Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Shostakovich: Symphony No. 8
 
Agrandissez cette image
 

Shostakovich: Symphony No. 8

14 octobre 2013 | Format : MP3

EUR 4,95 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 15,34 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
28:04
30
2
6:02
30
3
6:14
30
4
9:57
30
5
15:20
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Composers: Mariinsky Orchestra
  • Conductors: Mariinsky Orchestra
  • Date de sortie d'origine : 14 octobre 2013
  • Date de sortie: 14 octobre 2013
  • Label: Mariinsky
  • Copyright: (C) 2013 State Academic Mariinsky Theatre
  • Durée totale: 1:05:37
  • Genres:
  • ASIN: B00FI3WD7W
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 28.620 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par xavier le 18 février 2014
Format: CD
Je réponds à Cetalir pour lui dire que hier soir 17 février Gergiev interprétait à nouveau la 8-ème à la salle Pleyel et il s'est passé ... exactement ce qu'il décrit : interprétation fabuleuse, long silence à la fin et tonnerre d'applaudissements pour un moment inoubliable !
Je ne peux que souscrire à sa louange de l'orchestre du Theâtre Mariinsky et en particulier de ses pupitres de bois : les clarinettes bien sûr mais aussi le premier flûtiste et le piccolo, très sollicités pour cette symphonie. Tous sont ex-cel-lents !
En ce qui concerne les CD, je recommande le coffret dit des symphonies de guerre (de la 4 à la 9) qui comprend cette interprétation de la 8-ème, qui est une des plus grandes versions au disque à ma connaissance.
Mais attention, comme dit encore Cetalir, Gergiev peut aussi nous donner le pire : sa 10-ème en particulier est rien moins que quelconque, à oublier. Contentons-nous donc des symphonies de guerre en ce qui le concerne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cetalir TOP 50 COMMENTATEURS le 21 décembre 2013
Format: CD
Avec Gergiev, le meilleur côtoie souvent le pire. Certains des enregistrements de son intégrale Shostakovich en cours sont franchement ratés, d'autres frisent le sublime et se hissent auprès des sommets de Haitink ou de Jansson por prendre les références modernes.

J'ai eu la chance de l'entendre interpréter cette 8eme symphonie il y a quelque temps à Pleyel. Ce fut un concert magique, avec un Gergiev au sommet de son art, un Mariinsky survolté et une salle totalement subjuguée au point que, chose rarissime, pendant plusieurs secondes suivant la fin du très long accord final de la 8eme, il régna un silence quasi religieux, tout le monde étant encore sous le choc avant qu'un tonnerre d'applaudissements ne se déchaîne. Avec plusieurs de mes amis ou membres de la famille musiciens, nous étions d'accord pour convenir que nous venions de vivre un moment rare.

Sans retrouver le côté magique de cette soirée d'anthologie, Gergiev nous livre ici une 8eme d'une force, d'une plénitude rares. Quand le Mariinsky est au meilleur, il est quasiment imbattable désormais. La qualité de tous les pupitres laissent sans voix. Ecouter le legato lors du solo de clarinette et de celui du hautbois. Goûtez la force des cordes graves (ce qui m'avait frappé lors du concert) qui donne une assise supérieure à tout l'orchestre. Ecoutez le premier violon solo qui conduit son monde et fait sonner son instrument avec profondeur, en utilisant le juste ton. Rien à redire d'une interprétation au sommet de la discographie d'autant qu'elle bénéficie d'une prise de son topissime telle qu'on aimerait toujours entendre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique