ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Siegmund von Hausegger: Natursymphonie [Hybrid SACD] [Super Audio CD]

Sigmund Von Hauseger , Compilation CD
3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
Prix : EUR 21,22 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 12 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Interprète: Compilation
  • Compositeur: Sigmund Von Hauseger
  • CD (30 avril 2008)
  • : Requires SACD-compatible hardware
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Super Audio CD
  • Label: Cpo
  • ASIN : B0013PS4AY
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 124.392 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Natursymphonie: 1st movement, Gehalten un mit Dehnung - schnell
2. Natursymphonie: 2nd movement, Langsam und gedehnt
3. Natursymphonie: 3rd movement, Stürmisch bewegt
4. Natursymphonie: 4th movement, Sehr breit, mit größter Kraft

Récompenses

Cliquez sur une récompense pour voir une plus grande image
Image de la récompense

Descriptions du produit

SIEGMUND VON HAUSEGGER: NATURSYMPHONIE [HYBRID SACD]

Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
3.7 étoiles sur 5
3.7 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'exhumation de la Natursymphonie 28 mai 2008
Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
La seule chose qu'on sache généralement de Siegmund von Hausegger (1872-1948) est que, chef d'orchestre, il dirigea en 1932 le philharmonique de Munich dans la version originale de la 9e Symphonie de Bruckner, qui put ainsi se substituer à la version arrangée qui était jouée jusqu'alors. Son activité de compositeur (opéras de jeunesse, compositions pour orchestre) est encore moins connue aujourd'hui. La Natursymphonie (une vingtaine de minutes pour chacun des deux premiers mouvements, près d'une heure en tout) date de 1911. Elle fait appel à un très grand orchestre, un orgue, et pour le finale, à un chœur qui chante un « Hymne de l'éternelle force créatrice » (rien moins). La notice du disque ne me plaît guère : elle ne nous apprend pas grand chose sur la vie et la carrière de Hausegger et l'analyse demeure verbeuse (même si on finit par comprendre le programme métaphysique de l'oeuvre grâce à la citation du compositeur). En revanche, l'orchestre de la WDR est très bien dirigé par Ari Rasilainen et il est bien enregistré.

L'œuvre n'a rien de brucknérien, elle évolue quelque part entre Richard Strauss, Mahler, et l'Asrael de Josef Suk (le mouvement lent funèbre et torturé). Elle évoque surtout l'architecture Jugendstil, ou certaines œuvres picturales de Klimt ou de Koloman Moser. Hausegger apparaît ici comme un artiste exalté, un « metteur en son » efficace, maniant une palette riche en couleurs (l'usage du basson solo), tout à son rêve d'un chef d'œuvre post-wagnérien, total et démesuré. On jugera le résultat, suivant les goûts ou suivant les heures, passablement déjanté, franchement insupportable, ou fascinant.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 à découvrir 28 mars 2009
DenisUrval a parfaitement décrit cette oeuvre, j'ajouterai simplement que certains passages évoquent les Gurrelieder de Schoenberg (les passages orchestraux scintillants avec violon solo, harpes et claviers, et le choeur final) d'autres se rapprochent curieusement de la musique Anglaise (les Planètes de Holst, composées six ou sept ans plus tard, et le deuxième mouvement évoque à s'y méprendre la "procession" de la Symphonie Gothique d'havergal Brian, pour les curieux voir l'enregistrement publié chez Naxos) le plus souvent c'est tout de même à Richard Strauss que cette musique me fait penser en priorité. En tout cas, c'est supérieurement bien composé (sauf quelques passages du choeur final, un peu bruyants) et l'interprétation semble optimale, ainsi que la gravure SACD. Pour ceux qui aiment les grandes machines orchestrales de cette époque, n'hésitez surtout pas.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
13 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Choucroute garnie ! 3 novembre 2008
Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS
Attention les oreilles, ça déménage ! Avec cette symphonie de la nature, la maison de disque CPO a exhumé un bien étrange OVNI qui oscille entre exaltation mystique néo-païenne et drame intime. On est loin de la Alpensymphony de Strauss. On est loin aussi de Wagner, ou du moins on se trouve dans ce que certains imaginent être Wagner : c'est criard, bruyant, avec des fortissimos qui n'en finissent plus, des coups de cymbale à réveiller les morts. Le troisième mouvement de cette choucroute garnie est symptomatique de cela. Le quatrième mouvement s'étire en longueurs épouvantables et quand on croit que le plat est fini, on nous en remet une resucée !

Les deux premiers mouvements sont plus acceptables mais Dieu que cela est long, bâti de bric et de broc.

Hausegger est certainement un compositeur qui connait son métier mais la sauce est lourde et indigeste. Rien à voir avec l'orchestre de Köln qui s'en tire avec les honneurs sous la baguette énergique de Ari Rasilainen. L'exécution est impeccable. Seulement, même avec le meilleur des chefs, un plat de patates à l'huile ne se transformera pas en vol-au-vent.

Courage, il y en a pour 56 minutes.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?