undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
38
3,7 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:12,09 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 février 2013
« Savages » est adapté du roman du même titre de Don Winslow, un des auteurs américains les plus intéressants et excitants de ces dernières années.
Sous le soleil doré de Laguna Beach, Ben et Chon sont les Fauchon de la dope : ils cultivent et vendent une marijuana d'une exceptionnelle qualité, et leur business est florissant. Ils forment un trio amoureux et affectueux avec la superbe Ophélia, et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, entre la fumette, le surf et le sexe.
Mais cette réussite excite la convoitise du cartel de Baja, l'hypermarché de la came qui veut annexer leur « épicerie fine » et qui va leur faire une offre à prendre ou... à prendre, parce que ces gens-là ne sont pas habitués à ce qu'on leur dise non.
À partir de là, les événements prennent un tour de plus en plus violent, la lutte entre l'épicerie fine et l'hypermarché devient impitoyable et meurtrière, jusqu'à une fin à double-détente (qui n’est pas celle du roman).
Aaron Johnson et Taylor Kitsch sont plutôt convaincants et attachants dans les rôles de Ben et Chon ; Blake Lively est superbe et craquante dans le rôle d’Ophélia (O.), qui promène sa nonchalance et sa mélancolie le long des plages de Californie.
Benicio Del Toro est moins bon que dans "Traffic" : il ressemble un peu à une caricature de lui-même jouant un méchant latino. Travolta n’est pas non plus transcendant.
Par rapport aux propos des autres commentateurs, ceux qui trouvent Ben et Chon un peu trop jeunes ou un peu trop sympathiques pour ce type de business ne connaissent pas la réalité. Dans les années 60, justement du côté de Laguna Beach, une bande de glandeurs sympathiques en rupture de collège ou d'université s'est mise à « dealer » de la marijuana, du haschich et du LSD en quantités qui sont petit à petit devenues énormes. La plupart d'entre eux avait à peine 20 ans. Ils n'étaient pas motivés par l’argent au départ (ils vendaient leur came pas cher, et parfois la donnaient) mais par l'envie de changer le monde et « d'élargir la conscience des gens », dans un esprit très « sixties ». Cette histoire authentique a été racontée par un journaliste du Los Angeles Times, Nicholas Schou, dans son livre « Orange Sunshine ». À cette époque-là, le sexe était aussi très libre.
Don Winslow, qui a été un temps détective privé et vit depuis longtemps en Californie, connaît évidemment cette histoire, et s'en est probablement inspiré pour son roman ; cet esprit "sixties californien" transparaît aussi dans le film, dans la "cool attitude" des personnages (avant la violence) et dans l'esthétique de certains plans de surf et de vagues, qui sont plutôt beaux.
« Savages » n'est pas qu'un thriller, c'est aussi un film d'atmosphère, et un film bien fait, bien rythmé, qui baigne dans cette lumière unique de Californie du sud, et qui est emmené par le trio Ben-Chon-Ophélia que je trouve très attachant.
J’ai bien aimé ce film, et je mets 4 étoiles, en toute lucidité, sans avoir rien fumé.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quand Oliver Stone fait du Tarentino, ça donne ce film !
Je ne crache pas dans la soupe, le film est bon, les acteurs , l'image, la musique tout y est mais c'est du Tarentino pur jus !
Les gentils trafiquants de drogue américains (ça existe ?) contre les méchants mexicains, très très méchants ces mexicains même si c'est Salma Hayek qui en est la patronne.
Le scénario n'est pas bien épais, soyons francs, mais ça se regarde facilement et on ne voit pas les deux heures défiler.
Je pense que ce film est sauvé par la bonne qualité du casting et le jeu des acteurs, Del Toro et Travolta excellents comme d'habitude.
Mais bon, je pense que ce film aurait gagné à être réalisé par Tarentino himself.
On ne devrait peut-être pas faire de film sur la drogue quand on s'appelle Stone !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Top démo. Grand pied HD. Oliver Stone s'en donne à coeur joie dans Savages et les prestations techniques du Blu Ray servent au mieux le déluges de couleurs saturées qui emportent ce polar aussi brutal que lumineux vers les plus hautes cimes de la haute définition.
Un véritable trip visuel et sonore boosté par une définition à s'en décoller la rétine. Savages, entre violence et légèreté, est une savoureuse ballade sanglante, drôle, rock et furieusement sexy.
Quand Oliver Stone se débarrasse des gros sabots du "film engagé-à message" (exeption faite de Salvador et Platoon) son cinéma décolle et s'épanouit avec une générosité qui nous réchauffe les yeux. Ce réalisateur n'est jamais meilleur qu'en ogre de cinéma. L'énergie incroyable de Savages traduit certes une véritable jubilation Tarantinesque à filmer mais il a ce don: faire rugir même ses clichés.
Certes, Savages ne marquera pas l'histoire du cinéma comme Tueurs Nés le fait encore aujourd'hui mais c'est une ligne de pelloche sévèrement corsée !!!.
De la série B musclée.
Ames sensibles s'abstenir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2013
j ai adore ce film sur la came et ses magouilles , il y a tout sexe,drogue, rock and roll
les acteurs sont tres bons comme les scenes trsh ou de sexetout ca dans un decor de reve
j ai adore ce film car malgre le sujet mille fois traité il est REUSSI
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2013
" Savages "est le dernier film réalisé par Oliver Stone. Ce film est un excellent thriller américain . Il est basé sur le roman du même nom de Don Winslow . Le scénario a été écrit par Shane Salerno , Winslow et Stone. Le film est sorti le 6 Juillet 2012, et dispose d'un casting incluant Taylor Kitsch , Blake Lively , Aaron Taylor-Johnson , Demian Bichir , Benicio del Toro , Salma Hayek , John Travolta , et Emile Hirsch .

Ce film est exceptionnel, du " TRÈS BON OLIVER STONE ". Le sujet : " La Rivalité Territoriale entre deux producteurs / grossistes de Marjuana ". C'est le cas de le dire le sujet est "Stone ", sans mauvais jeu de mots.

Trois jeunes américains,qui sont des amis, décident de monter leur propre entreprise de production de Marjuana à Laguna Beach , en Californie, leur lieu de résidence. Leur critère, obtenir la meilleure qualité de Marjuana au monde.

Le génie d'Oliver Stone, c'est d'arriver à nous faire prendre partie ( faits et causes ) pour l'un des deux clans de Producteurs, Grossistes, Distributeurs de Marijuana " des faiseurs de morts "

Les Bons :

1 ) Chon,( Taylor Kitsch ) un ancien Navy SEAL ,revenu d'Afghanistan,souffrant de troubles psychiques, voire " Bordeline ",dus à un séjour trop long et trop exposé sur le terrain des opérations.

2 ) Ben, ( Aaron Johnson ) la tête du trio, un QI hors du commun, multi diplômés, plein d'ambitions.

3 ) " O " pour Ophélie ( Blake Lively ) une paumée " hippie ", totalement libérer sexuellement.
Chon et Ben sont dans une relation polyamoureuse avec O , qui est leur petite amie.

Les Méchants :

1 ) Elena ( Salma Hayek ) qui dirige " d'une main de fer " son " Cartel Méxicain ". Elle n'a aucune pitié pour éliminer les traîtres ou les opposants a son activité. Elle emploie des méthodes très sanguinaires, pour punir toutes fautes commises à son encontre.

2 ) Lado ( Benicio del Toro ), exécuteur, homme de main, du cartel. Rien ni personne sauf Elena, ne lui fait peur. Sa sauvagerie héréditaire, fait qu'il est craint de ses hommes. Son ambition devenir un membre de haut rang au sein du cartel, quitte à trahir tout le monde,voire prendre la tête de celui-ci.

3 ) Alex( Demián Bichir ),un membre de haut rang du cartel.

L'arbitre :

1 ) Dennis ( John Travolta ), agent de la DEA , totalement corrompu, il mange d'ailleurs aux deux râteliers.

Le décors est planté avec " maestria ".

L'action :

Suite à des problèmes d'approvisionnement que rencontre le cartel mexicain, la demande étant plus forte que la production. Elena, décide d'étendre son territoire au delà de sa frontière et donc de trouver des partenaires américains pour leurs proposer un " joint-venture ",et de récupérer par le biais de cette association , une partie de la production, mais aussi les distributeurs et les clients du trios, avec une redevance généreuse, que de 20% la première année, sur la totalité des bénéfices,au profit du cartel. Similitude avec " Le Parrain ", dixit : " Je vous fait une offre ,que vous ne pouvez pas refuser...".

Notre " Petite Entreprise Américaine " est très prolifique. C'est Ben, qui est à l'origine du projet. Sachant que la meilleure Marijuna, du monde est en Afghanistan, alors que Chon est cantonné sur place, Ben lui demande de ramener une grosse quantité de graines, afin de commencer leur production. Détail intéressant,il est diplômé en agronomie et est capable à partir de graines saines, de modifier génétiquement leur qualité, leur rendement, leur résistance aux maladies, pour arriver à l'archétype du plan parfait de Marijuana.

Il y arrive, mais fait obligatoirement des convoitises. Son entreprise est très structurée avec un maillage du réseau ( Producteurs, Grossistes, Distributeurs, Clients, tout est très bien conçu )très fonctionnel. Il faut savoir que le trio, est humaniste, Ben en accord avec ses deux associés, a décidé de reverser une part importante de ses bénéfices, au profit de son " ONG ", afin d'aider les populations du Tiers Monde.

C'est ce point essentiel, qui fait que dès le début, on les accepte et on est près à les défendre! " Producteur de Marijuana et Humaniste ", des pourris avec une morale. Il fallait y penser ... Chapeau bas , Monsieur Stone !

Le problème d'extraterritorialité est le " dilemme " majeur qui oppose les deux clans. Cela me fait penser à la survie du petit commerce de proximité, face à l'hégémonie d'un Hypermarché, près a éradiqué, tout ce qui s'oppose à sa croissance !

Quelle idée de Génie!! Quand je vous disait que c'était du Grand Oliver Stone,je ne vous mentais pas.

Mot de la Fin :

Si vous ne l'avez pas vu au cinéma, lors de sa sortie en salle: Un conseil, faites en l’acquisition, mais même si vous l'avez vus ,vous savez pertinemment que c'est un bon investissement !!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2013
En effet en traversant la Manche et d'editeur on perd 10 mn,l'edition US est region FREE avec VF et ST-F et donc a privilegier!

Rectificatif la version longue en VOST-F est sortie en France mais uniquement a la FNAC accompagnee des scenes coupees
22 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce n'est certes pas un film majeur de Stone , il n'y a pas le déchainement presque malade de " Tueurs nés " , mais , tout de même , ce Jules et Jim sauce californienne a du charme : tout le début est allègre , enlevé , avec en même temps quelque chose de distancié , qui est plaisant ... les jeunes acteurs ont une certaine présence , au moins physique ...toute la suite est dans les standards du " cinéma d'action "( mais il n'y a pas tant d'action que ça ! ) , sans plus , avec un peu de cruauté ( mais pas trop ) et c'est assez paresseux voire languissant . Il est bien regrettable de retrouver Travolta à moitié chauve dans un rôle d'ailleurs secondaire .

MAIS il y a ces deux fins du film : evidemment , c'est la première qui m'a fasciné et je me suis demandé , pour la " veritable fin " , convenue et lourdement ficelée , si STONE se moquait des studios US qui continuent à exiger stupidement un " happy end " comme si le spectateur adulte était un petit enfant ...ou s'il s'amusait avec le spectateur ou les deux ...

La " véritable fin " casse l'émotion de la " première fin " qui , par sa démesure poignante , son romantisme allumé , sa mise en scène impeccable de la violence ( il faut la voir et la revoir ) et sa volonté d'aller jusqu'au bout du scénario ,est du grand cinéma ... seule fin logique et cohérente donc , donnant au film sa vraie dimension de chant d'amour désespéré ET serein , d'une rare générosité ...

Belle copie BR .
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2013
Un film dur mais la vie des trafiquants au Mexique n'est pas un conte de fée. Par ailleurs les trafiquants , côté américains, apparaissent plutôt sympas ce qui choquera sans doute les âmes puritaines pour qui trafiquants et sympas sont incompatibles, tout comme leurs mœurs (sexuels, oh!) qui sont assez hors normes. En tout cas ce film se laisse facilement regarder sans une minute d'ennui malgré une violence extrême mais ô combien réelle, puisque plusieurs dizaines de trafiquants y laissent la vie chaque année côté mexicains. Un autre film sur le sujet c'est MACHETE.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2013
En fait, la note exacte serait un 7/10, donc 3 étoiles et demi. Le film dure 2 heures, probablement un 1/4 d'heure de trop.
C'est le film de la rédemption pour oliver Stone ?, surtout après ses derniers films qui étaient très moyen, on va dire presque.
Quelques bonnes idées sur les images et montage, oliver stone sait toujours filmé, mais très très vite on a quand même l'impression d'être dans un tarantino de 2e division, nombreux personnages, scènes un peu trash (et encore c'est léger), tension qui monte petit à petit avant déchainement de violence.
Donc l'intérêt principal réside quand même dans les acteurs (a part Travolta, il faut qu'il arrête), et particulièrement pour Blake Lively, qui reste une des jeunes actrices intéressante (Jeu beaucoup plus étendu que Kristen Stewart).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2012
ce film n'a pas euh la pub a la hauteur de ce qu'il représente c'est une histoire avec de multiplie rebondissements qui tiens en halène le spectateur pour l'amener hors des sentier battu que demander de plus un a film qui vie une époque de remake
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,29 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)