Slash

Top albums (Voir les 16)


Voir les 16 albums de Slash

Slash : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 133
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30




Image de Slash
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

Slash

Great hang in Amsterdam. Looking forward to Brussels tonight! iiii]; )'


Biographie

Slash est né le 23 juillet 1965 à Stoke-on-Trent (Staffordshire) sous le nom de Saul Hudson. Ses origines familiales le plongent très vite dans le rock et le show business, sa mère est costumière - pour David Bowie, en particulier - et son père réalise des pochettes de disques. La famille Hudson part habiter à Los Angeles alors que Slash a onze ans.

A partir de 1983, Slash forme Road Crew avec Steven Adler (batterie) et Duff McKagan (basse). De la rencontre de ses trois hommes avec Hollywood Rose, naît en 1986 Guns N' Roses, plus grand groupe de metal des années quatre-vingt-dix. Slash ... Lire la suite

Slash est né le 23 juillet 1965 à Stoke-on-Trent (Staffordshire) sous le nom de Saul Hudson. Ses origines familiales le plongent très vite dans le rock et le show business, sa mère est costumière - pour David Bowie, en particulier - et son père réalise des pochettes de disques. La famille Hudson part habiter à Los Angeles alors que Slash a onze ans.

A partir de 1983, Slash forme Road Crew avec Steven Adler (batterie) et Duff McKagan (basse). De la rencontre de ses trois hommes avec Hollywood Rose, naît en 1986 Guns N' Roses, plus grand groupe de metal des années quatre-vingt-dix. Slash devient alors le nouveau symbole du guitar hero, ses riffs tranchants et ses solos vicieux faisant de Appetite for Destruction (1987) un pur chef d'oeuvre.

Slash succède alors à Eddie Van Halen comme caution rock auprès de Michael Jackson. Il participe à l'album Dangerous en 1991, sur le titre « Give in to Me ». Très courtisé, Slash multiplie les apparitions, devenant un personnage de people un brin canaille. Alors que les nuages s'amoncellent sur sa relation avec le caractériel Axl Rose, Slash forme en 1993 Slash's Snakepit entre projet solo et groupe de substitution. Slash's Snakepit sort en 1995 le très convaincant It's Five O'Clock Somewhere. Il faut attendre 2000 pour la sortie du moins rutilant Ain't Life Grant.

Après son départ/éviction de Guns 'N'Roses en 1996, Slash traîne son blues dans différentes participations. Il joue alors aussi bien avec Alice Cooper que de nouveau avec Michael Jackson. Slash et ses anciens complices Duff McKagan et Matt Sorum (batterie), forment Velvet Revolver. Ils sont rejoints en 2006 par Scott Weiland au chant et Velvet Revolver sort Contraband (2004) et Libertad (2007). Comme souvent le "super groupe" accouche d'une souris, avec ces deux albums plutôt moyens.

Plusieurs fois annoncé, Slash décide enfin de sacrifier au passage de l'album vraiment solo. D'abord intitulé Slash & Friends, l'album devient finalement Slash tout simplement. Slash y invite un panel de vocalistes finalement assez éclectique, puisque Iggy Pop y croise Fergie et Lemmy Kilmister hausse le ton face à Ozzy Osbourne, Chris Cornell ou Nicole Scherzinger. Slash est disponible à la vente en avril 2010. Fort de ce premier album en son nom, Slash entame une longue tournée européenne qui le voit jouer de concerts en festivals avec son acolyte Myles Kennedy (chanteur d'Alter Bridge). L'album live Made in Stoke capté au Victoria Hall de sa ville natale le 24 juillet 2011 sort en novembre dans des éditions CD, DVD et Blu-Ray. 

L'entente avec Miles Kennedy est suffisante pour que Slash le confirme comme unique chanteur de son deuxième album solo. Sorti en mai 2012, Apocalyptic Love sonne comme un véritable disque de groupe, avec un Slash dans une forme pré-olympique manifeste. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Slash est né le 23 juillet 1965 à Stoke-on-Trent (Staffordshire) sous le nom de Saul Hudson. Ses origines familiales le plongent très vite dans le rock et le show business, sa mère est costumière - pour David Bowie, en particulier - et son père réalise des pochettes de disques. La famille Hudson part habiter à Los Angeles alors que Slash a onze ans.

A partir de 1983, Slash forme Road Crew avec Steven Adler (batterie) et Duff McKagan (basse). De la rencontre de ses trois hommes avec Hollywood Rose, naît en 1986 Guns N' Roses, plus grand groupe de metal des années quatre-vingt-dix. Slash devient alors le nouveau symbole du guitar hero, ses riffs tranchants et ses solos vicieux faisant de Appetite for Destruction (1987) un pur chef d'oeuvre.

Slash succède alors à Eddie Van Halen comme caution rock auprès de Michael Jackson. Il participe à l'album Dangerous en 1991, sur le titre « Give in to Me ». Très courtisé, Slash multiplie les apparitions, devenant un personnage de people un brin canaille. Alors que les nuages s'amoncellent sur sa relation avec le caractériel Axl Rose, Slash forme en 1993 Slash's Snakepit entre projet solo et groupe de substitution. Slash's Snakepit sort en 1995 le très convaincant It's Five O'Clock Somewhere. Il faut attendre 2000 pour la sortie du moins rutilant Ain't Life Grant.

Après son départ/éviction de Guns 'N'Roses en 1996, Slash traîne son blues dans différentes participations. Il joue alors aussi bien avec Alice Cooper que de nouveau avec Michael Jackson. Slash et ses anciens complices Duff McKagan et Matt Sorum (batterie), forment Velvet Revolver. Ils sont rejoints en 2006 par Scott Weiland au chant et Velvet Revolver sort Contraband (2004) et Libertad (2007). Comme souvent le "super groupe" accouche d'une souris, avec ces deux albums plutôt moyens.

Plusieurs fois annoncé, Slash décide enfin de sacrifier au passage de l'album vraiment solo. D'abord intitulé Slash & Friends, l'album devient finalement Slash tout simplement. Slash y invite un panel de vocalistes finalement assez éclectique, puisque Iggy Pop y croise Fergie et Lemmy Kilmister hausse le ton face à Ozzy Osbourne, Chris Cornell ou Nicole Scherzinger. Slash est disponible à la vente en avril 2010. Fort de ce premier album en son nom, Slash entame une longue tournée européenne qui le voit jouer de concerts en festivals avec son acolyte Myles Kennedy (chanteur d'Alter Bridge). L'album live Made in Stoke capté au Victoria Hall de sa ville natale le 24 juillet 2011 sort en novembre dans des éditions CD, DVD et Blu-Ray. 

L'entente avec Miles Kennedy est suffisante pour que Slash le confirme comme unique chanteur de son deuxième album solo. Sorti en mai 2012, Apocalyptic Love sonne comme un véritable disque de groupe, avec un Slash dans une forme pré-olympique manifeste. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Slash est né le 23 juillet 1965 à Stoke-on-Trent (Staffordshire) sous le nom de Saul Hudson. Ses origines familiales le plongent très vite dans le rock et le show business, sa mère est costumière - pour David Bowie, en particulier - et son père réalise des pochettes de disques. La famille Hudson part habiter à Los Angeles alors que Slash a onze ans.

A partir de 1983, Slash forme Road Crew avec Steven Adler (batterie) et Duff McKagan (basse). De la rencontre de ses trois hommes avec Hollywood Rose, naît en 1986 Guns N' Roses, plus grand groupe de metal des années quatre-vingt-dix. Slash devient alors le nouveau symbole du guitar hero, ses riffs tranchants et ses solos vicieux faisant de Appetite for Destruction (1987) un pur chef d'oeuvre.

Slash succède alors à Eddie Van Halen comme caution rock auprès de Michael Jackson. Il participe à l'album Dangerous en 1991, sur le titre « Give in to Me ». Très courtisé, Slash multiplie les apparitions, devenant un personnage de people un brin canaille. Alors que les nuages s'amoncellent sur sa relation avec le caractériel Axl Rose, Slash forme en 1993 Slash's Snakepit entre projet solo et groupe de substitution. Slash's Snakepit sort en 1995 le très convaincant It's Five O'Clock Somewhere. Il faut attendre 2000 pour la sortie du moins rutilant Ain't Life Grant.

Après son départ/éviction de Guns 'N'Roses en 1996, Slash traîne son blues dans différentes participations. Il joue alors aussi bien avec Alice Cooper que de nouveau avec Michael Jackson. Slash et ses anciens complices Duff McKagan et Matt Sorum (batterie), forment Velvet Revolver. Ils sont rejoints en 2006 par Scott Weiland au chant et Velvet Revolver sort Contraband (2004) et Libertad (2007). Comme souvent le "super groupe" accouche d'une souris, avec ces deux albums plutôt moyens.

Plusieurs fois annoncé, Slash décide enfin de sacrifier au passage de l'album vraiment solo. D'abord intitulé Slash & Friends, l'album devient finalement Slash tout simplement. Slash y invite un panel de vocalistes finalement assez éclectique, puisque Iggy Pop y croise Fergie et Lemmy Kilmister hausse le ton face à Ozzy Osbourne, Chris Cornell ou Nicole Scherzinger. Slash est disponible à la vente en avril 2010. Fort de ce premier album en son nom, Slash entame une longue tournée européenne qui le voit jouer de concerts en festivals avec son acolyte Myles Kennedy (chanteur d'Alter Bridge). L'album live Made in Stoke capté au Victoria Hall de sa ville natale le 24 juillet 2011 sort en novembre dans des éditions CD, DVD et Blu-Ray. 

L'entente avec Miles Kennedy est suffisante pour que Slash le confirme comme unique chanteur de son deuxième album solo. Sorti en mai 2012, Apocalyptic Love sonne comme un véritable disque de groupe, avec un Slash dans une forme pré-olympique manifeste. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page