undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Sibelius: Finlandia; Karelia Suite; Tapiola; Valse triste
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Sibelius: Finlandia; Karelia Suite; Tapiola; Valse triste

15 mars 1999 | Format : MP3

EUR 5,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
7:52
30
2
4:27
30
3
7:52
30
4
7:26
30
5
3:26
30
6
6:46
30
7
5:29
30
8
18:34
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 15 mars 1999
  • Date de sortie: 15 mars 1999
  • Label: Universal Music Division Decca Records France
  • Copyright: (C) 1996 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:01:52
  • Genres:
  • ASIN: B0025CGAI2
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 51.503 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 16 janvier 2009
Format: CD
La clarté légendaire de la battue de Hans Rosbaud entre en affinité évidente avec le langage épuré et minéral de Sibelius. Sous sa baguette, "Tapiola", ultime chef d'oeuvre du compositeur, inquiète par sa solitude farouche, la célèbre "Valse triste" s'emporte dans un tourbillon qui n'a rien d'innocent, et "Finlandia" trouve une force lapidaire qui échappe à la célébration pompeuse.

Quant à la Suite de Karélia, la netteté rythmique que trace Rosbaud fascine par sa perfection graphique.
La Philharmonie de Berlin révèle une discipline et une rigueur anthologiques.
Une telle interprétation disqualifie bon nombre d'approches qui ne peuvent que paraître mièvres à ses côtés.
Plus qu'un disque, c'est une leçon de direction d'orchestre.
La captation monophonique se montre exemplaire de définition et de relief.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce disque est une merveille de pudeur et d'émotion. Le son est plein, rond et en même temps précis. Les oeuvres, même les plus rabâchées, s'éclairent. C'est admirable.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 9 août 2015
Format: CD
Au moment où le chef autrichien Hans Rosbaud (1895-1962) a gravé ces œuvres de Sibelius (Berlin, Jesus Kristus Kirche, 1954, pour les quatre premières, et 1957, même lieu, pour Karelia et Tapiola) la guerre était totale entre les partisans d'une modernité inspirée par l'Ecole de Vienne et les défenseurs d'une esthétique qui ne reniait pas la tonalité, ni les héritages nationaux. Les Adorno et Leibowitz n'avaient pas de mots assez durs pour un Sibelius jugé banal, attardé, obscurantiste, quand ce n'est pas carrément accusé, pour cause d'amour de la nature, du sol natal et des légendes nordiques, de sympathies nazies.

Le fait même que Rosbaud, créateur de Moïse et Aron, du Marteau sans maître et de bien d'autres choses dont l'orientation esthétique est sans équivoque, ait également dirigé en concert plusieurs symphonies de Sibelius (une très belle Sixième nous a été rendue récemment par Ica ClassicsLegacy: Hans Rosbaud) et que ces œuvres plus courtes du même Sibelius figurent parmi ses trop rares gravures pour le disque revêt donc une signification toute particulière et témoigne de la variété du répertoire et de l'indépendance d'esprit d'un chef dont Francis Poulenc, cela ne s'invente pas, disait qu'il était le plus grand de son époque.
Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x99371b4c) étoiles sur 5 4 commentaires
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9938be40) étoiles sur 5 The Tapiola performance is superb 13 mai 2004
Par Hiram Gòmez Pardo Venezuela - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Rosbaud made several important recordings with the Berlin Philarmonic. His Haydn is an example (The Oxford is a must to have it).
And even his conception of Sibelius's music may be troubled for many listeners, please try with Tapiola op. 112.
This work is one of the less played in Concerts and even in studio recordings.
The special commitment that Rosbaud got with Tapiola is hard to believe. Its inner passion, the increased tension among the strings section and above all these obscure themes depicted by the winds are so clear defined and drawn by this conductor like no one else before and fifty years later.
Segerstam makes a very close approach but the orchestra has not the carats of Berlin Philarmonic an that's a real trouble.
You need a first class orchestra if you want to be a winner playing Sibelius. And this statement goes for Bruckner, Beethoven, Brahms and Wagner.
Buy this record.
Tapiola is the jewel of the crown.
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9938d12c) étoiles sur 5 Classic Mono Sibelius 3 octobre 2003
Par Michael Brad Richman - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I am delighted that some of the mono treasures in the Deutsche Grammophon vaults have been released in the "DG Originals" series, in spite of the fact that they probably don't sell very well. This is one of the few times that the great conductor Hans Rosbaud recorded for DG, and he is in fine form with the ever-powerful Berlin Philharmonic. Despite this, I am giving this title only four stars and here's why. While I love vintage mono recordings, many people don't, and Sibelius is a composer that particularly benefits from the advent of stereo, though not necessarily digital. The timbre of the brass and the overall lushness of the scores are important Sibelian traits, best suited to stereo's enhanced aural separation. While this is a collector's gem, those looking for their one-and-only copy of Sibelius orchestral nuggets may want to find a stereo title.
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9938d564) étoiles sur 5 Exemplary: the norm for Rosbaud 2 décembre 2012
Par Jon Miller ('Kirk') - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Rosbaud x-rayed these scores without sacrificing color, momemtum, or sentiment. The Karelia Suite is (for Sibelius) relatively light and lyrical. Finlandia is stirring and builds to a
thrilling conclusion. The BPO brass here are stunning without overindulgence. The Bolero/Festivo excerpts, which I had not known, are charming. Tapiola is one of Sibelius's greatest
works period. It contains glacial menace and existential shipwreck-drenched with terror and isolation.. Rosbaud does not romanticize. He just convinces one that this is the way
the score(s) should sound. DG miscalculated grievously by underutilizing this conducting genius. (try his BPO Haydn 92 and 104 if you have not heard it-one of the greatest Haydn symphony discs ever recorded.)
Both the Valse Triste and The Swan of Tuonela receive beautiful, atmospheric performances.
Peers: Van Beinum/Eloquence, Berglund/EMI, Vanska/Bis, Stein/Decca
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9938d930) étoiles sur 5 A masterly Tapiola warrants a strong recommendation for this one 27 août 2009
Par G.D. - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Most famous as a champion of new music, Hans Rosbaud was, apart from Karajan, one of few conductors who championed the music of Sibelius in the post-war years. The present disc encompasses the recordings he made with the Berlin Philharmonic in the 1950s, and it is an interesting one, showcasing Rosbaud's sense of accuracy and ability to sustain drama and shape climaxes - even if the performances lack the kind of focus on beauty of sound associated with Karajan. The sound quality is good and clear and warm, if somewhat dry and distant, mono.

In general all the works here come across well, full of atmosphere and unerringly paced. But the real find on the disc is his Tapiola, which is truly dark and mysterious, almost terrifying in its restrained, smoldering power. This is, then, perhaps not a mainstream disc, but it is very much recommended as a disc to stand beside the Karajan and Koussevitzky ones when it comes to Sibelius's final masterpiece.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Rechercher des articles similaires par rubrique