Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Très bon Voir les détails
Prix : EUR 3,94

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Solaire [Broché]

Ian McEwan , France Camus-Pichon
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
Prix : EUR 21,90 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 20 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Description de l'ouvrage

10 mars 2011 Du monde entier
Michael Beard aurait tout de l’antihéros pathétique (boulimique, chauve, bedonnant, il est proche
de la soixantaine et son cinquième mariage est sur le déclin) s’il ne s’était vu décerner le Prix Nobel de physique. Croyant que son heure de gloire est derrière lui, il végète en faisant de vagues recherches sur les énergies renouvelables, et c’est par ailleurs un coureur de jupons invétéré. Mais voilà qu’il rencontre un étudiant, Tom Aldous, qui prétend avoir trouvé la solution pour lutter contre le réchauffement climatique. Contre toute attente, cette rencontre va remettre Michael Beard en selle. Celui-ci décide de se rendre au pôle Nord et à son retour, il va de surprise en surprise. Non seulement il trouve Aldous installé chez lui (il est flagrant qu’il est devenu l’amant de sa femme) ; mais lorsque Beard lui demande de quitter les lieux, Aldous glisse malencontreusement, sa tête heurte le coin de la table et il meurt. Beard se débrouille alors pour faire accuser Tarpin, l’amant « officiel » de sa femme, lequel écopera de 18 ans de prison. Dans le même temps, Beard compulse les notes qu’Aldous avait laissées pour lui. Il se les approprie et parcourt le monde de conférence en conférence en prônant cette thèse d’avant-garde, mais ne tarde pas à se voir traité d’imposteur et de plagiaire par son propre centre de recherche, désireux de récupérer le brevet… Comme souvent chez McEwan, trajectoire individuelle et destin collectif sont indissociables : de même que l’état de la planète sert de toile de fond pour mettre en scène les déviances de Michael Beard et le pousser dans ses derniers retranchements, les errements du physicien représentent autant de signes avant-coureurs de l’apocalypse annoncée. Le comique du début cède la place à une ironie absolue, le divertissement à la parabole. Beard, qui devait sauver la planète du désastre écologique, apparaît pour ce qu’il est : un prédateur narcissique incapable d’accepter la moindre frustration. Malgré ses promesses répétées de se réformer, il remet sans cesse au lendemain et court à sa perte. Comme l’humanité. Le dernier sommet de Copenhague rend d’une actualité « brûlante » ce roman, sans doute l’un des plus intelligents et des plus narquois de Ian McEwan.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Solaire + Sur la plage de Chesil
Prix pour les deux : EUR 28,70

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Sur la plage de Chesil EUR 6,80

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Revue de presse

À travers les mésaventures d'un prédateur narcissique, incapable de se contraindre, Ian McEwan traite des problèmes les plus actuels et parvient à nous fait rire. Voici peut-être le roman le plus comique, le plus intelligent, le plus narquois de cet auteur, l'un des plus grands en Angleterre aujourd'hui.

Quatrième de couverture

Michael Beard a atteint une cinquantaine plus que mûre. Il est chauve, rondouillard, dénué de toute séduction et, au moral, il ne vaut guère mieux. Mais il a dans le temps obtenu le prix Nobel de physique ; depuis lors il se repose sur ses lauriers et recycle indéfiniment la même conférence, se faisant payer des honoraires exorbitants. En même temps, il soutient sans trop y croire un projet gouvernemental à propos du réchauffement climatique. Quant à sa vie privée, elle aussi laisse à désirer. En coureur de jupons invétéré, Beard voit sa cinquième femme lui échapper. Alors qu'il ne croyait plus se soucier d'elle, le voilà dévoré de jalousie. Bientôt, à la faveur d'un accident, il pense trouver le moyen de surmonter ses ennuis, relancer sa carrière, tout en sauvant la planète d'un désastre climatique. Il va repartir de par le monde, à commencer par le pôle Nord… À travers les mésaventures de ce prédateur narcissique, incapable de se contraindre, Ian McEwan traite des problèmes les plus actuels. Et sur ces sujets très sérieux, il parvient à nous fait rire. Voici peut-être le roman le plus comique, le plus intelligent, le plus narquois de cet auteur, l'un des plus grands en Angleterre aujourd'hui.

Détails sur le produit

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : Gallimard (10 mars 2011)
  • Collection : Du monde entier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070130819
  • ISBN-13: 978-2070130818
  • Dimensions du produit: 19,4 x 14 x 3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 191.393 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Ian McEwan a passé une grande partie de sa jeunesse en Extrême-Orient, en Afrique du Nord (en Libye), et en Allemagne, où son père, officier dans l'armée britannique, était envoyé. Il a fait ses études à l'université du Sussex et l'université d'East Anglia, où il a été le premier diplômé du cours d'écriture créative créé par Malcolm Bradbury. Insolite et insolente, provocatrice, hautement originale, l'œuvre de Ian McEwan surprend par ses tours de force de concision et d'humour. L'auteur joue avec les énigmes qui sont l'essence de la narration. Tous ses romans affichent une parenté lointaine, sous forme de simulacre, avec l'énigme policière. Il a publié plusieurs nouvelles et romans pour adultes et, en 1994, "Le Rêveur", un recueil de nouvelles pour la jeunesse.
© Annalena McAfee

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 screamadelica 1 mai 2011
Format:Broché
Je suis un inconditionnel de Ian McEwan et, de lui, j'ai pratiquement tout lu.
Son dernier roman m'a cependant laissé perplexe. Certes l'écriture est toujours brillante et séductrice, voire magique. La prose est toujours recherchée, les références (souvent scientifiques) sont toujours présentes et justes (c'est quand même un peu déconcertant que le héros de l'histoire ait été nobélisé à cinquante ans, soit au moins 15 ans plus jeune qu'un nobélisé véritable).
mais j'ai eu assez de peine à "rentrer dans le livre" et, contrairement à d'autres (je venais de finir "Délires d'amour") je ne l'ai pas dévoré. En fait j'ai l'impression que Ian McEwan lui même n'est pas parvenu à rentrer dans son personnage, à nous (me) le faire sentir de l'intérieur. C'est probablement un choix assumé de sa part que d'observer Michaël Beard comme un entomologiste, et cela ne m'aurait peut être pas gêné de la part d'un autre auteur. Mais McEwan m'avait habitué a plus de proximité avec ses personnages, proximité dont l'absence m'a ici quelque peu dérouté.
Au final je garde quand même un bon souvenir du livre, mais très loin de ceux que m'avaient laissé Expiation, Amsterdam, Samedi, Délires d'amour ...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Peu convaincant 10 avril 2012
Par kStarBe
Format:Broché
Désolé de jouer le vilain petit canard, mais ce roman est long, peu dynamique, nombriliste dans son style et pas franchement convaincant.

Notre ami Beard nous parle indirectement de sa vie, des ses femmes, de son travail, de sa flemme et des ses actions plus ou moins reluisantes. Mais pas de quoi rester éveillé pour terminer le livre.

Le roman est découpé en 3 parties, la dernière étant sans doute la mailleure.

Je ne connaissais pas l'auteur ni comme écrivain ni via des romans précédents, mais je ne pense pas lire autre chose à cour terme.

Il y a bien quelques gags qui font sourire. Dommage que certains soient réutilisés plus tard jusqu'à la saturation. De plus, ils ne sont pas légion. Ce n'est donc pas la caractériqtique essentielle du livre.

Finalement, on ne sait trop que retenir de ce livre : pas vraiment une comédie, ni un drame, pas vraiment technologique bien que manipulant certains concepts techniques. Une sorte de "testament" du personnage principal, peu reluisant finalement.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Environnement, humour et amour 24 mars 2011
Par Jostein TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Broché
"Solaire" est un roman actuel et complet.
Deux thèmes principaux se partagent la toile de fond. Tout d'abord, un thème d'actualité environnementale sur le réchauffement climatique et les nouvelles énergies solaires, donne le ton actuel et le côté technique au livre.
Michaël Beard, le narrateur, est un physicien ayant reçu le prix Nobel pour ses travaux sur la colligation Beard-Einstein. Ses compétences donnent parfois un côté très technique et ésotérique au récit.
Le second thème est la vie privée et instable de notre physicien cinquantenaire. Au début du livre, il vit une rupture sentimentale, sa cinquième femme s'est aperçue de son infidélité récurrente et décide de se venger.
Michaël Beard n'a rien pour plaire. Il n'est pas beau, il est rondouillard, presque chauve, gourmand, il aime noyer son chagrin dans l'alcool, il trompe régulièrement ses épouses et maîtresses. Il est misogyne et sectaire.
Et pourtant, je me suis attachée à ce personnage pour son humour, sa légèreté, son insouciance, son petit côté aventurier.
La grande maîtrise de ce roman est de savoir construire un scénario tout en suivant les digressions du narrateur.
"Lui qui voyait les anecdotes comme un fléau dans une conversation continuait pourtant à en raconter."
De plus, ces anecdotes sont truculentes, tel le récit du voyage au pôle Nord ou l'histoire du paquet de chips.
On suit donc avec passion les aventures de Michaël Beard sur une dizaine d'années, sans jamais s'ennuyer.
Ce roman a tout pour plaire puisqu'il allie un sujet d'actualité, une construction maîtrisée, une grande richesse d'évènements et un style littéraire de grande qualité.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mc Ewan : what else ? 27 juin 2011
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
Brillant, brillant, brillant... Pour les aficionados du meilleur écrivain britannique en activité (ça n'engage que moi), ce 'Solaire' s'inscrit dans la lignée de Amsterdam et de Samedi, soit des oeuvres admirablement satiriques qui explorent les défauts de la cuirasse d'individus trop intelligents. Notre héros est ici un prix Nobel de physique, M. Beard. A bien des égards et derrière le vernis de l'homme installé, Beard est un inadapté. Au plan professionnel, il vit sur son acquis - et ne retrouvera de l'élan qu'en pillant les travaux d'un de ses collaborateurs (thème souvent vu chez Woody Allen notamment) ; au plan sentimental, c'est une déception constante pour les multiples femmes et maîtresses qu'il a croisées ; au plan physique, c'est une ruine menacéee par le cholestérol et l'alcoolisme. Et pourtant, à la suite d'un tragique fait divers, Beard va voir les cartes de sa vie redistribuées et se muer en apôtre des énergies renouvelables et croisé de la lutte contre le réchauffement climatique.
Au caractère bordélique et immature du héros répond la maîtrise froide et le goût sûr de l'auteur. McEwan sait admirablement jongler entre les différentes facettes de son personnage, mêler d'étonnantes réflexions sur les relations hommes-femmes, le goût de l'argent et des honneurs, le sentiment de la mort qui arrive avec des scènes d'un burlesque échevelé (ah, cette expédition dans l'Arctique ! ah, le personnage de la furia féministe !).
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?