undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles83
4,0 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:27,07 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 mai 2009
A voir les commentaires des internautes il n'est pas difficile de s'apercevoir que l'album suscite des avis partagés. Il y en a même certains où j'ai un peu de mal à comprendre, mais bon! Ok, ce "Sound of the universe" (au titre un brin pompeux) n'est pas leur meilleur, ni même l'album de l'année mais n'a rien de catastrophique comme j'ai pu le lire ici et là!
Effectivement si vous connaissez juste "Violator" de DEPECHE MODE l'écoute peut surprendre, cependant pour les autres qui, comme moi, apprécient tous leurs albums, pas de doute c'est du DM pur et dur. Peut-être le plus difficile d'accès du groupe, il demande, c'est vrai, une écoute plus poussée mais au bout du compte il s'avère trés homogène et maitrisé. De l'entêtant "In chains" à l'accrocheuse "Perfect" en passant par la rock "Hole to feed" tout s'enchaine remarquablement. Quand à la voix de Dave Gahan cela fait une bonne quinzaine d'années qu'elle n'avait pas sonnée aussi travaillée! Sans oublier bien sûr les mélodies de Martin Gore: "Fragile tension", "Little soul", "In sympathy"..... La seule faiblesse pour moi s'intitule "Peace" se perdant dans une électro-rétro trop prononcée.
A l'heure où les autres dinosaures de la décennie 80 se perdent dans la création (CURE) ou dans le nombrilisme (U2) les trois anglais continuent tranquillement leur petit bonhomme de chemin. WRONG!
8/10*
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2009
Cela fait presque 30 ans que Depeche Mode marque le monde musical avec son empreinte si caractéristique et que l'on aime ou que l'on n'aime pas, il faut bien constater qu'ils sont capables de se ré-inventer presque à chaque album. Depeche Mode est devenu un remède contre toute la musique pop insipide et sans relief que l'on nous sert à coup de matraque un peu partout.

Ce dernier album avait été annoncé comme un album mûr et travaillé dans la sérénité, un album d'un Depeche Mode surproductif selon les dires de Dave Gahan avec trop de titres à intégrer en un seul album. L'attente était donc au rendez-vous, j'étais donc impatient de pouvoir écouter les premiers morceaux.

A ma première écoute de SOTU, je dois avouer que j'ai eu une réaction assez négative, je ne retrouvais pas mes repères, c'était bien du Depeche Mode mais pas comme celui que j'attendais. Après plusieurs écoutes, le sentiment a persisté jusqu'à ce que je commence à écouter certains titres de façon isolée et là j'ai découvert un autre album...

Il y a plusieurs tendances dans cet album et si l'on est fan du côté obscur de Depeche Mode, on risque de ne pas aimer les titres les plus doux de l'album. On ne retrouve pas la brutalité sonore d'un Playing With The Angel, on ne retrouve presque pas non plus les textes sombres auxquels les fans sont habitués. SOTU emprunte des styles de Depeche Mode de plusieurs époques assez différentes et passer les titres les uns après les autres dans l'ordre donne un sentiment de désordre comme un DJ qui mixe mal la transition entre deux titres.

Le premier single de Playing With The Angel "Precious" annonçait un album calme et doux alors qu'il était plutôt agité voire brutal. "Wrong" semblait indiquer que SOTU allait être un album un peu colérique mais c'est l'inverse qui s'est produit.

SOTU n'est pas un mauvais album du tout mais ce n'est pas le meilleur non plus. C'est un album dans un style très maitrisé et nettement moins négatif dans sa sonorité que les précédents. C'est un album qu'il faut pouvoir apprivoiser en allant chercher le meilleur soit même car les titres sont tellement différents qu'il est difficile de tout aimer dans la même mesure.

Rendez-vous dans 4 ans pour un nouvel album?
11 commentaire14 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2009
Superbe produit. Uniquement pour les fans de DM (notamment le CD de démos), des inédits, un DVD (sous titrés français). Bref box complète avec 2 beaux livres de 84 pages chacun, etc... etc... Magnifique, mais si vous n'êtes pas fan fan achetez plutôt le CD ou le 2 double CD.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2010
Je suis DM depuis leurs débuts et je peux dire qu'à mes yeux ça reste l'un des meilleurs groupes du monde !
les détracteurs du groupe qui soit étaient encore dans les choux ou prés puberbes à leurs débuts je leur permets pas de déclarer le groupe comme ''fini'' DM a rempli le stade de France , a fait des tournées mondiales ....
Martin Gore est un génie pour l'écriture des textes des chansons , Dave Gahan une bête de scène et nombreux sont ceux qui avouent avoir étés influencé par DM pour se lancer dans la musique.
Quand à imaginer qu'un album de DM doit à tout prix être un second ''VIOLATOR'' c'est du grand n'importe quoi , DM sait se renouveler , mûrît et je pense pas que le but 1er du groupe soit de figurer dans les top50 pour ados et basta , NON! DM est un groupe de scène , c'est là que tout le talent qui les défini se dévoile.
le dernier opus est sublime et les vrais ''fans'' sont unanimes quant à trouver cet album comme l'un des meilleurs du groupe.
vive DM !!! '''''
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2009
Pas de gros tube à l'horizon du nouveau DM, il serait néanmoins dommage de porter un jugement trop hâtif sur cet album magistral, d'abord pour sa production ultra soignée à la précision quasi chirurgicale, puis pour ses mélodies un peu banales de prime abord mais qui finissent par révéler leur beauté au fil des écoutes. pour ma part, la déception du début a rapidement cédé la place à un engouement sans réserve dont je voulais témoigner ici, l'inspiration du groupe est loin d'être tarie, Martin et Dave continuent à avancer, malgré cet éternel boulet de Fletch.
c'est dit.
11 commentaire18 sur 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2015
Grand fan de Depche Mode, je suis la carrière du groupe depuis le début.
Ils ont toujours su évoluer avec des débuts plutôt new wave/musique industrielle avec les singles que l'on connait et que je ne présenterai plus. "Violator" est l'album de la consécration pour le groupe et je pense que tous le monde le connait même ceux qui ne sont pas fans de Depeche Mode. La période la plus "rock" du groupe avec les albums "songs of faith and devotion"/"ultra" est la plus difficile pour eux, malgré cela ils sortiront des titres mémorables qu'ils jouent encore aujourd'hui en concert. C'est d'ailleurs le période que je préfère du groupe. Avec "exciter" ils prennent un virage plus calme et posé, puis pour "playing the angel" ils reviendront à un côté plus brut qu'ils avaient un peu abandonné sur le précédent album.
Depuis "songs of faith and devotion", ils sortent des albums tous les 4 ans, tous d'excellente qualité sauf un...
Me voilà devant le fameux "sounds of the universe", celui qui m'a dérouté voir déçu. Le premier single "wrong" ne m'avait pas plus emballé que ça mais je me suis quand même lancé dans l'écoute intégrale de l'album et rien n'en ressort, pour être plus précis aucun titre n'attire vraiment mon attention, je n'en mémorise quasiment aucun pourtant sur chaque album, ils sont facilement mémorables mais sur celui-ci rien. A chaque sortie de singles Depeche Mode a toujours la particularité de les sortir en version remixée et je me précipite rapidement dessus mais sur ce disque je n'ai même pas pris la peine de suivre la sortie des titres.
L'album commence plutôt bien avec le titre "in chains" (le meilleur titre selon moi) mais la suite me déroute complètement comme le titre "peace" (2è single), un titre assez "space" très électro pouvant faire penser aux années 80. J'arrête là le track by track.
Je trouve que "sounds of the universe" est un album expérimental comme si le groupe avait envie d'essayer de nouvelles sonorités en voulant trop s'éloigner des albums précédents. Pourtant la voix de Dave Gahan est toujours très prenante et facilement reconnaissable mais ce point fort ne changera pas mon opinion sur cet album, malheureusement.
Dans l'ensemble, je trouve que ce disque est plus difficilement accessible même après plusieurs écoutes je n'ai pas réussi à l'apprivoiser donc je n'en retiens pas grand chose.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2009
Depuis longtemps, DM me surprend avec des mélodies, des sonorités à la fois pop et plus ambitieuses que cela. Les albums sont plus ou moins réussis, mais toujours denses et nettement au-dessus de la moyenne ambiante. Le nouvel album, Sounds Of The Universe (partout raccourci en SOTU), fait à mon goût partie des meilleurs du groupe - meilleur que le précédent en tout cas. Comme à chaque fois, sur une trame plutot pop, avec un grand sens de la mélodie, on trouve des sons à la fois synthétiques (surtout sur cet album, dont quelques titres - surtout "Peace" - rappellent les synthés du début des 80's), des sons de guitares, électriques ou non ("Hole to Feed", "Come Back", "Miles Away", "Corrupt", et le gimmick sur "In Chains"), une multitude de petits sons un peu bleep/industriels, et un jeu permanent de chat & de souris entre les voix de M. Gore (plus aigüe) et D. Gahan (plus grave, qui chante ici comme un damné), parfois en complète osmose ("Hole to Feed", "Little Soul", "Peace"), le tout servi par une production vertigineuse : c'est du super sonorama qui vaut l'écoute au casque. Loin du tout-venant pop un peu gnan-gnan, ou d'artistes qui s'achètent une attitude rock à peu de frais avec une mèche rebelle et 2 guitares, le monde de DM tourne toujours, malgré une forme en constante évolution, autour d'une mélancolie tendue et sensuelle (à l'image du single "Wrong", de l'intimiste et abyssal "Jezebel", ou du chef-d'oeuvre absolu "Little Soul") qui flirte souvent avec une forme proche du blues - un blues moderne, électronique, tendu. Comme toujours, on trouve un petit instrumental qui fait interlude ("Spacewalker"), des titres directs, pas compliqués, autant de singles potentiels ("Fragile Tension", "In Sympathy", et dans un style plus sombre "Perfect", "Corrupt" et "Wrong"), et d'autres titres plus étranges, plus envoutants ("In Chains", "Little Soul" - à tomber par terre, "Jezebel"). L'album précédent m'avait un peu laissé sur ma faim, celui-ci m'a complètement conquis.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2009
Il y a 4 ans, on a eu droit à Playing the Angel, une comète... Aujourd'hui, sort Sounds of the Universe qui est comme la queue de cette comète.
Conservant la grâce et encore de la force, ce nouvel album de Depeche Mode s'écoute et se ressent comme la suite et la fin de l'album sorti en 2005.

A la première écoute il est vrai, on ressent une déception, une frustration dans ses morceaux qui ne semblent pas décollé.
Il faut insisté d'avantage pour finalement découvrir tout un étrange appareillage de sons organiques et spatiaux entre la bande son d'un film SF des années 50, les propres début du groupe et cette résurgence d'électro-rock qui secoue depuis quelque temps les groupes en général.
Sounds of the universe semble moins brut que son prédécesseur. Plus sophistiqué, moins sombre et plus accessible aussi, il n'en demeure pas moins que les mélodies, les textes et l'ambiance générale sont toujours aussi accrocheurs.

Beaucoup seront déçu par ce manque d'évidence dans les titres. Pourtant, l'album est très homogène et s'écoute d'une traite sans problème.
Wrong est le gros morceau de bravoure de l'album. La déception résulte dans le fait que le reste de l'oeuvre ne propose peut être pas de futurs tubes incontournables.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2009
En effet, à moins d'être frappé de surdité précoce ou de débilité mentale (ou pire serait ce de la mauvaise foi?), je ne vois pas comment on peut mettre une seule étoile à ce disque. Pas un disque révolutionnaire certes mais demande t on cela à Depeche Mode, quand leur son et leur univers est en lui même révolutionnaire (ils en ont inspiré du monde et à présent tout le monde les respecte). La seule fois où Depeche Mode a voulu changer, ce fût en s'adjoignant les services de Mark Bell, histoire de sonner "moderne" (à l'époque la techno minimale était considérée comme telle... aujourd'hui elle fait bailler tout le monde) pour le résultat que l'on sait. Qui aujourd'hui peut écouter EXCITER sans s'endormir avant la fin? Pas de ça ici même si on est quand même loin d'une usine à tubes à la Violator (mais qe faire après une telle perfection?). Plutôt difficile d'accès, ce disque j'en suis sûr va bien vieillir, d'autant que tout ce qu'on aime chez depeche Mode est ici présent: les vieux synthés circa "A Broken Frame"(pour moi un de leurs meilleurs disques), le côté sombre de Black celebration et Violator et le penchant cathartique d'un ULTRA (ou SOFAD sans les bondieuseries!). Et puis Dave Gahan signe encore 3 titres de (très) haute tenue dont ce "Miles Away", petit frère de l'immense "Nothing Impossible" (ce qui n'est pas peu dire!!). Et comme Martin assure comme d'habitude et que Fletch, dixit lui même dans l'inoubliable documentaire "101" "tire sa flemme", tout va donc pour le mieux dans le meilleur des depeche mondes.
Un Violator 2? Pour ça il faudrait faire revenir la coke, l'hero, la parano et bien entendu le regretté Alan Wilder: dans les trois 1ers cas on ne leur souhaite pas et pour ce qui est de Wilder, cela me parait encore moins probable que la reformation des Beatles et du Pink Floyd réunis. Dommage moi aussi il me manque le bougre. Merci quand même aux 3 autres de rester sur le pont de ce gigantesque navire qu'est DEPECHE MODE.
0Commentaire27 sur 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2010
je suis convaincu à 100% Le titre in chains qui ouvre l'album est tt simplement superbe! j'adore les sons 80's sur cet album je l'ai acheté car j'ai eu 1 véritable coup de coeur pour "wrong" mais j'adore tout l'album aussi, et il me donne envie de me pencher un peu plus sur la discographie/vidéographie de ce groupe! j'aime trop!!!
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus