Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
O Solitude
 
Agrandissez cette image
 

O Solitude

25 octobre 2010 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:15
30
2
3:00
30
3
4:18
30
4
3:36
30
5
4:54
30
6
3:09
30
7
4:07
30
8
2:24
30
9
3:17
30
10
4:04
30
11
10:46
30
12
4:35
30
13
4:13
30
14
6:59
30
15
5:32
30
16
4:49
30
17
4:33

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 8 octobre 2010
  • Date de sortie: 8 octobre 2010
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 2010 Decca Music Group Limited
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:16:31
  • Genres:
  • ASIN: B0046CAVMK
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 23.562 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean René TOP 100 COMMENTATEURS sur 31 mai 2011
Format: CD Achat vérifié
Alfred Deller était jusqu'à présent le contre-ténor insurpassé dans l'interprètation de ces pièces célèbres de Purcell, et l'album "O solitude" (avec William Christie au clavecin et Wieland Kuijken à la viole), paru en 1979 et heureusement réédité, demeure en bonne place dans une discothèque idéale et continuera de nous ravir. Tout en reconnaissant la virtuosité d'Andreas Scholl, j'avais jusqu'à présent une certaine prévention contre son timbre de voix (lui préférant Deller pour Purcell et Gérard Lesne pour la musique française). Le présent album démontre qu'il a à présent atteint une maturité qui lui permet de prétendre à la perfection. Voici un splendide recueil de pièces de Purcell, dont les plus célèbres reprennent celles interprètées par le maître Deller, auxquelles Andreas Scholl et l'Accademia bizantina impriment des rythmes nouveaux puissants et expressifs, servis par un enregistrement parfait sur le plan technique. Une seule petite remarque: Andreas Scholl a un léger accent allemand dans sa prononciation de l'anglais, ce qui n'est pas très gênant en soi, mais reste perfectible, surtout lorsqu'il s'agit de célébrer la plus belle des îles:

"Fairest isle, all isles excelling,
Seat of pleasure and of love,
Venus here will choose her dwelling,
And forsake her Cyprian grove."

Malgré tous ses efforts, il restera, las, las (comme avant lui Haendel et comme le prince Albert de Saxe-Cobourg et autres Battenberg...) un étranger, a foreigner who never will be mistaken for a native briton. Et si vous hésitez entre Deller et Scholl, et bien achetez les deux!
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par P. Babin sur 27 février 2012
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
Je suis un très grand admirateur d'Andreas Scholl et je possède la plupart de ses enregistrements . J'avais hésité à acquérir celui-ci , vivant , pour les airs de Purcell avec le récital d'Alfred Deller ( " Music for a While " , Harmonia Mundi ) . Le CD du contre-ténor allemand offre un éventail assez différent de celui du CD de son illustre prédecesseur anglais et l'on y prend un plaisir tout aussi grand . Il ne s'agit pas de la version " nouvelle " d'un album mythique , mais d'un récital différent et extrêment raffiné . A recommander , donc , à tous les fans de Scholl et aux amoureux de la musique anglaise .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par MATHONNET STÉPHANE TOP 100 COMMENTATEURS sur 1 décembre 2010
Format: CD Achat vérifié
Andreas Scholl a réalisé plusieurs disques porrtaits consacrés à un compositeur ("Ombra mai fu" de Henadel en 1999) ou à un chanteur ("Arias for Senesino" en 2005). C'est la première fois qu'il s'attaque à la musique d'Henry Purcell. Admirateur du contre-ténor allemand depuis plus de quinze ans, j'en arrive à me demander si ce CD n'est pas l'album de trop dans sa (très) riche discographie.
1. Andreas Scholl ne possède plus à 43 ans les moyens vocaux qui étaient les siens à l'apogée de sa carrière, entre 1995 et 2002. L'aigu a perdu de sa puissance et le grave s'est furieusement alourdi. Il s'en tire assez bien dans les airs intimistes car il parvient à adapter sa voix à son âge (très belle interprétation d'"If music be the food of love" , Z379a) mais les choses se gâtent dans les airs de vaillance où la voix "décroche", la ligne e brise et l'expression mollit (il est à la peine dans l'air du froid de "King Arthur" qui nous fait de loin préférer l'interprétation de Klaus Nomi ou le célèbre lamento de "Dido and Aenas"). Dans "Sound the trumpet", Z323, extrait de l'"Ode pour l'anniversaire de la reine Mary" et "O dive custos", Z504, extrait de l'"Ode pour la mort de la reine Mary" où il est accompagné par le jeune contre-ténor-français Christophe Dumaux, on ne peut que constater que la "confrontation" ne tourne pas en sa faveur.
2. L'accompagnement musical de l'Accademia Bizantina dirigée par Stefano Montanari est digne d'éloges.
Lire la suite ›
18 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Roger Dominique Maes COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS sur 21 septembre 2014
Format: CD
Henry Purcell, "Songs and Arias", Andreas Scholl, Christophe Dumaux, contre-ténors, Academia Bizantina, Stefano Montanari, 1 CD Decca, 2010, notice et textes des arias en anglais, français et allemand.

Couleurs, subtilité, intelligence du texte, Andreas Scholl compense avec un art toujours plus consommé les quelques faiblesses d'une voix émouvante et délicate, mais qui ne fut jamais très puissante. Il forme pourtant un éblouissant duo, avec le très vert et trompetant Christophe Dumaux, dans "Sound the trumpet!". Preuve que le talent supplée à tout.

Purcell est servi, tant par le contre-ténor allemand que par Stefano Montanari à la tête de l'Academia Bizantina, de manière admirable -des chaconnes et des musiques de scène laissent respirer le récital-, c'est disque de joie, d'émotion, de méditation paisible, dédié tout entier à la pure beauté de la musique, peut-on demander plus... ou mieux ?
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique