Semmelweis et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Semmelweis a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Semmelweis Poche – 5 octobre 1999


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00
EUR 6,64 EUR 7,00
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 92,25

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Semmelweis + D'un château l'autre + Rigodon
Prix pour les trois: EUR 23,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" Et c'est vers la fin de ces deux années passées dans la chirurgie qu'il écrivit, avec cette pointe de hargne par laquelle se caractérise déjà sa plume impatiente : " Tout ce qui se fait ici me paraît bien inutile, les décès se succèdent avec simplicité. On continue à opérer, cependant, sans chercher à savoir vraiment pourquoi tel malade succombe plutôt qu'un autre dans des cas identiques. "Et parcourant ces lignes on peut dire que c'est fait !Que son panthéisme est enterré. Qu'il entre en révolte, qu'il est sur le chemin de la lumière ! Rien désormais ne l'arrêtera plus. Il ne sait pas encore par quel côté il va entreprendre une réforme grandiose de cette chirurgie maudite, mais il est l'homme de cette mission, il le sent, et le plus fort est qu'un peu plus, c'était vrai. Après un brillant concours, il est nommé maître de chirurgie le 26 novembre 1846. "

Quatrième de couverture

«Et c'est vers la fin de ces deux années passées dans la chirurgie qu'il écrivit, avec cette pointe de hargne par laquelle se caractérise déjà sa plume impatiente : "Tout ce qui se fait ici me paraît bien inutile, les décès se succèdent avec simplicité. On continue à opérer, cependant, sans chercher à savoir vraiment pourquoi tel malade succombe plutôt qu'un autre dans des cas identiques."Et parcourant ces lignes on peut dire que c'est fait !Que son panthéisme est enterré. Qu'il entre en révolte, qu'il est sur le chemin de la lumière ! Rien désormais ne l'arrêtera plus. Il ne sait pas encore par quel côté il va entreprendre une réforme grandiose de cette chirurgie maudite, mais il est l'homme de cette mission, il le sent, et le plus fort est qu'un peu plus, c'était vrai. Après un brillant concours, il est nommé maître en chirurgie le 26 novembre 1846.»Louis-Ferdinand Céline.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Semmelweis contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Gallimard (5 octobre 1999)
  • Collection : L'Imaginaire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070755835
  • ISBN-13: 978-2070755837
  • Dimensions du produit: 19 x 12,5 x 0,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 44.912 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par AB le 30 décembre 2010
Format: Poche
Ce petit livre, la thèse de Doctorat en Médecine du Dr Louis Ferdinand Destouches,dit Céline est un petit chef d'oeuvre ("intense, bref et substantiel" comme dira son auteur lui meme). Pourquoi? Il ne s'agit pas d'un texte scientifique avec des tas de statistiques exactes et impéccables. Il ne s'agit pas d'une biographie détaillée de la vie de Philipp Ignaz Semmelweis (1818-1865, avec un "s"). Alors quoi? Céline avec,déjà comme carabin, une plume efficace et incisive, avec un language riche, extraordinaire (comme il le deviendra encore plus dans ses écrits de la maturité) esquisse la vie et l'oeuvre de Semmelweis. Un des grands maitres de la médecine de tous les temps. Cèline met à nu l'incompréhension des contemporains de Semmelweis pour une découverte qui a peu d'égales dans l'histoire de la médecine. Céline démontre, comme il dira ailleurs, que "la faculté est une armoire bien fermée, des pots en masse, peu de confiture". Semmelweis est entouré de confrères aussi puissants qu'obtus. Semmelweis ne se comforme pas aux croyances de son époque, que sa sa découverte devrait écraser. Semmelweis a vu trop loin pour les sociétés de médecine de son temps. Il menace l'ordre d'une discipline "bien fermée" (tout comme aujourd'hui). Il dénonce la toujours actuelle idiotie médicale qui refuse tout progrès, toute innovation, tout doute.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mixed up as a milkshake le 22 novembre 2012
Format: Poche
Cette thèse passionnante, épique, se lit comme une nouvelle, ou comme une légende peut-être, mêlant histoire, philosophie, poésie et tragédie. Je ne connaissais rien de Semmelweis, il m'était totalement étranger, et Céline, plus lyrique que jamais, d'une plume sublime, et n'ayant strictement rien à voir avec la façon dont il écrira ses romans plus tard, m'a emporté avec une facilité déconcertante dans l'histoire (« tragique et merveilleuse aventure ») de ce grand personnage en avance sur son temps (précurseur clinique de l’antisepsie) passionné, dévoué, plein de bonté et de pitié, en lutte totale contre la mort décimant les femmes après leur accouchement et que personne n'était en mesure d'expliquer, à l'exception de cet homme, qui finit par découvrir qu'il faut se désinfecter les mains avant de traiter ces femmes. J'ai vraiment été touché par son parcours, par les épreuves qu'il a traversé (oppositions, moqueries, insultes, il sera révoqué à deux reprises et prié de quitter Vienne) pour tenter de faire accepter au monde de l’obstétrique et de la chirurgie ses idées qu’il considérait comme grotesques. La fin de sa vie est tragique, pitoyable, et cette thèse se conclut comme du Lovecraft.
Donc ce livre représente pour moi deux découvertes : celle d'un grand homme de la médecine dont j'ignorais l‘histoire et l‘importance de ses intuitions, et celle d'une autre facette du talent de Céline, le talent de Conteur pur à la plume ô combien redoutable !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Client d'Amazon le 4 janvier 2005
Format: Poche
Un petit livre pour découvrir un grand monsieur ; la (courte) thèse de Céline vous permettra de connaître la vie et l'histoire invraisemblable de Semmelweis, précurseur en matière d'hygiène et d'asepsie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par anawrahta le 24 octobre 2012
Format: Poche Achat vérifié
Il s'agit bien de l'auteur de Voyage au bout de la nuit, mais avant qu'il ne devienne
" grand écrivain " et " écrivain contesté ". Sans doute le meilleur du génie naissant de
Céline : le Dr. Destouches publie une thèse hors-normes en 1926, d'un lyrisme, d'une hauteur et d'une
profondeur introspective prodigieux ! Son sujet : SEMMELWEIS, le grand découvreur de l'asepsie,
50 ans avant Pasteur, le portrait d'un destin de Tragédie ! ce n'est pas une thèse, c'est une hagiographie !
Bienheureux celui qui habite ce pays de France où un jury de thèse en Médecine a honoré un travail
si peu dans les " clous ", pour la forme et le fond !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Radon92 le 3 juin 2012
Format: Poche Achat vérifié
Acheté en réaction à la décision d'ostraciser un auteur sans comparaison.
Le livre est à lire pour sa valeur littéraire et historique.
Cela permet de mieux comprendre le cheminement de cet homme sans pour autant excuser sa dérive.
Regrettable que le jugement humain pénalise le jugement intellectuel.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Claude Lorrain TOP 1000 COMMENTATEURS le 20 octobre 2013
Format: Poche
Ponctuellement inexacte mais fortement inspirée, la thèse de médecine soutenue par Céline en 1924 — thèse d’histoire de la médecine, dans le domaine de l’obstétrique —, évoque le rôle de Semmelweis (1818-1865) dans la lutte contre la fièvre puerpérale.

Longtemps cause d’une terrible mortalité, la fièvre des accouchées, pour laquelle des étiologies absurdes avaient été avancées, comme par exemple la lactation (ou même la présence d’étudiants étrangers dans les maternités…), restait inexpliquée. Devant ce que le futur romancier désigne comme « la puissance indomptable de la bêtise », ce n’est qu’au terme de longues difficultés et au prix de vives souffrances que la vérité put enfin se faire jour. Quarante ans seront encore nécessaires, avant Pasteur, pour faire admettre la découverte de Semmelweis, qui avait recommandé aux praticiens de se laver les mains au chlorure de chaux avant d’aborder les femmes enceintes.

Passée une préface un peu oiseuse de Sollers, le lecteur trouvera beaucoup d’intérêt à ce petit texte digne de retenir l’attention non seulement des maïeuticiennes et maïeuticiens (il en existe) mais aussi des psychiatres (l’histoire de ce médecin austro-hongrois est celle d’un authentique cas de persécution), des philosophes (sur le thème « histoire de l’erreur, histoire de la vérité »), et bien sûr de tous ceux qui s’attachent à la littérature.

Sombre Céline, qui voit le poids de la mort dans la vie, et pour qui « l’heure trop triste vient toujours où le Bonheur, cette confiance absurde et superbe dans la vie, fait place à la Vérité dans le cœur humain. »
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?