Appli Amazon

Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Someday World
 
Agrandissez cette image
 

Someday World

5 mai 2014 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 16,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:33
30
2
4:50
30
3
4:17
30
4
5:06
30
5
4:42
30
6
5:36
30
7
5:05
30
8
5:43
30
9
3:27
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 5 mai 2014
  • Date de sortie: 5 mai 2014
  • Label: Warp Records
  • Copyright: 2014 Warp Records Limited
  • Durée totale: 44:19
  • Genres:
  • ASIN: B00JJ4Q04S
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.705 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par J. Lheuillier le 15 mai 2014
Format: CD
Il semble que l'on s'étonne toujours que Brian Eno paraisse d'excellents disques. Pourtant, de 1973 à aujourd'hui, à quelques albums anecdotiques près, la carrière d'Eno est assez exemplaire. Pionnier de la musique ambient, défricheur de sons électroniques, expérimentateur hors pair, inutile de dresser davantage le portrait de ce musicien génial. Aussi, on peut lui reconnaître également le bon goût de ses fréquentations, de Robert Fripp à David Byrne, pour les plus célèbres, jusqu'à Karl Hyde aujourd'hui.
Karl Hyde, c'est la moitié d'Underworld, duo britannique qui fit danser les 90's au son d'une techno envoûtante. Sa voix parsème ainsi les albums Dubnobasswithmyheadman (1993) et Second Thoughtest in the Infants (1996) qui restent des modèles du genre.
Pour Someday World, quatrième album d'Eno sur le prestigieux label Warp, les deux comparses ont voulu créer une musique qui corresponde au concept de "Reickuti", contraction de Reich et de Kuti pour une rencontre fantasmée entre la musique de Steve Reich et celle de Fela Kuti. On pourrait alors s'attendre à des procédés de déphasage joués par divers instruments sur fond de rythmiques afrobeat mais ce serait finalement assez éloigné de la vérité, puisque l'album sonne de prime abord beaucoup plus pop. Les influences africaines que l'on peut y trouver rappellent davantage celles qui avaient déjà inspiré Brian Eno pour les productions des albums des Talking Heads (Remain in Light en tête) que la musique du roi de l'afrobeat nigérian.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Bal TOP 50 COMMENTATEURS le 18 juillet 2014
Format: CD
Ces deux-là étaient vraiment faits pour se rencontrer.
Underworld, dans ses moments les plus planants, n'a jamais caché l'influence d'Eno.
Quant à l'immense Brian, il a maintes fois essayé de se connecter à la vague dance des 90s, sans jamais y parvenir tout à fait.

Plus encore, Hyde et Eno ont en commun une démarche artistique qui s'appuie à la fois sur une vision esthétisante héritée de leurs années aux Beaux Arts et un goût pour les polyrythmies africaines, mêlées de soul et de pop.
Sans nier, bien sûr, une affection pour les musiques répétitives (Reich, Glass, etc.).
Sur ce disque, Daddy's Car est certainement l'un des morceaux qui se rapproche le plus des intentions musicales des deux hommes, très bien résumées par J. Lheuillier. (Faux) cuivres chaloupés, rythmes complexes, sonorités eighties, harmonies pop. Et comment ne pas voir dans le titre une référence à Dali's Car?

Jamais depuis les jours lointains de Freur et du premier Underworld on aura autant entendu la guitare de Hyde, traitée, torturée, samplée et parfois tout simplement "jouée" sans autre artifice.

Musicalement, mélodiquement, humainement tout simplement, cet album est une grande réussite. Un enregistrement qui danse du côté de l'Afrique, pense au sommet des gratte-ciels de New-York et vibre comme deux esprits à l'unisson.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique