Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
EUR 160,14
  • Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Sound+System+Box+%5B8CD+DVD... a été ajouté à votre Panier
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 160,14
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : Meganet France
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 32,29

Sound System Box [8CD+DVD] Coffret

4.7 étoiles sur 5 7 commentaires client

13 neufs à partir de EUR 158,25 1 d'occasion à partir de EUR 130,00
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Boutique Coffrets
Retrouvez tous nos coffrets et intégrales ici.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Clash


Détails sur le produit

  • CD (9 septembre 2013)
  • Nombre de disques: 12
  • Format : Coffret
  • Label: Sony UK
  • ASIN : B008U3NU38
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 7 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 31.661 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Janie jones
  2. Remote control
  3. I'm so bored with the u.s.a.
  4. White riot
  5. Hate & war
  6. What's my name
  7. Deny
  8. London's burning
  9. Career opportunities
  10. Cheat
  11. Protex blue
  12. Police & thieves
  13. 48 hours
  14. Garageland

Disque : 2

  1. Safe european home
  2. English civil war
  3. Tommy gun
  4. Julie's been working for the drug squad
  5. Last gang in town
  6. Guns on the roof
  7. Drug-stabbing time
  8. Stay free
  9. Cheapskates
  10. All the young punks (new boots and contracts)

Disque : 3

  1. London calling
  2. Brand new cadillac
  3. Jimmy jazz
  4. Hateful
  5. Rudie can't fail
  6. Spanish bombs
  7. The right profile
  8. Lost in the supermarket
  9. Clampdown
  10. The guns of brixton

Disque : 4

  1. Wrong 'em boyo
  2. Death or glory
  3. Koka kola
  4. The card cheat
  5. Lover's rock
  6. Four horsemen
  7. I'm not down
  8. Revolution rock
  9. Train in vain

Disque : 5

  1. The magnificent seven
  2. Hitsville u.k.
  3. Junco partner
  4. Ivan meets g.I. joe
  5. The leader
  6. Something about england
  7. Rebel waltz
  8. Look here
  9. The crooked beat
  10. Somebody got murdered
  11. One more time
  12. One more dub

Disque : 6

  1. Lightning strikes (not once but twice)
  2. Up in heaven (not only here)
  3. Corner soul
  4. Let's go crazy
  5. If music could talk
  6. The sound of sinners
  7. Police on my back
  8. Midnight log
  9. The equaliser
  10. The call up
  11. Washington bullets
  12. Broadway

Disque : 7

  1. Lose this skin
  2. Charlie don't surf
  3. Mensforth hill
  4. Junkie slip
  5. Kingston advice
  6. The street parade
  7. Version city
  8. Living in fame
  9. Silicone on sapphire
  10. Version pardner
  11. Career opportunities
  12. Shepherds delight

Disque : 8

  1. Know your rights
  2. Car jamming
  3. Should I stay or should I go
  4. Rock the casbah
  5. Red angel dragnet
  6. Straight to hell
  7. Overpowered by funk
  8. Atom tan
  9. Sean flynn
  10. Ghetto defendant
  11. Inoculated city
  12. Death is a star

Disque : 9

  1. White riot
  2. 1977
  3. Listen / interviews
  4. Capital radio
  5. London's burning
  6. Complete control
  7. City of the dead
  8. Clash city rockers
  9. Jail guitar doors
  10. (white man) in hammersmith palais
  11. The prisoner
  12. 1-2 crush on you
  13. Time is tight
  14. Pressure drop
  15. I fought the law
  16. Groovy times
  17. Gates of the west
  18. Capital radio
  19. Armagideon time
  20. Bankrobber
  21. Rockers galore...UK tour

Disque : 10

  1. The magnificent dance
  2. Midnight to stevens
  3. Radio one
  4. Stop the world
  5. The cool out
  6. This is radio clash
  7. This is radio clash
  8. First night back in london
  9. Rock the casbah
  10. Long time jerk
  11. The beautiful people are ugly too
  12. Idle in kangaroo court
  13. Ghetto defendant
  14. Cool confusion
  15. Sean flynn
  16. Straight to hell

Disque : 11

  1. I'm so bored with the u.s.a.
  2. London's burning
  3. White riot
  4. 1977
  5. Janie jones
  6. Career opportunities
  7. London's burning
  8. 1977
  9. White riot
  10. City of the dead
  11. Jail guitar doors
  12. English civil war
  13. Stay free
  14. Cheapskates
  15. I fought the law

Disque : 12

  1. Julien temple archive
  2. White riot interview
  3. Sussex university 1977
  4. Don letts super 8 medley
  5. Clash on broadway
  6. Tommy gun
  7. London calling
  8. Bankrobber
  9. Clampdown
  10. Train in vain
  11. The call up
  12. Rock the casbah
  13. Radio clash
  14. Should I stay or should I go
  15. Career opportunities

Descriptions du produit

Description du produit

CONTENU DU COFFRET:

• Cinq albums remasterisés par The Clash avec le célèbre ingénieur son Tim Young
1. The Clash / 2. Give Em Enough Rope / 3. London Calling (double album) / 4. Sandinista (triple album) / 5. Combat Rock

• Trois CD incluant des morceaux rares, démos, singles (ne figurant sur aucun album) et faces B

• Un DVD avec des images inédites de Julien Temple, des images de 77 filmées en Super 8 par Don Letts, toutes les vidéos de promotion du groupe et des vidéos live inédites (détails ci-dessous)

• Un livret exhaustif

• Un dossier contenant des réimpressions d'Armagideon Times 1 & 2 (24 pages) et Armagideon Times 3 (nouvelle édition du fanzine de 36 pages conçue par Paul Simonon)

• Des produits dérivés : des plaques d'identité, badges, autocollants et un carnet The Future Is Unwritten créé par l'artiste Harland Miller

• Un poster exclusif (photo de Joe Strummer prise par Paul Simonon)

Critique

The Clash méritait bien un imposant monument comme ce Sound System. Le groupe a en effet eu une importance qui dépasse le simple mouvement punk et a irrigué l'ensemble de la culture populaire. Militant, le groupe de Joe Strummer et Mick Jones a non seulement bastonné le système avec ses textes mais il a surtout ouvert la voie à une mixité musicale loin d'être évidente à son époque.

Le choix d'un ghetto blaster comme emballage de ce fabuleux coffret est d'ailleurs significatif. Ces énormes radios qui comportaient des grosses enceintes et souvent des possibilités de mixage rudimentaires, étaient un des symboles de la culture musicale noire, en particulier du hip-hop naissant. En 1977, le rock reste majoritairement une musique « blanche » aux racines noires et le clivage reste fort avec le funk et la soul qui sont, eux, l'apanage quasiment exclusif des artistes noirs. The Clash, avec l'aide de Don Letts qui est pratiquement le cinquième membre du groupe, va faire sauter ces verrous en incorporant à son rock garage du reggae, du dub et du hip-hop.

Cette véritable révolution musicale démarre dès The Clash dont la présence de « Police & Thieves » de Junior Murvin va s'intensifier avec les albums suivants London Calling (1979) et Sandinista (1980), des oeuvres totalement composites. La somme qu'est Sound System permet de retrouver tous les éléments de cette révolution mais aussi le rock rageur de The Clash parfois teinté du rockabilly, qu'aimait tant Joe Strummer.

Les cinq albums studio du groupe sont bien sûr présents, les singles originaux et de nombreuses démos les accompagnent dans des remasterisations supervisées par Mick Jones et livrées sous d'élégantes jaquettes façon vinyl replica. Ces onze CD sont complétés par un DVD d'images inédites de Julien Temple, des images de 1977 filmées en Super 8 par Don Letts, toutes les vidéos de promotion du groupe et des vidéos live inédites. Pour que la fête soit complète, un livret, des réimpressions du fanzine Armagideon Times et différents produits dérivés complètent l'imposant coffret.

Cette débauche justifie le prix élevé de ce Sound System, les moins fortunés pouvant se rabattre sur le coffret 5 Studio Abum Set qui ne comporte que les albums originaux ou sur la compilation Hits Back où figurent les titres emblématiques du groupe. Ces deux produits sortis conjointement à Sound System bénéficient en tout état de cause de la dernière remasterisation. - Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
I. The Box (aka Lost In The Supermarket).

" Nous avons mis à l’intérieur tout ce que nous avons imaginé, composé, créé ensemble à l’époque."
Paul Simonon.

Ben non, y’a pas tout. Il manque pas mal de trucs, notamment Outside Broadcast et Radio 5, publiés sur le maxi américain de This Is Radio Clash. Ces 2 morceaux se trouvent dans le coffret Single Box Set de 2006. Ils auraient pu les mettre dans les 3 CDs de raretés de ce coffret.

Aussi, on aurait aimé retrouver le maxi Banrobber/Robber Dub en un seul morceau qui n’existe que sur la compil Black Market Clash de 1980, non repris sur la réédition allongée Super Black Market de 1999.

Et enfin, on attendait les E.P. Capital Radio et The Cost Of Living qui sont les grands oubliés des rééditions CD depuis 30 ans. Les titres y sont mais pas sous forme d’E.P. physique.

On chipote ?

Pour 180 € oui. (On est certain cette fois que les Thinking Man’s Yobs n’ont pas renoncé à leurs royalties, Oï!)

Maggie, en bonne épicière, aurait acheté le petit coffret avec que les albums, pour à peine plus de 25 £ à l’heure où j’écris ces lignes. Il lui serait resté 130 £ pour télécharger — légalement — le contenu des extras cds. « Keep your quid, Maggie ! »

Bon, à part ça, faut admettre que ces 3 cds extras proposent pas mal de choses difficiles à trouver jusque-là, notamment une version rare de White Riot et du live apparemment inédit.

II. The Sound (aka The Equaliser).
Lire la suite ›
3 commentaires 19 sur 19 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
On ne saura jamais ce qu'aurait pensé Joe STRUMMER de la mise sur le marché d'un tel produit, certes luxueux mais proposé à un tarif pas très CLASH. Lui qui était intransigeant au point de n'accorder des interviews que si le journal ou le magazine qui se proposait de le faire paraître n'était pas vendu à un prix prohibitif ! De plus, il a largement prouvé lors de ses campagnes "clashiennes" qu'il était peu intéressé par un lucre pourtant souvent recherché dans le circuit. Je ne rappellerai pas les décisions radicales qui ont été prises lors des avènements de LONDON CALLING et de SANDINISTA et cette politique qui concourait à proposer des places de concert à des tarifs plutôt attractifs. Sans parler que, lors de l'US festival en Californie (à San Bernardino) qui s'est tenu en mai 1983, bien que tête d'affiche, les CLASH avaient refusé de jouer tant que les autres têtes d'affiche (VAN HALEN, notamment), à leur instar, n'accordaient pas une partie de leur gain à une association locale qui luttait au profit de l'enfance déshéritée. A la faveur de celle-ci, le CLASH aurait versé plus de 100 000 dollars résultant de son cachet. Cela avait provoqué un sacré bazar, tant sur le plan de l'organisation que du déroulé des prestations parfois chaotiques car cette demande était loin d'être consensuelle' Aussi, s'agissait-il du dernier concert des CLASH donné juste avant l'éviction de Mick JONES.

Cela étant posé, cet objet est-il si cher que ça ? Il faut dire qu'il est somptueux et excessivement complet.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Aucun problème avec ce coffret qui est parfaitement destiné aux collectionneurs inconditionnels de ce groupe mythique. Parfait, excellent, à recommander à l'entourage pour Noël.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
On pourrait s'étendre pendant des heures, comme l'ont fait nombre de critiques britons, sur le paradoxe qui veut que l'incarnation la plus parfaite de l'éthique Punk, un groupe qui s'était attiré les foudres de sa maison de disques et d'une bonne partie de l'industrie en insistant pour que son double album (London Calling) soit vendu au prix d'une simple, et son triple (Sandinista) au prix d'un double, The Clash, donc, se vautre aujourd'hui dans une sorte d'indulgence fétichiste hyper bourgeoise, à commercialiser une intégrale tellement luxueuse dans sa présentation, et au prix tellement stratosphérique, qu'on a un peu l'impression d'acheter une Rolls vintage juste pour le plaisir d'écouter le lecteur de cartouches dedans, tout en collant des chewing-gums sur la banquette arrière. Honnêtement, on s'en fout. Il suffit de glisser un seul de ces CDs dans un lecteur qui se respecte pour se prendre en pleine face toute la hargne géniale, l'énergie sans limites, le groove cradingue et rebellissime qui faisaient le génie de ce groupe, comme jamais depuis qu'on les avait entendus en vinyle. La batterie claque comme il faut, on sent la chaleur des tubes des amplis qui vous grille le poil, la basse élastique de Simonon fait plier les genoux des boomers et la paire Strummer / Jones vous positillonne ses textes à la face avec une haine dopée aux emphétamines qui justifie chaque centime dépensé pour l'objet. Les remasterings précédents font figures de vieilles cassettes à côté (OK, type II, mais quand même).Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?