Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Schubert: Winterreise
 
Agrandissez cette image
 

Schubert: Winterreise

28 novembre 2005 | Format : MP3

EUR 8,59 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
6:07
30
2
1:48
30
3
2:48
30
4
2:47
30
5
4:48
30
6
4:33
30
7
3:50
30
8
2:24
30
9
2:50
30
10
3:31
30
11
4:20
30
12
2:41
30
13
2:12
30
14
2:57
30
15
2:32
30
16
2:37
30
17
3:08
30
18
0:53
30
19
1:26
30
20
3:48
30
21
4:17
30
22
1:31
30
23
2:46
30
24
4:19


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 5 avril 1999
  • Date de sortie: 25 novembre 2005
  • Label: Warner Classics
  • Copyright: (C) 1999 EMI Records Ltd.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:14:53
  • Genres:
  • ASIN: B00258LP0E
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 39.104 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par ALIBERT Michel TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 22 février 2006
Format: CD Achat vérifié
La critique a été à peu près unanime à encenser cette interprétation. Et en un sens elle a eu raison. Hotter est impressionnant (quelle voix!), Moore parfait et la prise de son de 1954 très satisfaisante. La conception du chanteur est de jouer à fond le jeu du drame dans une perspective qui se rapproche parfois de celle de l'opéra. Mais quel drame? Le voyageur de Hotter paraît proche du 'Hollandais' de Wagner. Ce qui se passe dans sa tête pourrait être qualifié de 'métaphysique'. C'est grandiose, indubitablement poignant, mais Prométhée a damé le pion à l'amoureux éconduit de Schubert: une certaine profondeur en plus, la jeunesse en moins. Si l'on fait abstraction du contexte des poèmes de Müller, cet enregistrement frise la perfection... mais dans le contresens.
Précisons que Fischer-Dieskau ne fait pas mieux: lui se fourvoie en intellectualisant trop alors qu'un intellectuel n'aurait pas sombré dans ces abîmes pour ce qui n'aurait été pour lui qu'une amourette déçue: tout au plus aurait-il comme Goethe rédigé son 'Werther' sans s'en porter plus mal pour autant.
Pour en rester aux barytons, si comme moi vous préférez leur timbre à celui des ténors, il existe une version de l'oeuvre qui colle parfaitement au sens du texte, mais que nos esprits passablement pervers ont toujours reléguée à l'arrière-plan au point qu'elle ne semble pas disponible en CD: celle d'Hermann Prey avec Wolfgang Sawallisch au piano, naguère publiée en 33t par Philips. L'on y découvre les déchirements de la jeunesse dans une sincérité sans fard. Puisse-t-elle nous être rendue!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par oliverte sur 19 avril 2004
Format: CD
D'hier sans doute, mais un voyage qu'on oublie pas! Il est tellement musical, que l'aspect théâtral du cycle passe un peu à la trappe pour ne mettre en avant que la musique d'orfèvre d'un schubert arrivé au crépuscule de sa courte vie. Ce CD est le parfait complément du récent voyage de Hampson et Sawalich pour EMI également. Dans cette interprétation, il n'y a que la musique émouvante, touchante, Gérald Moore est d'une délicatesse telle qu'il est en parfaite osmose avec Hotter. La prise de son monophonique ne souffre d'aucun complexe, elle est claire, précise et rend compte des plus infimes inflections de la voix d'Hotter.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 14 août 2012
Format: CD
Il y a des musiciens infects-Tchaïkovsky en chef de file-, surfaits-Carl Orff-et des épouvantables. Prenons Schubert, pas celui des symphonies et de la musique de chambre,...celui des Lieder...Dr Jekyll et Mr Hyde...Les Lieder, c'est d'une insupportable prétention et d'un ennui à faire se suicider un universitaire spécialisé dans le Droit Hittite du VII ème siècle avant J.C....En plus, c'est en allemand...L'Allemand chanté comme cela....On a envie de voir crever sur scène le chanteur ou la chanteuse....
32 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique