EUR 21,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Solaire Broché – 10 mars 2011


Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,90
EUR 20,80 EUR 3,57

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Solaire + Sur la plage de Chesil
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Sur la plage de Chesil EUR 6,80

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : Gallimard (10 mars 2011)
  • Collection : Du monde entier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070130819
  • ISBN-13: 978-2070130818
  • Dimensions du produit: 19,4 x 14 x 3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 173.223 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Ian McEwan a passé une grande partie de sa jeunesse en Extrême-Orient, en Afrique du Nord (en Libye), et en Allemagne, où son père, officier dans l'armée britannique, était envoyé. Il a fait ses études à l'université du Sussex et l'université d'East Anglia, où il a été le premier diplômé du cours d'écriture créative créé par Malcolm Bradbury. Insolite et insolente, provocatrice, hautement originale, l'œuvre de Ian McEwan surprend par ses tours de force de concision et d'humour. L'auteur joue avec les énigmes qui sont l'essence de la narration. Tous ses romans affichent une parenté lointaine, sous forme de simulacre, avec l'énigme policière. Il a publié plusieurs nouvelles et romans pour adultes et, en 1994, "Le Rêveur", un recueil de nouvelles pour la jeunesse.
© Annalena McAfee

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par L'homme qui tombe on 1 mai 2011
Format: Broché
Je suis un inconditionnel de Ian McEwan et, de lui, j'ai pratiquement tout lu.
Son dernier roman m'a cependant laissé perplexe. Certes l'écriture est toujours brillante et séductrice, voire magique. La prose est toujours recherchée, les références (souvent scientifiques) sont toujours présentes et justes (c'est quand même un peu déconcertant que le héros de l'histoire ait été nobélisé à cinquante ans, soit au moins 15 ans plus jeune qu'un nobélisé véritable).
mais j'ai eu assez de peine à "rentrer dans le livre" et, contrairement à d'autres (je venais de finir "Délires d'amour") je ne l'ai pas dévoré. En fait j'ai l'impression que Ian McEwan lui même n'est pas parvenu à rentrer dans son personnage, à nous (me) le faire sentir de l'intérieur. C'est probablement un choix assumé de sa part que d'observer Michaël Beard comme un entomologiste, et cela ne m'aurait peut être pas gêné de la part d'un autre auteur. Mais McEwan m'avait habitué a plus de proximité avec ses personnages, proximité dont l'absence m'a ici quelque peu dérouté.
Au final je garde quand même un bon souvenir du livre, mais très loin de ceux que m'avaient laissé Expiation, Amsterdam, Samedi, Délires d'amour ...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par kStarBe on 10 avril 2012
Format: Broché
Désolé de jouer le vilain petit canard, mais ce roman est long, peu dynamique, nombriliste dans son style et pas franchement convaincant.

Notre ami Beard nous parle indirectement de sa vie, des ses femmes, de son travail, de sa flemme et des ses actions plus ou moins reluisantes. Mais pas de quoi rester éveillé pour terminer le livre.

Le roman est découpé en 3 parties, la dernière étant sans doute la mailleure.

Je ne connaissais pas l'auteur ni comme écrivain ni via des romans précédents, mais je ne pense pas lire autre chose à cour terme.

Il y a bien quelques gags qui font sourire. Dommage que certains soient réutilisés plus tard jusqu'à la saturation. De plus, ils ne sont pas légion. Ce n'est donc pas la caractériqtique essentielle du livre.

Finalement, on ne sait trop que retenir de ce livre : pas vraiment une comédie, ni un drame, pas vraiment technologique bien que manipulant certains concepts techniques. Une sorte de "testament" du personnage principal, peu reluisant finalement.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jostein TOP 1000 COMMENTATEURS on 24 mars 2011
Format: Broché
"Solaire" est un roman actuel et complet.
Deux thèmes principaux se partagent la toile de fond. Tout d'abord, un thème d'actualité environnementale sur le réchauffement climatique et les nouvelles énergies solaires, donne le ton actuel et le côté technique au livre.
Michaël Beard, le narrateur, est un physicien ayant reçu le prix Nobel pour ses travaux sur la colligation Beard-Einstein. Ses compétences donnent parfois un côté très technique et ésotérique au récit.
Le second thème est la vie privée et instable de notre physicien cinquantenaire. Au début du livre, il vit une rupture sentimentale, sa cinquième femme s'est aperçue de son infidélité récurrente et décide de se venger.
Michaël Beard n'a rien pour plaire. Il n'est pas beau, il est rondouillard, presque chauve, gourmand, il aime noyer son chagrin dans l'alcool, il trompe régulièrement ses épouses et maîtresses. Il est misogyne et sectaire.
Et pourtant, je me suis attachée à ce personnage pour son humour, sa légèreté, son insouciance, son petit côté aventurier.
La grande maîtrise de ce roman est de savoir construire un scénario tout en suivant les digressions du narrateur.
"Lui qui voyait les anecdotes comme un fléau dans une conversation continuait pourtant à en raconter."
De plus, ces anecdotes sont truculentes, tel le récit du voyage au pôle Nord ou l'histoire du paquet de chips.
On suit donc avec passion les aventures de Michaël Beard sur une dizaine d'années, sans jamais s'ennuyer.
Ce roman a tout pour plaire puisqu'il allie un sujet d'actualité, une construction maîtrisée, une grande richesse d'évènements et un style littéraire de grande qualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS on 27 juin 2011
Format: Broché
Brillant, brillant, brillant... Pour les aficionados du meilleur écrivain britannique en activité (ça n'engage que moi), ce 'Solaire' s'inscrit dans la lignée de Amsterdam et de Samedi, soit des oeuvres admirablement satiriques qui explorent les défauts de la cuirasse d'individus trop intelligents. Notre héros est ici un prix Nobel de physique, M. Beard. A bien des égards et derrière le vernis de l'homme installé, Beard est un inadapté. Au plan professionnel, il vit sur son acquis - et ne retrouvera de l'élan qu'en pillant les travaux d'un de ses collaborateurs (thème souvent vu chez Woody Allen notamment) ; au plan sentimental, c'est une déception constante pour les multiples femmes et maîtresses qu'il a croisées ; au plan physique, c'est une ruine menacéee par le cholestérol et l'alcoolisme. Et pourtant, à la suite d'un tragique fait divers, Beard va voir les cartes de sa vie redistribuées et se muer en apôtre des énergies renouvelables et croisé de la lutte contre le réchauffement climatique.
Au caractère bordélique et immature du héros répond la maîtrise froide et le goût sûr de l'auteur. McEwan sait admirablement jongler entre les différentes facettes de son personnage, mêler d'étonnantes réflexions sur les relations hommes-femmes, le goût de l'argent et des honneurs, le sentiment de la mort qui arrive avec des scènes d'un burlesque échevelé (ah, cette expédition dans l'Arctique !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?