undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
School's Out
 
Agrandissez cette image
 

School's Out

18 décembre 2006 | Format : MP3

EUR 10,01 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 8,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:30
30
2
3:43
30
3
4:40
30
4
0:53
30
5
5:33
30
6
5:49
30
7
3:54
30
8
4:26
30
9
4:24
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 8 février 2005
  • Date de sortie: 18 décembre 2006
  • Label: Rhino/Warner Bros.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 36:52
  • Genres:
  • ASIN: B0023UNOMG
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 15 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.169 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Entièrement d'accord avec les commentaires précédents, l'écoute de cet album au cachet 70's reconnaissable entre mille présente encore aujourd'hui énormément d'intérêt. Une production très aboutie de Bob Ezrin, riche en effets placés au service d'un album éclectique qui ravira les esprit rocks (des purs et durs "School's Out" et "Public Animal # 9" aux plus progressifs "My stars" et "Luney Tunes") autant que pops ("Alma Mater" et sa ligne vocale évoquant Mc Cartney, le presque jazzy "Blue Turk" avec son duel guitare en overdrive et réverbération discrète / saxophone). Le finale en crescendo débute comme un morceau de "classic R&B", et, par un grand renfort de synthétiseurs, cordes et cuivres, se poursuit dans une sorte d'immense fanfare soul avant l'épilogue, abrupt comme la conclusion du Boléro, constitué d'une séquence descendante de trois notes et d'un "Paaaaw" péremptoire (identique à la fin de "Gutter Cats vs the Jets"). Chant souvent onomatopéique qui participe de la fantaisie générale, paroles radicales ou savoureuses (le morceau éponyme ...), instrumentation pleine de surprises, ce cd constitue un achat véritablement indispensable !

P.S.: L'imaginatif mais méconnu bassiste Dennis Dunaway, que la production du même Ezrin avait déjà mis en avant dans les deux précédents albums "Love it to death" et "Killer" (chose assez rare dans les productions "hard" et "rock" de l'époque), s'élève au-dessus d'un lot déjà remarquable et réalise un travail fabuleux.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 18 sur 18 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Voilà un album dont on a trop souvent dit qu'il ne faisait qu'il n'était qu'une agréable parenthèse entre les deux chefs d'oeuvre Killer (1971) et Billion Dollars Babies (1973). C'est tout à fait inexact, cet album contient quelques réels moments de bonheur pour ceux qui apprécient le vrai rock des années 70 et le groupe Alice Cooper. Citons entre autres le jubilatoire "Blue Turk", ou le grandiloquent "My Stars", pour ne citer qu'eux.
Remarque sur ce commentaire 11 sur 11 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
bowie d'une oreille et surtout alice cooper de l'autre, entre 69 et 75 (mes 11/16 ans), mon imaginaire musical s'est nourrit et structuré autour de ces deux phénomènes artistiques ! Ah mon premier single de scholls'out acheté à Brighton quand il s'était hissé au top 10 parmi les premiers ... Ne manquez surtout pas 2 albums précédents ''easy action'' et ''pretties for you" - qui ne s'appelaient pas du tout comme celà à l'époque, double album noir dont je ne me rappelle plus le titre- et qui compte parmi les morceaux les plus singuliers et prémonitoires de l'univers AC. Quand j'y repense je me revois avec ma grande tignasse de fan et mon look androgyne que je soignais avec témérité au grand dam de mes parents ! Que du bonheur, entre provoc éclectique et existentialisme déshinibé et débridé mais toujours classieux ; Il fallait assumer mais c'était délicieux et un monde nouveau s'ouvrait devant nous. Je rééccoute tout celà avec un bonheur total et le sentiment de n'avoir rien raté, voire d'avoir eu beaucoup de chance d'en être contemporain. Aujourd'hui, la ''création'' musicale que l'on nous propose, c'est plus fade, plus vaniteux, souvent vulgaire.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 500 COMMENTATEURS le 23 décembre 2014
Format: CD
KILLER a ouvert les portes d’un succès qu’Alice ne s’est jamais caché d’avoir visé et va asseoir la réputation de killers - justement - de ce gang de haute volée. Se sentant pousser des ailes, le groupe laisse sa créativité s’épanouir en roue libre et va faire preuve d’ambitions démesurées sur son album suivant, ce SCHOOL’S OUT (emballé initialement dans une petite culotte en papier !) en forme de superproduction hollywoodienne.
A l’image de l’unique single, la chanson-titre et son riff légendaire, sur lequel Bob Ezrin teste toute une série d’artifices (choeurs d’enfants, sonneries d’école) qui deviendront ses obsessions (voir BERLIN de Lou Reed ou THE WALL du Floyd), et transforme ce qui aurait pu être une simple tournerie hard rock en hymne séminal. L’homme fera ainsi de SCHOOL’S OUT le vivier de ses futures inspirations et va se surpasser dans l’habillage de pop songs tantôt simples (LUNEY TUNE) ou tantôt sophistiquées (GUTTER CAT VS. THE JETS avec sa basse démentielle et son final à la WEST SIDE STORY). Le groupe frôle sans cesse la comédie musicale sur cet album étonnant (sans être pompier), à grand renfort de claviers, violons et grand orchestre (GRANDE FINALE) et s’approche même des Beatles sur un ALMA MATER (de Neal Smith) plus Lennon que nature. Ajouté à cela l’immense chanteur qu’Alice est devenu et nous tenons l’album à faire écouter à tous ceux qui ont préconçu leurs idées sur lui.
Tops : SCHOOL’S OUT, ALMA MATER, GUTTER CAT VS. THE JETS, BLUE TURK, LUNEY TUNE, MY STARS
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique