Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Shallow Life [Import]

Lacuna Coil CD


Voir les offres de ces vendeurs.



Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Lacuna Coil

Discographie

Image de l'album de Lacuna Coil

Photos

Image de Lacuna Coil

Biographie

Milan, Italie, 1994, le chanteur Andrea Ferro et le bassiste Marco Coti Zelati forment un groupe autour de leurs influences metal, avec en toile de fond une imagerie gothique, leur nom : Sleep of Right. Après avoir recruté Raffaele Zagaria à la guitare et Michael Angelo à la batterie, le groupe embauche une amie en tant que deuxième chanteuse, ... Plus de détails sur la Page Artiste Lacuna Coil

Visitez la Page Artiste Lacuna Coil
32 albums, 15 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit


Descriptions du produit

Critique

Voilà dix ans que les Transalpins de Lacuna Coil fomentent leur metal onirico-gothique tendance pop pour le plus grand plaisir d'un public, souvent adolescent... Quoi de neuf sur ce Shallow Life ? Pas grand chose. Là où Lacuna Coil laissait augurer du meilleur au début de sa carrière, sur les albums In a Reverie ou Comalies, le groupe s'est depuis Karmacode (2006) tiré une balle dans le pied. Depuis, les Italiens trébuchent à chaque riffs.

 

Produit par le très réputé Don Gilmore (qui a notamment travaillé avec Linkin Park, Avril Lavigne ou encore Good Charlotte), Shallow Life est un bel objet creux... Si la voix enfantine de la charmante Cristina Scabbia reste très efficace, et rondement menée, les compositions de cet album n'inventent jamais rien. On pense souvent, au fil des titres, à leurs homologues américains d'Evanescence, mais même Amy Lee et sa bande parviennent -la plupart du temps- à sonner vrai. Non pas que Lacuna Coil soit une vaste arnaque musicale : le groupe sait créer une dynamique dans une chanson, étoffer ses mélodies ; mais la globalité du disque laisse un goût amer dès la première écoute. « I Won't Tell You », « I Like It » ou encore « Wide Awake » entre autres, s'avèrent être des titres outrageusement putassiers. Et s'il fallait sauver ce disque, « Spellbound » et « Underdog » s'en chargeraient volontiers mais y parviendraient à peine... A trop vouloir privilégier l'efficacité, l'âme s'est perdue en chemin. Pour toujours, serait-on tenté d'affirmer...

 



Arnaud De Vaubicourt - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles
ARRAY(0xa3c1efd8)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?