undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

186
4,0 sur 5 étoiles
Sauve-moi
Format: PocheModifier
Prix:7,70 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 mai 2011
Premier livre que je lis de cet auteur et je n'ai pas été déçue. Prochain passage à la librairie, je fonce acheter une autre de ses oeuvres. Très facile à lire, on rentre dans l'histoire tout de suite, et on n'a qu'une envie, terminer le livre pour savoir comment l'histoire va se terminer ! Je suis d'accord pour dire que ce n'est pas de la grande littérature, mais tout ce que je j'attends d'un livre, c'est avoir du plaisir à le lire et quand je n'arrive plus à décrocher alors là c'est le top, et pour SAUVE MOI ça a été le cas ! Je recommande donc vivement ce livre +++
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Quelques heures m'ont suffi pour lire "Sauve-moi". Le style est fluide, l'histoire prenante - parfois même émouvante - et pleine de rebondissements qu'on essaie de deviner dès que l'auteur nous cède quelques indices. Et de temps en temps on ne se trompe pas ! 50 pages avant la fin, on peut ainsi deviner comment l'histoire se finira.
Par contre, il faut accepter de se laisser prendre au jeu pour apprécier ce livre, sinon on a juste l'impression d'un grand fourre-tout plus ou moins profond. L'auteur manipule en effet réel et surnaturel avec aisance, mélange de nombreux thèmes - histoires d'amour, suicide, attentat, drogue, etc. -, passe de l'histoire d'amour à une histoire qui s'apparenterait plus à un film d'action et propose des personnages un peu caricaturaux (héros contre méchants sans coeur...) ou manquant de profondeur (le personnage de Juliette aurait pu être plus étudié).
Mais si on est prévenu et qu'on est dans de bonnes dispositions - une humeur légère est de rigueur -, alors on aimera et on dévorera le bouquin ! "Sauve-moi" se lit comme on regarderait un film tant il y a de détails de mise en scène (déplacements des personnages, gestes, ambiance, tout y est parfaitement bien décrit...) ! Les fans de New-York apprécieront d'ailleurs la description de la ville et de ses habitants.
Le style, les personnages et le cadre ne vont pas sans faire penser à Marc Levy, cependant là où Levy m'ennuyait et m'agaçait au plus au point (à part dans "Sept jours pour une éternité" que j'ai adoré), Musso a réussi à me captiver. Après, chacun ses goûts !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 janvier 2006
"Sauve-moi" se lit avec beaucoup de plaisir et de facilité. Si le roman pêche parfois par manque de profondeur (les personnages sont caricaturaux) et par un style pauvre, il ne manque en revanche ni d'action ni de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant. A l'instar des romans de Marc Levy, l'attrait de "sauve-moi" semble reposer sur une subtile alchimie qui mêlerait amour, surnaturel, rêve et aventure. Guillaume Musso a-t-il trouvé la recette miracle pour ne pas ennuyer son lecteur?
Si vous avez aimé "Et après...", vous aimerez sans doute "sauve-moi". Les points communs entre les deux romans sont si nombreux que vous risquez, une fois la lecture finie, de confondre les deux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un livre qui se lit facilement, une intrigue interressante, de l'amour un peu de suspense, on se demande comment vas se finir le livre en essayant de ne pas lire la fin avant

Dans le style de Marc Levy

J'ai hate de lire son troisieme Livre...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Musso est un des mes auteurs favoris mais je dois dire que ce roman est mon favori!!....
C'est l'histoire d'une jeune femme française: Juliette qui s'est installée aux Etats Unis pour concrétiser le rêve de devenir actrice....
Mais voila elle doit se rendre à l'évidence ça ne marche pas et fini par se décider à rentrer en France...
Le jour précédant son départ elle va faire connaissance avec un jeune médecin: Sam qui a faillit la renverser en voiture! Entre eux le coup de foudre sera instantané mais voila que suite à un imbroglio les 2 protagonistes vont se mentir mutuellement: elle se faisant passer pour une avocate et lui prétendant qu'il est marié (alors qu'il est veuf)...
La passion étant trop forte ils vont y céder mais le lendemain Juliette partira tout de même prendre son vol et Sam qui se décidera à la rattraper réalisera que c'est trop tard lorsqu'il apprendra l'explosion de l'avion en plein vol!!...

Musso a le don de nous faire ressentir les émotions des protagonistes, de nous émouvoir, et d'introduire une dose de paranormal qui nous immerge complètement dans ses livres qu'on ne peut lâcher avant d'arriver à la fin!!.....Merci pour ces heures d'évasion et de plaisir M Musso!!...
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2007
J'ai adoré ce livre et, si j'avais pu, je l'aurais lu d'une traite ! J'ai été plongée dans cette histoire sans avoir envie d'en sortir.
Le style est simple ce qui rend la lecture facile. L'auteur nous plonge dans une histoire merveilleuse et moderne. Un éloge au bonheur possible dans un monde angoissant. Un vrai livre de détente...
J'ai trouvé ce livre bien meilleur que le premier (Et après...). Je me réjouis de lire le troisième (Seras-tu là).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
34 sur 41 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mai 2005
Le style est plus fluide, le rythme plus soutenu et les personnages aussi attachants que ceux de "Et après..."
Guillaume Musso nous emporte à nouveau sur le thème de la destinée et du hasard, du fantastique et de la vie après la mort. La quatrieme de couverture le dit: "Ce roman est dangereux..." car le suspense est intense et bien élaboré.
Guillaume Musso: un auteur qui monte et qui le mérite!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 29 mai 2014
-
Je n'attendais pas beaucoup de cet auteur à succès à répétitions, je l'avoue sans fard.
Toutefois je ne m'attendais certainement pas être brutalement immergée dans une marmite collante de guimauve, confrontée à une mièvrerie aussi abyssale et un style si niais, qui semble s'adresser à un lecteur d'un âge mental clairement inférieur à celui du public visé.
Que se passe-t-il dans notre pays ? Suis-je vraiment une telle extra-terrestre pour trouver ce roman d'une telle nullité ? Si oui, que les E.T viennent immédiatement me chercher, oui même si je dois me retrouver pourvue de huit tentacules et recouverte de mucus fluorescent, tout vaudrait plutôt qu'être condamnée à subir ce genre de littérature - qui n'en a que le nom.

Comparer ce tas de mots arrangés en phrases à un Harlequin serait insulter ce genre noble (dont j'ai lu des centaines de titres, je sais donc parfaitement de quoi je parle).
Un exemple ? Dès la première page :

"Dans l'escalier, une collection hétéroclite de petits miroirs chinés dans les brocantes lui renvoya l'image d'une jeune femme de vingt-huit ans aux cheveux mi-longs et au regard espiègle. Elle lança une moue boudeuse à la glace puis tenta de remettre un peu d'ordre dans sa coiffure en arrangeant à la va-vite quelques mèches dorées qui virevoltaient autour de sa tête. Son tee-shirt échancré et sa petite culotte en dentelle lui donnaient une allure sexy et mutine."

Bon, là j'ai piqué un fou-rire ; tout n'était pas perdu, me semblait-il alors...
Mais je n'ai pas tardé à faire une indigestion, je n'ai pas tenu plus de 70 pages, tant les faux clichés, les stéréotypes navrants, les commentaires affligeants de vacuité se succédaient sans coup férir.
Le style n’est pas laid, mais d'un scolaire alarmant, multipliant les phrases démonstratives explicatives lourdaudes du genre "C'était un vaste cimetière vallonné aux allures de parc", et les constructions ongles-sur-tableau-noir du genre "car il avait été brisé par la disparition de sa femme, un an auparavant".

Les clichés abondent, et les pires, ceux qui insultent notre intelligence et la catégorie de personnes auxquelles ils se rattachent.

A propos du flash-back éclair pour mettre en scène l'enfance douloureuse du "héros" (pédiatre hospitalier) dans un quartier difficile :

"Tous trois avaient uni leurs forces pour survivre au milieu de la folie qui les entourait. Leur entraide et leur amitié s'étaient construites sur leur complémentarité et chacun avait trouvé son équilibre grâce aux deux autres. La Colombienne, le Blanc et le Black : le Cœur, l'Intelligence et la Force".

Comment, mais comment, COMMENT peut-on écrire ça avec 'a straight face' ?!!! (oui, tant qu'à faire je fais ma prétentieuse, ya pas de raisons, j'étale sans honte mon non-bilinguisme).
Le ridicule ne tue pas.
Et même, il rend riche !
(silence consterné et vaguement, mais alors trèès vaguement, spéculatif).

Où en étions-nous ? Ah oui aux faux-clichés insultants. Autre exemple hallucinant : une jeune fille de 13 ans atteinte d'une leucémie, qui a déjà subi deux greffes de moelle osseuse sans succès et que le médecin tente de convaincre d'accepter une dernière tentative de traitement. Extrait du dialogue :

" - Je vais crever , n'est-ce pas ? Si on ne me fait pas cette *** de greffe, je vais crever ?" [la jeune malade]
- Oui, c'est vrai, tu risques de mourir", admit-il [le docteur].
Il laissa passer quelques secondes puis ajouta :
- Mais ça n'arrivera pas".
Puis :
- Je te le promets".

Quel abruti d'incompétent d'inconscient de psychopathe de médecin ferait une telle promesse à un patient ?!

Passons sur la rencontre ridiculement orchestrée, la fille qui chipe les vêtements de sa colocataire (même pas une amie, parce que les New-yorkaises sont comme ça, 3 ans de co-habitation et aucun lien d'amitié, tous pareils ces New-yorkais), vêtements soigneusement préparés pour un rendez-vous important, et qui part se faire une dernière virée en ville, sur un coup de tête, avant de manquer se faire renverser par le dit-médecin, qui ne regarde pas la route (la ville, la nuit, il neige) parce qu'il est occupé à déplier et admirer le dessin offert par la jeune malade pré-citée. Ben voyons.

Passons sur le cliché (oui, encore, mais je ne trouve pas de synonyme, un chat reste un chat après tout) de la jeune dinde cruche niaise piaffant dans de beaux vêtements empruntés et qui ment en se disant avocate (comme sa colocataire, l'habit fait le moine apparemment) et accepte d'aller boire un verre avec un inconnu sans hésiter ni réfléchir (enfin si, commence ici le jeu des voix off en italique, artifice littéraire crispant dans sa prétention et son indigence de fond )
De la pintade, disais-je, qui suit ainsi l'inconnu-possiblement-psychopathe-prétendument-médecin avec des mines émerveillées de petite pauvresse :

"Avec ses cinquante étages de verre et de béton, le Marriot était le deuxième plus grand hôtel de Manhattan. Juliette [la fille au minois mutin et à la culotte en dentelle], qui n'en avait jamais franchi le seuil, écarquilla les yeux en pénétrant dans l'immense atrium".

Trop chou.
Le Dr Doug Ross était riche à billions, je me rappelle très bien, c’est vrai.

S'en suit une mémorable entrevue, avec une siiii originale présentation, qui donne ça (et qui m'a donné envie de : 1°) refermer ce livre, 2°) rédiger ce fulminant commentaire en récompense de ce temps de lecture gâchée, 3°) mettre ensuite le livre à la poubelle, accomplissement rarissime mais parfois nécessaire à l'exorcisme final) :

"19h41

*si un homme aussi génial a envie de moi, c'est que je ne suis pas si moche que ça...*

19h43

Elle : Plat préféré ?
Lui : Un bon cheese-burger.
Elle : (en haussant les épaules) : Pff...
Lui : Qu'est-ce que vous proposez de mieux ?
Elle : Brioche d'escargots au foie gras...

19h45

*Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?*"

Bon, là j'ai jeté l'éponge, le ridicule n'a pas occis l'auteur, mais il pourrait bien m'achever, moi, victime innocente.
Si vous pensez que de telles phrases peuvent être incorporées à un livre décent sans aucun second degré, eh bien, pourquoi ne pas le lire ?
Je pense tout de même qu'il faut une innocence de lecture extrême pour pouvoir gober un tel concentré d'inepties sans nausée... Innocence qui semble pourtant être le lot de certains lecteurs ; alors, eh bien si les œuvres de monsieur Musso les transportent d'aise, c'est déjà ça !
Mais ce sera bien tout.
3737 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 décembre 2009
Pour les amateurs et/ou amatrices de lecture genre histoire d'amour (ou d'amitié) dans un monde irréel qui laisse libre cours à l'imagination!!!! Lecture très agréable qui permet de se détendre. Bravo Amazon pour la livraison!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 août 2009
Très bon livre qui maintient le lecteur dans la dure et pourtant si douce incertitude dans laquelle l'auteur sait si bien nous plonger.
On en redemande !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Je reviens te chercher
Je reviens te chercher de Guillaume MUSSO (Poche - 3 octobre 2013)
EUR 7,70

Et après...
Et après... de Guillaume MUSSO (Poche - 3 octobre 2013)
EUR 7,70

L'appel de l'ange
L'appel de l'ange de Guillaume MUSSO (Poche - 3 octobre 2013)
EUR 7,90