Soilwork

Top albums (Voir les 22)


Voir les 22 albums de Soilwork

Soilwork : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 154
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Soilwork
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Soilwork débute en 1995 à Helsingborg en Suède, sous le nom de Inferior Breed. Devenu soilwork dès 1996, le groupe s'attache alors à développer un death metal mélodique. Emmené par Björn "Speed" strid (chant) et Peter Wichers (guitare), Soilwork subit les changements de personnel qui semblent inhérents au genre metal en lui-même.

Les débuts de Soilwork sont d'ailleurs timides, ni Steelbath Suicide (1998), ni The Chainheart Machine (2000), n'obtiennent de reconnaissance marquante. La réputation scénique de Soilwork fait doucement évoluer les choses, A Predator's Portrait en 2001 permet à ... Lire la suite

Soilwork débute en 1995 à Helsingborg en Suède, sous le nom de Inferior Breed. Devenu soilwork dès 1996, le groupe s'attache alors à développer un death metal mélodique. Emmené par Björn "Speed" strid (chant) et Peter Wichers (guitare), Soilwork subit les changements de personnel qui semblent inhérents au genre metal en lui-même.

Les débuts de Soilwork sont d'ailleurs timides, ni Steelbath Suicide (1998), ni The Chainheart Machine (2000), n'obtiennent de reconnaissance marquante. La réputation scénique de Soilwork fait doucement évoluer les choses, A Predator's Portrait en 2001 permet à Soilwork de se produire avec Nevermore ou Anhiliator. Le public de Soilwork continue de s'élargir avec Natural Born Chaos en 2002, avant le décollage définitif obtenu avec Figure Number Five en 2003.

L'acharnement paie à tel point que Soilwork est désormais reconnu non seulement à travers l'Europe, mais aussi aux Etats-Unis. Restant fidèle à son style, le combo suédois s'empresse d'enfoncer le clou avec Stabbing the Drama en 2005. Après ce nouveau succès, Peter Wichers prend du recul et quitte momentanément Soilwork. Sworn to a Great Divide en 2007 devient le seul album du groupe sans son artificier emblématique.

Pour The Panic Broadcast en 2010, tout rentre dans l'ordre et Soilwork s'apprête à soutenir l'album par une ambitieuse tournée nord-américaine à l'été 2010. Alternant passages mélodiques et brutalité pure, The Panic Broadcast est un parfait exemple de la maestria d'un Soilwork parvenu au sommet, ou au moins très proche du sommet. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Soilwork débute en 1995 à Helsingborg en Suède, sous le nom de Inferior Breed. Devenu soilwork dès 1996, le groupe s'attache alors à développer un death metal mélodique. Emmené par Björn "Speed" strid (chant) et Peter Wichers (guitare), Soilwork subit les changements de personnel qui semblent inhérents au genre metal en lui-même.

Les débuts de Soilwork sont d'ailleurs timides, ni Steelbath Suicide (1998), ni The Chainheart Machine (2000), n'obtiennent de reconnaissance marquante. La réputation scénique de Soilwork fait doucement évoluer les choses, A Predator's Portrait en 2001 permet à Soilwork de se produire avec Nevermore ou Anhiliator. Le public de Soilwork continue de s'élargir avec Natural Born Chaos en 2002, avant le décollage définitif obtenu avec Figure Number Five en 2003.

L'acharnement paie à tel point que Soilwork est désormais reconnu non seulement à travers l'Europe, mais aussi aux Etats-Unis. Restant fidèle à son style, le combo suédois s'empresse d'enfoncer le clou avec Stabbing the Drama en 2005. Après ce nouveau succès, Peter Wichers prend du recul et quitte momentanément Soilwork. Sworn to a Great Divide en 2007 devient le seul album du groupe sans son artificier emblématique.

Pour The Panic Broadcast en 2010, tout rentre dans l'ordre et Soilwork s'apprête à soutenir l'album par une ambitieuse tournée nord-américaine à l'été 2010. Alternant passages mélodiques et brutalité pure, The Panic Broadcast est un parfait exemple de la maestria d'un Soilwork parvenu au sommet, ou au moins très proche du sommet. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Soilwork débute en 1995 à Helsingborg en Suède, sous le nom de Inferior Breed. Devenu soilwork dès 1996, le groupe s'attache alors à développer un death metal mélodique. Emmené par Björn "Speed" strid (chant) et Peter Wichers (guitare), Soilwork subit les changements de personnel qui semblent inhérents au genre metal en lui-même.

Les débuts de Soilwork sont d'ailleurs timides, ni Steelbath Suicide (1998), ni The Chainheart Machine (2000), n'obtiennent de reconnaissance marquante. La réputation scénique de Soilwork fait doucement évoluer les choses, A Predator's Portrait en 2001 permet à Soilwork de se produire avec Nevermore ou Anhiliator. Le public de Soilwork continue de s'élargir avec Natural Born Chaos en 2002, avant le décollage définitif obtenu avec Figure Number Five en 2003.

L'acharnement paie à tel point que Soilwork est désormais reconnu non seulement à travers l'Europe, mais aussi aux Etats-Unis. Restant fidèle à son style, le combo suédois s'empresse d'enfoncer le clou avec Stabbing the Drama en 2005. Après ce nouveau succès, Peter Wichers prend du recul et quitte momentanément Soilwork. Sworn to a Great Divide en 2007 devient le seul album du groupe sans son artificier emblématique.

Pour The Panic Broadcast en 2010, tout rentre dans l'ordre et Soilwork s'apprête à soutenir l'album par une ambitieuse tournée nord-américaine à l'été 2010. Alternant passages mélodiques et brutalité pure, The Panic Broadcast est un parfait exemple de la maestria d'un Soilwork parvenu au sommet, ou au moins très proche du sommet. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page