Sophie Alour

Top albums



Sophie Alour : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 25
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

La saxophoniste et compositrice Sophie Alour (née dans le Finistère en 1974) commence par l'apprentissage de la clarinette à l'âge de 13 ans mais ne touche son premier saxophone qu'à 19 ans.

Dès lors, la Quimperoise ne quitte plus l'instrument et dévore les disques de jazz qui lui tombe sous la main. Elle apprend à jouer en autodidacte avant de prendre quelques cours au CIM (école de jazz basée à Paris).

En 1995, Sophie Alour se joint à l'orchestre de Christophe dal Sasso. Elle est ensuite engagée dans le Vintage Orchestra et dans le sextet de Stéphane Belmondo qui l'encourage à tourner ... Lire la suite

La saxophoniste et compositrice Sophie Alour (née dans le Finistère en 1974) commence par l'apprentissage de la clarinette à l'âge de 13 ans mais ne touche son premier saxophone qu'à 19 ans.

Dès lors, la Quimperoise ne quitte plus l'instrument et dévore les disques de jazz qui lui tombe sous la main. Elle apprend à jouer en autodidacte avant de prendre quelques cours au CIM (école de jazz basée à Paris).

En 1995, Sophie Alour se joint à l'orchestre de Christophe dal Sasso. Elle est ensuite engagée dans le Vintage Orchestra et dans le sextet de Stéphane Belmondo qui l'encourage à tourner dans les clubs de la capitale. La saxophoniste participe à l'enregistrement de l'album Ouverture.

C'est ensuite dans le quartette de Rhoda Scott que Sophie Alour fait ses preuves et déclenche l'enthousiasme au festival Jazz à Vienne à l'été 2004. Cette même année, l'Américain Wynton Marsalis lui offre une place dans son big band. Saxophoniste libre de toutes convenances et sans oeillères, Sophie Alour publie son premier album Insulaire en 2005.

Sophie Alour passe ensuite d'un enregistrement à l'autre, avec Rhoda Scott ou Alexandre Saada. En 2007 sort son deuxième album Uncaged. Le disque enregistré avec le guitariste Sébastien Martel, Laurent Coq (piano) Yoni Zelnik (contrebasse) et Karl Jannuska (batterie) est salué par la presse. Il vaut à son auteur un Django d'or.

Le nouvel album de Sophie Alour, Opus 3, est enregistré en trio avec pour partenaires Zelnik et Jannuska. Il sort en mars 2010 sur le label Plus Loin Music et reçoit un accueil toujours aussi chaleureux. En 2012, l'album La Géographie des Rêves est concocté en quintette avec Yoann Loustalot (trompette, bugle), Stéphan Caracci (vibraphone), Nicolas Moreaux (contrebasse) et Frédéric Pasqua (batterie). L'album suivant paru en mars 2014, Shaker, rassemble des compositions nouvelles ou anciennes comme « Joke », initialement prévue pour Rhoda Scott, et des styles très différents, jazz, funk ou rock, en trio avec Frédéric Nardin (orgue) et Frédéric Pasqua ou en quartette avec piano. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

La saxophoniste et compositrice Sophie Alour (née dans le Finistère en 1974) commence par l'apprentissage de la clarinette à l'âge de 13 ans mais ne touche son premier saxophone qu'à 19 ans.

Dès lors, la Quimperoise ne quitte plus l'instrument et dévore les disques de jazz qui lui tombe sous la main. Elle apprend à jouer en autodidacte avant de prendre quelques cours au CIM (école de jazz basée à Paris).

En 1995, Sophie Alour se joint à l'orchestre de Christophe dal Sasso. Elle est ensuite engagée dans le Vintage Orchestra et dans le sextet de Stéphane Belmondo qui l'encourage à tourner dans les clubs de la capitale. La saxophoniste participe à l'enregistrement de l'album Ouverture.

C'est ensuite dans le quartette de Rhoda Scott que Sophie Alour fait ses preuves et déclenche l'enthousiasme au festival Jazz à Vienne à l'été 2004. Cette même année, l'Américain Wynton Marsalis lui offre une place dans son big band. Saxophoniste libre de toutes convenances et sans oeillères, Sophie Alour publie son premier album Insulaire en 2005.

Sophie Alour passe ensuite d'un enregistrement à l'autre, avec Rhoda Scott ou Alexandre Saada. En 2007 sort son deuxième album Uncaged. Le disque enregistré avec le guitariste Sébastien Martel, Laurent Coq (piano) Yoni Zelnik (contrebasse) et Karl Jannuska (batterie) est salué par la presse. Il vaut à son auteur un Django d'or.

Le nouvel album de Sophie Alour, Opus 3, est enregistré en trio avec pour partenaires Zelnik et Jannuska. Il sort en mars 2010 sur le label Plus Loin Music et reçoit un accueil toujours aussi chaleureux. En 2012, l'album La Géographie des Rêves est concocté en quintette avec Yoann Loustalot (trompette, bugle), Stéphan Caracci (vibraphone), Nicolas Moreaux (contrebasse) et Frédéric Pasqua (batterie). L'album suivant paru en mars 2014, Shaker, rassemble des compositions nouvelles ou anciennes comme « Joke », initialement prévue pour Rhoda Scott, et des styles très différents, jazz, funk ou rock, en trio avec Frédéric Nardin (orgue) et Frédéric Pasqua ou en quartette avec piano. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

La saxophoniste et compositrice Sophie Alour (née dans le Finistère en 1974) commence par l'apprentissage de la clarinette à l'âge de 13 ans mais ne touche son premier saxophone qu'à 19 ans.

Dès lors, la Quimperoise ne quitte plus l'instrument et dévore les disques de jazz qui lui tombe sous la main. Elle apprend à jouer en autodidacte avant de prendre quelques cours au CIM (école de jazz basée à Paris).

En 1995, Sophie Alour se joint à l'orchestre de Christophe dal Sasso. Elle est ensuite engagée dans le Vintage Orchestra et dans le sextet de Stéphane Belmondo qui l'encourage à tourner dans les clubs de la capitale. La saxophoniste participe à l'enregistrement de l'album Ouverture.

C'est ensuite dans le quartette de Rhoda Scott que Sophie Alour fait ses preuves et déclenche l'enthousiasme au festival Jazz à Vienne à l'été 2004. Cette même année, l'Américain Wynton Marsalis lui offre une place dans son big band. Saxophoniste libre de toutes convenances et sans oeillères, Sophie Alour publie son premier album Insulaire en 2005.

Sophie Alour passe ensuite d'un enregistrement à l'autre, avec Rhoda Scott ou Alexandre Saada. En 2007 sort son deuxième album Uncaged. Le disque enregistré avec le guitariste Sébastien Martel, Laurent Coq (piano) Yoni Zelnik (contrebasse) et Karl Jannuska (batterie) est salué par la presse. Il vaut à son auteur un Django d'or.

Le nouvel album de Sophie Alour, Opus 3, est enregistré en trio avec pour partenaires Zelnik et Jannuska. Il sort en mars 2010 sur le label Plus Loin Music et reçoit un accueil toujours aussi chaleureux. En 2012, l'album La Géographie des Rêves est concocté en quintette avec Yoann Loustalot (trompette, bugle), Stéphan Caracci (vibraphone), Nicolas Moreaux (contrebasse) et Frédéric Pasqua (batterie). L'album suivant paru en mars 2014, Shaker, rassemble des compositions nouvelles ou anciennes comme « Joke », initialement prévue pour Rhoda Scott, et des styles très différents, jazz, funk ou rock, en trio avec Frédéric Nardin (orgue) et Frédéric Pasqua ou en quartette avec piano. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page