undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles7
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:157,73 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 octobre 2013
I. The Box (aka Lost In The Supermarket).

" Nous avons mis à l’intérieur tout ce que nous avons imaginé, composé, créé ensemble à l’époque."
Paul Simonon.

Ben non, y’a pas tout. Il manque pas mal de trucs, notamment Outside Broadcast et Radio 5, publiés sur le maxi américain de This Is Radio Clash. Ces 2 morceaux se trouvent dans le coffret Single Box Set de 2006. Ils auraient pu les mettre dans les 3 CDs de raretés de ce coffret.

Aussi, on aurait aimé retrouver le maxi Banrobber/Robber Dub en un seul morceau qui n’existe que sur la compil Black Market Clash de 1980, non repris sur la réédition allongée Super Black Market de 1999.

Et enfin, on attendait les E.P. Capital Radio et The Cost Of Living qui sont les grands oubliés des rééditions CD depuis 30 ans. Les titres y sont mais pas sous forme d’E.P. physique.

On chipote ?

Pour 180 € oui. (On est certain cette fois que les Thinking Man’s Yobs n’ont pas renoncé à leurs royalties, Oï!)

Maggie, en bonne épicière, aurait acheté le petit coffret avec que les albums, pour à peine plus de 25 £ à l’heure où j’écris ces lignes. Il lui serait resté 130 £ pour télécharger — légalement — le contenu des extras cds. « Keep your quid, Maggie ! »

Bon, à part ça, faut admettre que ces 3 cds extras proposent pas mal de choses difficiles à trouver jusque-là, notamment une version rare de White Riot et du live apparemment inédit.

II. The Sound (aka The Equaliser).

Les albums originaux sont de toute beauté. Le son est magnifique. (Il faut ça pour espérer que le message repasse chez les trentenaires pseudo-gauchos qui s’apprêtent à dévoter aux municipales). Un vrai remastering implique un nouveau mixage, donc un choix. Certains diront qu’à vouloir ré-équilibrer les pistes, le re-mixage fasse perdre au signal un peu de son impact. Mais c’est un peu le problème du CD. On est obligé de privilégier la définition pour faire oublier que la dynamique d’un bon vinyl n’est pas transférable exactement; normal, y’a pas d’aiguille pour percuter le sillon. Et ce n’est pas la couleur noire des CDs ici présents qui changera quelque chose.

Ce sont les Clash qui se sont collés derrière la console parait-il. Alors, faut s’incliner.

Le résultat est tout de même impressionnant. Le poncif « on a l’impression d’entendre ce disque pour la première fois » s’applique ici. Et le Général Noriega va enfin pouvoir écouter une digne version du I Fought The Law que lui balançaient les hélicos de l’U.S. Army pour le déloger de son trou au Panama à Noël 1989.

III. The System (aka The Leader).

Et Joe Strummer ? Que penserait-il de ce coffret ? Le parolier lumineux, qui en 77 avait montré la direction d’une révolte sociale à des punks, a retrouvé à la place 2 ans plus tard, au retour d’une tournée américaine, une horde de skinheads abrutis et une méthodiste néo-libérale à Downing Street (qui surfera sur le nationalisme anglais pour se faire ré-élire en 83 « grâce à » la guerre des malouines).

Musicalement ils sont partis dans toutes les directions et ont ridiculisé la concurrence. Mais dans le discours, ils n’ont jamais varié.

Joe nous dirait peut-être que ce n’est jamais trop tard pour s'envoyer the Call Up ? Sans doute. Mais en écoutant aussi les textes.

On se rappelle que des crétins de GIs écrivaient Rock The Casbah sur les missiles qu’ils envoyaient sur Bagdad en 91 et qu’en apprenant ça, le vieux Joe avait fondu en larmes.

Qui aurait l’idée de partir en guerre aujourd’hui, hein ? Ou d’écraser le petit peuple ?

Les coffrets récapitulatifs sont souvent des funérailles.

Pour le Clash et son message, il doit s’agir d’une résurrection. Ouvrez la boite.

(To clash : s’opposer, se battre. (entre autres))
33 commentaires|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2015
On ne saura jamais ce qu'aurait pensé Joe STRUMMER de la mise sur le marché d'un tel produit, certes luxueux mais proposé à un tarif pas très CLASH. Lui qui était intransigeant au point de n'accorder des interviews que si le journal ou le magazine qui se proposait de le faire paraître n'était pas vendu à un prix prohibitif ! De plus, il a largement prouvé lors de ses campagnes "clashiennes" qu'il était peu intéressé par un lucre pourtant souvent recherché dans le circuit. Je ne rappellerai pas les décisions radicales qui ont été prises lors des avènements de LONDON CALLING et de SANDINISTA et cette politique qui concourait à proposer des places de concert à des tarifs plutôt attractifs. Sans parler que, lors de l'US festival en Californie (à San Bernardino) qui s'est tenu en mai 1983, bien que tête d'affiche, les CLASH avaient refusé de jouer tant que les autres têtes d'affiche (VAN HALEN, notamment), à leur instar, n'accordaient pas une partie de leur gain à une association locale qui luttait au profit de l'enfance déshéritée. A la faveur de celle-ci, le CLASH aurait versé plus de 100 000 dollars résultant de son cachet. Cela avait provoqué un sacré bazar, tant sur le plan de l'organisation que du déroulé des prestations parfois chaotiques car cette demande était loin d'être consensuelle' Aussi, s'agissait-il du dernier concert des CLASH donné juste avant l'éviction de Mick JONES.

Cela étant posé, cet objet est-il si cher que ça ? Il faut dire qu'il est somptueux et excessivement complet. Ce réceptacle a été crée sous forme de ghetto blaser du plus bel effet, superbement bien mis en oeuvre et dessiné par la qualité ARTY de Paul SIMONON, le bassiste légendaire du groupe. Il contient tous les albums studio de la formation sur lesquels je ne reviendrai pas (voir mes com à leur sujet, à l'exception de COMBAT ROCK non encore chroniqué). N'est pas présent CUT THE CRAP, LP de 1985, sur lequel ni Mick JONES, ni Topper HEADON n'ont participé et qui de l'avis de STRUMMER était quantité négligeable. Pourtant, de très bonnes chansons y figurent et seule la production est pour le moins discutable (voir également mon com sur celui-ci). Vous trouverez tout ce que CLASH a enregistré entre 1976 et 1982, rien ne manque, y compris les faces B, les remix, les versions longues, les versions alternatives et rares de certains titres raccourcis sur les albums, les magnifiques dub, les premiers enregistrements pour le compte de POLYDOR (qui aurait dû être leur maison de disque à la place de CBS) etc... La qualité auditive est excellente (Mick JONES a fait un boulot énorme de remasterisation), bien que selon moi, tous les albums studio avaient déjà fait l'objet d'une excellente remasterisation en 1999, rendant la différence peu audible ! Je regrette cependant que ne soit pas inclus un enregistrement relatant un de leurs concerts donnés à Paris au théâtre Mogador en septembre 1981 où le groupe s'était livré, une semaine durant, à une formidable démonstration de PUNKY REGGAE PARTY des plus enthousiasmantes. Paraît-il qu'il existe pourtant des bandes tout à fait exploitables de cet évènement. Alors que là, mis à part quelques titres enregistrés en concert à Londres en décembre 1979 d'une excellente qualité sonore dont les rares morceaux live que sont JAIL GUITAR DOORS et CHEAPSKATES, pour le fan qui détient presque tout le matériel de CLASH, il n'y a pas grand chose de nouveau à se mettre sous la dent. Et c'est peut-être là que le bât blesse. En revanche, pour ceux qui n'ont rien ou pas grand chose sur le groupe, là il s'agit d'une véritable mine d'or !

Aussi, faut-il préciser que 3 magnifiques livrets dotés de superbes photos de Pennie SMITH noirs & blancs sont fournis, assortis de textes luxuriants dans un emballage absolument classieux ! D'autres appendices y sont introduits : poster, badges, auto collants etc... Ainsi qu'un DVD contenant des images inédites capturées par Julien TEMPLE, le tout dans des atours de gala, réellement attractifs pour les yeux et agréables à manipuler. N'est-ce pas l'essence d'un tel objet ? Quant au prix, finalement, je pense que même élevé, il peut sembler justifier au vu de son contenu et de sa personnalisation unique en son genre. Nonobstant mes réserves, et mon peu d'appétence pour le support CD, j'ai craqué. N'est-on pas fan un jour, fan toujours ? En revanche, je ne sais toujours pas ce qu'en aurait pensé Mister STRUMMER au moment d'émettre un avis...

Puisque dans ce com, il est question d'une passion, THE CLASH & le rock and roll, qu'il me soit permis d'avoir une pensée tendre et émue pour tous ceux et toutes celles qui ont perdu la vie au Bataclan ou ont été meurtris dans leur chair, fauchés par des balles, un soir de concert parisien, alors qu'ils vibraient au rythme de leur leur passion consubstantielle à la musique. Ils ont été lâchement assassinés par des sicaires de vile importance, handicapés des sentiments et prompts à un aveuglement criminel et inconséquent. Je pense aussi à ces personnes exécutées ou blessées à une terrasse de restaurant un soir à Paris, alors qu'elles n'avaient absolument rien fait, si ce n'est que de jouir de ces moments de quiétude que parfois la vie nous octroie. A leurs parents, famille et amis, je souhaiterais délivrer, le coeur serré et la gorge nouée, un message universel d'amour et de componction. RIP
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2014
Aucun problème avec ce coffret qui est parfaitement destiné aux collectionneurs inconditionnels de ce groupe mythique. Parfait, excellent, à recommander à l'entourage pour Noël.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2014
On pourrait s'étendre pendant des heures, comme l'ont fait nombre de critiques britons, sur le paradoxe qui veut que l'incarnation la plus parfaite de l'éthique Punk, un groupe qui s'était attiré les foudres de sa maison de disques et d'une bonne partie de l'industrie en insistant pour que son double album (London Calling) soit vendu au prix d'une simple, et son triple (Sandinista) au prix d'un double, The Clash, donc, se vautre aujourd'hui dans une sorte d'indulgence fétichiste hyper bourgeoise, à commercialiser une intégrale tellement luxueuse dans sa présentation, et au prix tellement stratosphérique, qu'on a un peu l'impression d'acheter une Rolls vintage juste pour le plaisir d'écouter le lecteur de cartouches dedans, tout en collant des chewing-gums sur la banquette arrière. Honnêtement, on s'en fout. Il suffit de glisser un seul de ces CDs dans un lecteur qui se respecte pour se prendre en pleine face toute la hargne géniale, l'énergie sans limites, le groove cradingue et rebellissime qui faisaient le génie de ce groupe, comme jamais depuis qu'on les avait entendus en vinyle. La batterie claque comme il faut, on sent la chaleur des tubes des amplis qui vous grille le poil, la basse élastique de Simonon fait plier les genoux des boomers et la paire Strummer / Jones vous positillonne ses textes à la face avec une haine dopée aux emphétamines qui justifie chaque centime dépensé pour l'objet. Les remasterings précédents font figures de vieilles cassettes à côté (OK, type II, mais quand même). Et les inédits sont dingues (sans quoi, il suffirait de se procurer la version cheap du coffret, qui ne contient "que" les albums), sans parler du DVD. Présentation essentielle d'un groupe qui ne l'est pas moins. Après, personne ne vous oblige à porter les badges ou afficher les posters. Know your rights, hein.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2014
Superbe coffret ......

Remastérisation réussie.

Un seul petit bémol qui m'empêche de noter 5 et qui ne concerne que les amateurs très pointus : certains morceaux ont des glitchs très courts mais audibles lors d'une écoute au casque.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2013
Fan incontesté des Clash. Je suis fier d'avoir acquis ce coffret. Tout y est ! Photo, disque, gadgets... Un coffret incontournable. Juste un bémol, le coffret a été abîmé pendant le transport, provenance direct d'angleterre... sa fait encore plus "Clash" !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2013
bon produit bon service prix compétitif
bonne présentation du site
je conseille : clash le groupe mythique
des heures de bon son
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)