Acheter d'occasion
EUR 5,41
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Scènes de la vie d'un propre à rien Poche – 15 septembre 2004


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 213,95 EUR 9,17
Poche, 15 septembre 2004
EUR 4,99

Il y a une édition plus récente de cet article:

Scènes de la vie d'un propre à rien
EUR 8,10
(2)
Habituellement expédié sous 11 à 14 jours.

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

L'équivalent de Schubert en littérature : aussi simple d'apparence, et non moins déchirant pour finir... Où l'on est convié à suivre, d'une déconvenue à l'autre, parfois d'un fragile bonheur à l'autre, les pérégrinations hasardeuses d'un jeune homme sans qualités (un propre à rien) dont l'unique talent consiste à rêvasser au long des chemins du vaste monde, livré aux bizarres caprices de sa fantaisie... La fantaisie du Voyageur... Aucun texte, c'est sûr, ne donne de la belle formule rêvée par Schubert un plus juste écho. Bien que figurant parmi les plus beaux romans de la littérature allemande du XIXè siècle, les Scènes de la vie d'un propre à rien d'Eichendorff occupent chez nous une place inexplicablement négligée. On prend pourtant à lire ces pages baignées de discrète nostalgie le même plaisir qu'à écouter telle mélodie du Voyage d'hiver.

Biographie de l'auteur

Les Allemands n'ont pas oublié Eichendorff émouvant représentant de la dernière génération romantique (celle qui écrira, pour l'essentiel, après Hoffmann). Les Editions Carl Hanser, mettant sur pied après la dernière guerre une collection de " classiques " aujourd'hui quasi légendaire, lui réservaient d'emblée l'une des premières places de leur panthéon. On se souvient, outre-Rhin, que le doux Eichendorff (1788-1857), qui mena une vie sans tapage, inspira Mendelssohn. Schumann, Brahms, Hugo Wolf et quelques autres, tous empressés à déposer pieusement leur musique au pied de ses vers - lesquels chantaient déjà fort bien sans cela. Il le leur rendit de grand cœur, lui qui rêva d'une littérature où se fondraient la fiction, la poésie et le chant, et qui toujours plaça la musique au premier rang des arts supposés élever l'âme des hommes(...)



Détails sur le produit

  • Poche: 160 pages
  • Editeur : Phébus (15 septembre 2004)
  • Collection : Libretto
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2752900198
  • ISBN-13: 978-2752900197
  • Dimensions du produit: 18,1 x 12,2 x 0,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 564.187 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS le 23 août 2010
Format: Poche
Ce court roman de 1826 est, dit-on, un des chefs d'oeuvre du romantisme allemand. A la vérité, la prose de von Eichendorff sent plus le galant XVIIIè que le XIXè. Le narrateur quitte un père trop rigoureux pour sillonner avec son violon les chemins. Il devient jardinier-paysagiste dans un château viennois et s'amourache de la supposée maîtresse des lieux avant de tout quitter pour rejoindre l'Italie. Mais s'il croyait avoir quitté le château et ses protagonistes, ceux-ci ne cessent d'apparaître sur son parcours. La première partie du roman est admirablement romantique : notre propre à rien s'épanouit à admirer les paysages et à contempler l'idée d'amours merveilleuses ; aimable cigale, il ne se préoccupe que de satisfaire ses sens et compose mélodies et rimes pour les publics qui veulent bien se présenter. Une fois quitté le château viennois, le roman bifurque vers une fantaisie à la Musset : il est question d'erreurs d'identité et d'amants travestis, d'intrigues et de dissumulations. Mais il y a aussi du picaresque dans cette suite d'aventures sises dans une Italie rêvée.
C'est frais et léger - et impeccablement élégant. Comme des fêtes galantes. Comme du Watteau mais en mots.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS le 27 avril 2007
Format: Poche
Dans un théâtre au grand air, nous suivons les tribulations d'un jeune héros enjoué. C'est frais, délicieusement naïf, poétique, enchanté.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?