undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Plus d'options
Shadows In The Light
 
Agrandissez cette image
 

Shadows In The Light

25 février 2014 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:50
30
2
3:41
30
3
3:56
30
4
3:36
30
5
4:21
30
6
4:00
30
7
3:45
30
8
3:44
30
9
4:33
30
10
6:04
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Emmanuel Gautier TOP 1000 COMMENTATEURS le 18 mai 2012
Format: CD
Faisant suite quasi immédiatement à l'EP "Hope & Horror", ce septième album du combo new-yorkais voit le jour dans une année vraiment creuse pour le death metal, puisque à part "Ithyphallic" de Nile et "The Apostasy" de Behemoth, 2007 n'a pas vraiment eu de sortie marquante.
Cet album arrive donc à point nommé, dans le creux de la vague après l'excellent "Harnessing Ruin".

Il est une fois de plus enregistré par Paul Orofino, édité par Listenable -dernier album du contrat, d'ailleurs- et bénéficie, à l'instar de l'EP précité, d'un superbe art-work des studios Avernus (Kataklysm, Benighted, Neaera, Suicide Silence).
La même production épaisse met en avant la lourdeur des compos, d'une qualité homogène, toujours aussi sombres et torturées.
L'hymne de l'album est sans conteste "Passion kills", grand standard des concerts, avec son groove pachydermique immédiatement identifiable.
Pour ma part, j'affiche une préférence pour "World Agony", le titre éponyme ou encore "The Weight of Devotion", emblématiques du son Immolation sur cet album, ponctués d'harmoniques dissonantes dont on ne se lasse jamais venant d'un Rob Vigna.

Un autre album indispensable de la non moins indispensable discographie de ce groupe culte, dont on attend maintenant avec impatience une nouvelle sortie qui ferait suite à l'imparable "Majesty and Decay".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique