Quantité :1
Shangri la a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 10,46
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DVD Overstocks UK
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Shangri la
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Shangri la


Prix : EUR 6,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
41 neufs à partir de EUR 4,49 5 d'occasion à partir de EUR 3,45

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Jake Bugg

Discographie

Image de l'album de Jake Bugg

Photos

Image de Jake Bugg

Biographie

Né Jacob Edwin Kennedy le 28 février 1994 à Nottingham en Angleterre, Jake Bugg est un chanteur songwriter très tôt influencé par les illustres représentants de la britpop et du folk rock anglo-saxon, des frères Gallagher à Bob Dylan en passant par The Beatles et The La's. Sans oublier le côté outre-Atlantique de ... Plus de détails sur la Page Artiste Jake Bugg

Visitez la Page Artiste Jake Bugg
Toute la musique, 6 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Shangri la + Jake Bugg + Am
Prix pour les trois: EUR 26,81

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (18 novembre 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Mercury Records
  • ASIN : B00FB029IU
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.906 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. There's A Beast And We All Feed It 1:42EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter  2. Slumville Sunrise 2:59EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter  3. What Doesn't Kill You 2:08EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Me And You 2:57EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter  5. Messed Up Kids 2:59EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. A Song About Love 3:58EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. All Your Reasons 5:08EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter  8. Kingpin 2:29EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter  9. Kitchen Table 4:55EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter10. Pine Trees 2:45EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter11. Simple Pleasures 5:01EUR 1,09  Acheter le titre 
Écouter12. Storm Passes Away 2:55EUR 1,09  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

Sealed

Critique

Synonyme d'Eldorado, le nom Shangri-La qui donne son titre au deuxième album de Jake Bugg est un lieu fantasmé qui continue de nourrir l'imaginaire des artistes et des commerçants. Du girl group des années soixante The Shangri-Las aux intitulés d'albums de Stevie Nicks et Mark Knopfler en passant par une fameuse chanson de The Kinks, l'appellation ne manque pas de références rock.

C'est donc dans un studio du même nom basé à Malibu, en Californie, que la dernière révélation en date du rock anglais est venue enregistrer sous la direction du nouveau propriétaire, Rick Rubin, dans un endroit qui a vu défiler entre autres les séances de The Last Waltz (The Band), Bob Dylan, Joe Cocker, Eric Clapton, Metallica, Weezer et Gossip. Toute fierté bue, Jake « Bugg » Kennedy ne se laisse pas impressionner par de telles considérations, même si son amour du rock vintage le porte à suivre de près les traces laissées par ses aînés, des Beatles à Oasis.

Ce que laissait entrevoir le premier volume tourné best seller à l'automne dernier saute aux oreilles dès le titre d'ouverture, le trépidant « There's a Beast and We'll Feed It » et les suivants. À savoir que la geste britannique des guitares en pagaille et du martèlement claquant se pare d'accents country et rockabilly dignes des studios Sun. Plus puissant et rentre-dedans que son prédécesseur, Shangri La pousse sur le volume et la vitesse, entraînant dans son sillage les refrains bouclés  à l'emporte-pièce de « Slumville Sunrise » et « What Doesn't Kill You » (ou, plutôt, what doesn't kill YA), la ballade dylanienne « Me and You » et la déclamation folk rock de « Messed Up Kids ».

Entouré des mercenaires Matt Sweeney (guitare rythmique), Jason Lader (basse) et de Pete Thomas, ancien batteur d'Elvis Costello, le jeune rocker au coeur tendre de « A Song About Love » fait preuve d'une plus grande maturité, à l'oeuvre sur le mid-tempo « All Your Reasons », le folk naturel de « Pine Trees » et la ballade électrique « Simple Pleasures », sans renier son tempérament de chien fou sur « Kingpin » . Et c'est avec une sérénade typiquement country, « Storm Passes Away », qu'il conclut Shangri La, à la manière d'un songwriter chevronné.

Loïc Picaud - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cymus TOP 100 COMMENTATEURS le 1 décembre 2013
Format: CD
Voici déjà le second album de Jake Bugg, le nouveau prodige de la musique pop rock anglaise. Shangri La, du nom de cet endroit imaginaire, cet oasis paradisiaque niché au sein de l’Himalaya.

Il n’est pas besoin d’être très long pour donner une appréciation de cet album. Je renvoie au commentaire de Philou pour des précisions sur les conditions de son enregistrement. Il se situe dans la continuité du précédent. Le premier titre, There’s a Beast and we all feed it, aurait parfaitement pu figurer sur le premier opus avec ses sonorités garages sixtees. Cependant, les choses évoluent un peu car, précisément, on retrouve beaucoup moins que dans le précédent cet hommage constant aux musiques de ce passé mythique et lumineux. On reste bien sûr dans la veine folk rock blues, mais plus contemporaine. On y trouve une évocation des Arctic Monkeys (Slumville rise, What doesn’t kill you), un hommage appuyé à Neil Young (All your reasons), ou encore un rock plus métal (la pate du fameux Rick Rubin qui inventa la fusion Rock/Hip Hop, a produit ZZ top et les Red hot) sur Kingpin (il ne lui manque plus que la barbe), un piano à la Ray Manzarek sur Kitchen Table.

On pourra multiplier les exemples d’influences, mais là n’est plus l’essentiel, car on commence à entrevoir la marque bien personnelle du jeune musicien : sa voix si particulière, et surtout son sens des mélodies imparables qui transcendent tous les genres et qui fait pratiquement de tous les morceaux un tube en puissance.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par PHILOU le 30 novembre 2013
Format: CD
Si les vieilles gloires du Rock vous fatiguent, JAKE BUGG, jeune artiste anglais de la génération Justin Bieber, revient en force cet hiver avec "Shangri La", son 2ème album, plus rock et à la sonorité plus ricaine que son excellent 1er album.
Pour l'enregistrement de "Shangri La", JAKE BUGG à traversé l'Atlantique (de Nottingham à Malibu) pour rejoindre les studios californiens de Rick Rubin.
Le gamin n'a pas eu de complexe en se frottant à des vieux briscards comme le batteur Pete Thomas (Elvis Costello) ou l'excellent guitariste Matt Sweeney et cela se vérifie en écoutant "Me And You", "Simple Pleasures" ou encore "Messed Up Kids".
Ce disque est dans la même veine que le 1er, mais avec une petite dose de blues et de folk en plus.
A peine âgé de 20 ans, JAKE BUGG continue à apporter un peu de fraicheur et d’authenticité dans un univers musical qui en manque cruellement.

RETROUVEZ JAKE BUGG SUR LE DEBLOCNOT' : ledeblocnot.blogspot.fr
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Pokespagne TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 septembre 2014
Format: CD
Vantera-t-on jamais assez les mérites de la production de Rick Rubin ? "Shangri La" est une nouvelle preuve du génie DU producteur de ces 20 dernières années : car Rubin nous offre en même temps le "passage à l'électricité" de Jake Bugg - toujours sur les traces du Zimmerman - et une sorte de réconciliation des deux Jakes qui s'affrontaient sur le premier album, le fan du folk-rock américain 60's et le très jeune anglais contemporain d'Alex Turner. D'où un album beaucoup plus cohérent que son prédécesseur, plus excitant aussi, moins dans le "pastiche" - sans atteindre pour autant encore à une "authenticité" sans doute illusoire... Du coup, on remarque que les chansons sont un peu plus faibles - le syndrome du second album qui vient trop vite après le premier - et surtout que la voix (post) adolescente de Jake le trahit sur plus d'un titre : on peut trouver ça charmant - et ça l'est quand le rythme s'accélère -, mais c'est, la plupart du temps, gênant...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?