undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
 

Shazz



Shazz : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 95
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  


Biographie

Soul + House + Jazz = Shazz, scande la page MySpace du français Shazz. Né en 1967 à Dunkerque (Nord, France), Shazz émigre à Paris au milieu des années 80. Fan de la house provenant des Etats-Unis (Larry Heard en tête), le musicien est vite repéré par Eric Morand, qui dirige le label Fnac Music Dance Division. C'est ainsi que Shazz commence à travailler sur quelques maxis estampillés deep house avec Ludovic Navarre (aka St Germain) sous les pseudonymes L'n'S, Nuages ou encore Soofle, puis avec Laurent Garnier sous le patronyme Choice. Shazz travaille parallèlement sur ses projets solo (et se ... Lire la suite

Soul + House + Jazz = Shazz, scande la page MySpace du français Shazz. Né en 1967 à Dunkerque (Nord, France), Shazz émigre à Paris au milieu des années 80. Fan de la house provenant des Etats-Unis (Larry Heard en tête), le musicien est vite repéré par Eric Morand, qui dirige le label Fnac Music Dance Division. C'est ainsi que Shazz commence à travailler sur quelques maxis estampillés deep house avec Ludovic Navarre (aka St Germain) sous les pseudonymes L'n'S, Nuages ou encore Soofle, puis avec Laurent Garnier sous le patronyme Choice. Shazz travaille parallèlement sur ses projets solo (et se fait parfois appeler Orange). Puis le label F Communications (créée par Laurent Garnier et Eric Morand) enrôle Shazz pour moult maxis aux accents house, techno, mais à forte propension jazzy et tout l'esprit lounge qui va avec...

Shazz musicale...

Du maxi Moonflower (1992) à El Camino (1998) en passant par le hit « Nuages » avec St Germain, Shazz se fait la main sur des dizaines de maxis, signés sur Fnac Division, F Communications ou encore Yellow Productions. C'est en 1998 que Shazz signe sur une major. Columbia signera son premier véritable album, homonyme, cette même année. Sur ce disque, Shazz élargit sa palette sonore en faisant appel à de vrais musiciens (cordes, cuivres, piano) et le son se fait souvent moins house et plus jazzy.

En 2001 Shazz change de major pour signer chez Epic/Sony. In the Light, son deuxième opus, est un petit concentré de onze titres house aux contours pop. Le disque est bien accueilli mais ne connaît qu'un succès commercial limité. Shazz sortira un troisième album, Beautiful, chez ULM/Universal en 2002. Cet album, comprenant Julien Jabre au mixage et Alexandre Destrez aux claviers, est clairement d'obédience pop. Les titres ressemblent en effet plus à des chansons au format classique, avec une kyrielle de chanteuses venues prêter mains fortes à Shazz.

En 2005, Shazz collabore au projet electro-baroque Human ? en compagnie de plusieurs musiciens et chanteurs classiques. Puis Shazz renoue avec un label indépendant (Pschent) et sa house jazzy teintée de pop acidulée en mars 2009 avec son nouvel album intitulé Heritage, en collaboration avec le musicien et chanteur Michael Robinson.

Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Soul + House + Jazz = Shazz, scande la page MySpace du français Shazz. Né en 1967 à Dunkerque (Nord, France), Shazz émigre à Paris au milieu des années 80. Fan de la house provenant des Etats-Unis (Larry Heard en tête), le musicien est vite repéré par Eric Morand, qui dirige le label Fnac Music Dance Division. C'est ainsi que Shazz commence à travailler sur quelques maxis estampillés deep house avec Ludovic Navarre (aka St Germain) sous les pseudonymes L'n'S, Nuages ou encore Soofle, puis avec Laurent Garnier sous le patronyme Choice. Shazz travaille parallèlement sur ses projets solo (et se fait parfois appeler Orange). Puis le label F Communications (créée par Laurent Garnier et Eric Morand) enrôle Shazz pour moult maxis aux accents house, techno, mais à forte propension jazzy et tout l'esprit lounge qui va avec...

Shazz musicale...

Du maxi Moonflower (1992) à El Camino (1998) en passant par le hit « Nuages » avec St Germain, Shazz se fait la main sur des dizaines de maxis, signés sur Fnac Division, F Communications ou encore Yellow Productions. C'est en 1998 que Shazz signe sur une major. Columbia signera son premier véritable album, homonyme, cette même année. Sur ce disque, Shazz élargit sa palette sonore en faisant appel à de vrais musiciens (cordes, cuivres, piano) et le son se fait souvent moins house et plus jazzy.

En 2001 Shazz change de major pour signer chez Epic/Sony. In the Light, son deuxième opus, est un petit concentré de onze titres house aux contours pop. Le disque est bien accueilli mais ne connaît qu'un succès commercial limité. Shazz sortira un troisième album, Beautiful, chez ULM/Universal en 2002. Cet album, comprenant Julien Jabre au mixage et Alexandre Destrez aux claviers, est clairement d'obédience pop. Les titres ressemblent en effet plus à des chansons au format classique, avec une kyrielle de chanteuses venues prêter mains fortes à Shazz.

En 2005, Shazz collabore au projet electro-baroque Human ? en compagnie de plusieurs musiciens et chanteurs classiques. Puis Shazz renoue avec un label indépendant (Pschent) et sa house jazzy teintée de pop acidulée en mars 2009 avec son nouvel album intitulé Heritage, en collaboration avec le musicien et chanteur Michael Robinson.

Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Soul + House + Jazz = Shazz, scande la page MySpace du français Shazz. Né en 1967 à Dunkerque (Nord, France), Shazz émigre à Paris au milieu des années 80. Fan de la house provenant des Etats-Unis (Larry Heard en tête), le musicien est vite repéré par Eric Morand, qui dirige le label Fnac Music Dance Division. C'est ainsi que Shazz commence à travailler sur quelques maxis estampillés deep house avec Ludovic Navarre (aka St Germain) sous les pseudonymes L'n'S, Nuages ou encore Soofle, puis avec Laurent Garnier sous le patronyme Choice. Shazz travaille parallèlement sur ses projets solo (et se fait parfois appeler Orange). Puis le label F Communications (créée par Laurent Garnier et Eric Morand) enrôle Shazz pour moult maxis aux accents house, techno, mais à forte propension jazzy et tout l'esprit lounge qui va avec...

Shazz musicale...

Du maxi Moonflower (1992) à El Camino (1998) en passant par le hit « Nuages » avec St Germain, Shazz se fait la main sur des dizaines de maxis, signés sur Fnac Division, F Communications ou encore Yellow Productions. C'est en 1998 que Shazz signe sur une major. Columbia signera son premier véritable album, homonyme, cette même année. Sur ce disque, Shazz élargit sa palette sonore en faisant appel à de vrais musiciens (cordes, cuivres, piano) et le son se fait souvent moins house et plus jazzy.

En 2001 Shazz change de major pour signer chez Epic/Sony. In the Light, son deuxième opus, est un petit concentré de onze titres house aux contours pop. Le disque est bien accueilli mais ne connaît qu'un succès commercial limité. Shazz sortira un troisième album, Beautiful, chez ULM/Universal en 2002. Cet album, comprenant Julien Jabre au mixage et Alexandre Destrez aux claviers, est clairement d'obédience pop. Les titres ressemblent en effet plus à des chansons au format classique, avec une kyrielle de chanteuses venues prêter mains fortes à Shazz.

En 2005, Shazz collabore au projet electro-baroque Human ? en compagnie de plusieurs musiciens et chanteurs classiques. Puis Shazz renoue avec un label indépendant (Pschent) et sa house jazzy teintée de pop acidulée en mars 2009 avec son nouvel album intitulé Heritage, en collaboration avec le musicien et chanteur Michael Robinson.

Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.