Scintillation et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Scintillation a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 0,83 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Scintillation Poche – 30 août 2012


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,20
EUR 3,30 EUR 0,01

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Scintillation + Les empreintes du diable + Un mensonge sur mon père
Prix pour les trois: EUR 33,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Écrivain écossais, John Burnside est né en 1955. Poète reconnu – Forward Poetry Prize 2011 – il est
également l’auteur de plusieurs romans dont Un mensonge sur mon père, disponible en Points.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,83
Vendez Scintillation contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,83, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 307 pages
  • Editeur : Points (30 août 2012)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757829963
  • ISBN-13: 978-2757829967
  • Dimensions du produit: 17,6 x 10,8 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 112.974 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Marsiho sur 30 octobre 2011
Format: Broché
Je classe ce livre dans les thrillers, mais en est-ce vraiment un ? Certes, la trame principale repose sur l'enlèvement d'adolescents, mais ce roman est foisonnant d'autres thèmes. Tout d'abord un décor que l'on situe mal dans le temps, fait de zones urbaines malsaines, empoisonnées, ou même la nature qui reste semble corrompue. Ensuite les personnages installent aussi le décor adjacent, celui de la renonciation, de la lâcheté quotidienne, de la culpabilité, de la violence. Seul Léonard semble autre que tout cela. Par sa soif de culture, de références, de curiosité. Rien ne lui fait vraiment peur, et il va en payer le prix à deux reprises. Ceux qui connaissent un film rare : Stalker, un film russe qui ressemble à un ovni métaphysique, trouveront des similitudes dans le paysage que présente John Burnside, et même dans l'intrigue (y compris une référence directe). MAis le plus étonnant dans ce roman, c'est l'écriture. Nous sommes pourtant dans le registre de l'introspection, genre qui me lasse souvent, mais là, je tire mon chapeau à l'auteur. On ne s'ennuie pas un instant, l'empathie nous guide et nous rend aussi lucide et aveugle que Léonard... Paradoxe, je sais, mais justement... Je ne sais que dire d'autre de ce roman étonnant, il faut le lire, c'est tout ; et même le relire, car certaines choses, ces variations d'éclat, n'apparaissent pas forcément à la première lecture. Ne passez surtout pas à côté de cet auteur. D'ailleurs je vais vite me commander un autre roman de Burnside : Les empreintes du Diable.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laumonier sur 11 mars 2012
Format: Broché
Difficile de dire à la fermeture de « Scintillation » ce que l'on ressent. Enigmatique, sans nul doute.
Bien sûr, on vient de lire un livre d'exception, écrit dans une langue forte, celle d'un poète qui vers 30 ans décida d'arrêter de se détruire et d'écrire de la poésie ; 10 ans plus tard après une dizaine de recueils, il se tournera vers le roman. « Scintillation » est le 6ième roman du poète John Burnside.
Dans une presqu'île polluée à outrance par une ancienne usine chimique abandonnée et par une industrialisation forcenée, dans « Intraville », la vie et la mort semblent se ressembler (un monde dévasté aussi qui pourrait ressembler aux images de Stalker de Tarkovski) ; sous le court prétexte de disparitions d'enfants, l'auteur fait une critique très sévère du capitalisme, du profit, de l'apathie du peuple, du laisser-faire, de la misère du monde moderne ; mais d'un point de vue totalement poétique. Ce qui donne un objet inhabituel, un livre carrément à part.
Plusieurs personnages dérivent dans le livre, on s'intéresse particulièrement à Léonard, jeune adolescent qui aime les livres ; quand on connaît l'enfance extrêmement difficile de John Burnside, on comprend clairement la parenté (encore que le bibliothécaire dont le prénom est John s'amuse de l'enthousiasme de son jeune lecteur) ; d'autant plus qu'enfant l'auteur s'est lui-même réfugié dans les livres afin de ne pas mourir. Les livres, c'était la liberté. La liberté était dehors, à la maison c'était l'enfer.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par serpollet sur 6 octobre 2011
Format: Broché
Thriller noir à la manière de "Seul le silence" de RJ Ellory,long poème en prose magnifique,métaphore ecologique,roman new âge un peu lassant,"Scintillation" est tout ça à la fois.Les personnages sont tous intéressants et magnifiquement campés,et c'est truffé de références littéraires ou cinématographiques.Particulièrement addictif,ce livre laissera sur leur faim les amateurs de thrillers classiques où tout se révèle à la fin...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Louis Guillox sur 13 septembre 2011
Format: Broché
Dans l'intraville bourgade ravagée par la misère sociale et la pollution industrielle, de jeunes garçons disparaissent mystérieusement mais personne ne s'en soucie et ceux qui savent se taisent par peur ou par intérêt'. Porté par une écriture puissante et poétique, ce roman noir est un véritable chef-d'œuvre tant par sa maîtrise que par la construction de l'intrigue. Les personnages sont somptueux d'ambigüité et l'horreur n'a jamais été aussi lumineuse.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Arribat TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 9 octobre 2011
Format: Broché
La mouise a fait de ce pays son domaine, la misère son royaume, la crasse son séjour de prédilection. Un patelin où le mieux à faire est encore de mourir. Il y a aussi des gens venus sur terre pour recevoir le seul étron météorisé qui tombera du ciel en un millénaire. Et quand le hasard, toujours à l'affut d'un mauvais sort, joue l'entremetteur de mauvaise augure en réunissant ces gens et ce pays, alors on est à Intraville, et là on est vraiment mal.

D'entrée de jeu cet Intraville a des airs à l'Ecorcheville de G.O. Châteaurenaud (1), un autre lieu zarbi séparé de son «autre rive», destination sans retour. Ici sous la trompeuse couverture du thriller c'est un voyage dans l'absurde d'une misère sans espoir de guérison que nous offre l'auteur. Mais une misère dont le coupable n'est rien d'autre que le misérable lui-même, parce qu'il ferme les yeux et se soumet sans combat en échange d'une paix trompeuse, d' une torpeur mortifère, d'une souffrance par facilité. Le monde est un travail mal fait, irréparable en l'état et seul un retour à la hutte, une remise à zéro des compteurs, pourrait donner une nouvelle chance à l'humanité, mais encore faudra-t-il lui enseigner à éviter ses erreurs passées.

A l'Intraville les enfants sont déjà des adultes des fois qu'ils n'aient pas le temps de vieillir. Mais au fond Intraville est un monde idéal car il est sans espoir. La misère c'est une routine à laquelle on s'habitue et qui en nous offrant chaque jour le pire au menu, ne nous déçoit jamais.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?