ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici

Seventh Son Of A Seventh Son [CD, Bonus]

Iron Maiden CD
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (36 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 13,44
Prix : EUR 10,64 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 2,80 (21%)
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Habituellement expédié sous 9 à 14 jours.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Amazon.fr

Sorti en 1988, alors que le groupe est au sommet de sa popularité, Seventh Son Of A Seventh Son est l'un des meilleurs albums d'Iron Maiden, en tout cas l'un des ses plus aboutis et le préféré de nombreux fans. Avec ce septième effort en studio, la Vierge de Fer réussit, en effet, à développer son concept de "metal" épique et lyrique avec une maîtrise qui frise la perfection. Un "metal" flamboyant et mélodique, lorgnant souvent vers le rock progressif, mais qui reste cependant puissant malgré la présence notable de synthétiseurs. Emmenée par un Bruce Dickinson en pleine forme vocale, la formation fait ici preuve d'une cohésion parfaite, les très belles parties de guitares de la paire Dave Muray/Adrian Smith s'appuyant sur une rythmique Steve Harris/Nicko McBrain d'une grande efficacité. Du coup, cet album recèle une fort belle collection de perles classiques comme "Infinite Dreams", "The Evil That Men Do" et le magnifique "The Clairvoyant", ainsi que l'entêtant "Can I Play With Madness", qui restent des moments forts des prestations scéniques du groupe britannique. --James Petit

Critique

Septième album en studio des rois du heavy metal britannique, Seventh Son…est un album conceptuel. Cela n’a l’air de rien, dit comme cela, mais beaucoup de confrères d’Iron maiden (jusqu’aux petits cousins du rock progressiste) se sont considérablement désintégrés dans ce type d’exercice. Donc, le disque offre la traditionnelle histoire ampoulée d’un personnage extraordinaire (ici, un prophète, que, bien évidemment, personne n’écoute dans son pays), et d’un péril, tout aussi extraordinaire (voire, définitif).

Mais la qualité incomparable de cet opus reste que l’on peut écouter – et goûter - les diverses chansons séparément, en se moquant absolument des tentations esthétisantes des musiciens : « Can I Play With Madness ? » et « The Evil That Men Do » assurent en ce sens leurs fonctions de rocks déboulant et nerveux, la dimension épique, voire grandiloquente, étant confiée aux près de dix minutes de la chanson-titre.

Pris dans son entièreté, l’album permet de réaffirmer la capacité du quintet (en fait, ici essentiellement Bruce Dickinson et Steve Harris) à composer une œuvre ambitieuse et protéiforme. Échantillonné, il conserve cette faculté roborative de donner envie de taper du pied. Á noter qu’à l’issue des sessions, le guitariste Adrian Smith transportera ailleurs ses guêtres.

Les singles « Can I Play With Madness ? », « The Evil That Men Can Do », « Infinite Dreams » et « The Clairvoyant » se classeront tous dans le Top 10 des charts britanniques de la catégorie, alors que Seventh Son Of A Seventh Son parviendra au sommet des classements anglais (et en douzième position aux États-Unis).  

Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Descriptions du produit

IRON MAIDEN Seventh Son Of A Seventh Son (1998 UK digitally remastered 10-track enhanced CD album one of the Iron Maidens greatest longplayers including the singles Can I Play With Madness & The Evil That Men Do. Features the videos forthe singles plus excerpts of The Clairvoyant & Infinite Dreams along with band biography photo gallery & internet links complete with 24-page picture/lyric booklet)
‹  Retourner à l'aperçu du produit