux autres groupe du même genre.

Quel genre ???

Ben en fait, c'est là qu'ils sont forts, c'est leur genre à eux tout seuls.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce dernier album des Deftones n'est pas le moins surprenant de la désormais riche discographie du groupe. Après avoir (un peu) déçu avec son album précédent, éponyme, et accusé d'avoir brouillé les pistes. Ce n'est pas ce nouvel album qui va remettre l'auditeur sur les rails. Pour autant, là ou Moreno et sa troupe avait entamé le virage d'un rock plus atmosphérique, le quintet va plus loin et c'est tant mieux. La production est plus travaillée que jamais et les lignes de guitare sont magnifiques. Les ruptures sont pléthores et la voix de Chino Moreno surfe avec brio sur ces montagnes russes. A l'arrivée, on a l'album d'un groupe définitivement mûr dont on devine un énorme potentiel au fur et à mesure des écoutes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 11 octobre 2013
Rétrospectivement, mon album préféré avec 'White Pony'.

On ne sait plus vraiment dans quelle catégorie classer cette musique, entre Rock, Métal et Trip-Hop peut-être… ou tout simplement dans "Deftones", puisque c'est pour moi l'un des rares groupes actuels qui parvienne encore à développer un univers aussi personnel.
Des très belles mélodies souvent étonnantes, un approche sonore riche en textures et une certaine mélancolie enivrante. Une complexité jamais démonstrative.
Des tonnes de petites subtilités à découvrir au fur et à mesure des écoutes successives.
Bref, un album dont on ne se lasse pas !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 26 avril 2015
Pour moi, un des meilleurs album des Deftones, avec une touche d'électro plus présente, et la voix magique de Chino Moreno.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 août 2007
Il va dans ce disque tout un tas de choses...Tout un tas d'exceptions...Prenons nottament la force immmédiate qu'il ne contient pas de prime abord, ...Cela peut etre préjudiciable pour un groupe qui émet autant habituellement... Les lenteurs et le passé de langue du couplet au refrain de certaines perles ,qui ne le deviennent qu'aprés 10 écoutes ,...Le 1er morceau trop èxistentiel part vite en inèxistence...On part dans Rapture comme étant un copier/coller du précedant opus...On se dit que que les DEFTONES se sont employés à un point qu'ils tournent et détournent ... Que tiraillés d'un succés plus qu'internationnal , ils ne livrent plus qu'un album de plus ,... quelque indéscence commerciale nécéssaire pour continuer à vivre d'un nom désormais bien connu...
Et puis on écoute ce disque 10 fois parce que l'on a tout de meme un petit doute... et aussi des coups de coeur..."Beware"..."Cherry wawes"..."Xerces" qui résonnent tout à coup au long d'une journée dans n'importe quel endroit . La totalité de cet album est magnifique ...Sa sensualité est incomparrable...Je suis parti avec un gros a priori ...un morceau comme "Combat" attaque headbang et relevé de refrain en bouche de fille initial , comparable à la pochette,... font de ce disque un exemple , ... il faut l'utiliser et y croire pour l'aimer ... mais c'est c'est quelque chose...quelque chose d'énorme en tout point...Je ne suis surtout pas déçu d'avoir suivi ce groupe jusqu'à ce jour...Enorme...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 juillet 2007
J'aurais aimé mettre 5 étoiles pour cet album si celui-ci n'avait pas contenu les mêmes défauts que leur album précédent: des chansons inutiles qui gâchent tout le reste de l'album. Si sur l'album éponyme, le dernier tiers était sans saveur, ici deux chansons sont à jeté: "Mein" et "Pink Cellphone" et celles-ci malheureusement se trouvent en plein milieu. La première de qualité moyenne nous réserve la surprise d'une apparition de Serj Tankian de System Of A Down et son chant très désagréable. "Pink Cellphone" quant à elle débarque avec son mauvais trip-hop pour casser l'ambiance de l'album. On pourrait penser qu'ils se sont trompés d'album, que Chino pensait être en train d'enregistrer pour Team Sleep mais celle-ci n'en contient même pas la qualité. Décevant!
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 novembre 2006
Le 5ème albums du quintet de sacramento surprend a sa première écoute. Mais après quelques mise en boucle de l'album sur notre platine on se l'approprie et on adore. Dans la veine de white pony et un soupcon de team sleep, saturday night wrist nous plonge dans un univers planant comme dans "beware", "cherry waves". "Rapture" et "rats!rats!rats" nous montre que la patte métal est toujours la. Le reste reste tout autant des perles, a noter aussi les exellents "hole in the earth", "mein" et "kimdracula".L'un des meilleurs albums de l'année avec celui de tool "10000 days".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Koi No Yokan
Koi No Yokan de Deftones (CD - 2012)

White Pony
White Pony de Deftones (CD - 2000)

Deftones
Deftones de Deftones (CD - 2003)