EUR 19,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Souvenirs de l'empire de ... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Souvenirs de l'empire de l'atome Album – 18 janvier 2013

4.9 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 19,99
EUR 19,99 EUR 40,00

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Souvenirs de l'empire de l'atome
  • +
  • Été Diabolik (L') - tome 0 - L'Été Diabolik
Prix total: EUR 40,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Tandis qu'ils gravissaient le sentier, Paul entreprit de faire ressentir à sa fille l'immensité du temps géologique enfoui dans la montagne...

... L'histoire se chiffrait en dizaines de millions d'années.

Anne, comme à son habitude, buvait les paroles de son père...

... quand Paul prit subitement conscience du parallèle entre les deux phénomènes.

Les connaissances qu'il distillait à sa fille se déposaient par strates, elles aussi, pour former le paysage solide dans lequel elle évoluerait toute sa vie.

Revue de presse

Bref, Souvenirs de l'empire de l'atome fait penser à 1958-59 et à l'Atomium de Bruxelles, capitale de la BD européenne, à un rétrofuturisme loufoque avec extraterrestres à tête d'ampoule. Inspiré de l'oeuvre de Cordwainer Smith (les Seigneurs de l'instrumentalité), le scénario de Smolderen mêle psychologie vintage et science-fiction à plateformes temporelles, le récit se baladant du Mexique, 1964, à Bruxelles, 1958, en passant par New York, 1953, le tout à la vitesse d'un oeuf. (Eric Loret - Libération du 31 janvier 2013)

Souvenirs de l'empire de l'atome est truffé de références à l'âge d'or de la SF - Zarth Arn est le nom d'un héros d'une série Z italienne, des numéros d'Amazing Stories traînent dans le salon de Paul... Par ailleurs, le récit est inspiré par la vie de Cordwainer Smith (de son vrai nom Paul Linebarger), auteur de SF, universitaire et militaire spécialiste de la guerre psychologique. Comme lui, le héros de la BD, Paul, passe son enfance en Chine et devient un expert de l'Extrême-Orient. Graphiquement, l'album est remarquable. Le dessin limpide et gaiement coloré d'Alexandre Clérisse célèbre la modernité des années 50 en s'inspirant de leur esthétique... (Anne-Claire Norot - Les Inrocks, mars 2013)

Mise en abyme par le scénario de Thierry Smolderen, cette fable de l'illusion progressiste est traitée avec un humour délicat par Alexandre Clérisse dans le pur style de cette époque où l'"esthétique industrielle" devenait le design. Paul y rêve de Zarth Arn en noir en blanc et se débat avec son Méphisto du Pentagone dans la fausse bichromie chère aux catalogues publicitaires des années 1950. Alliage virtuose et captivant. (Jean-Maurice de Montremy - Le Journal du Dimanche du 5 mai 2013)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 8 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album Achat vérifié
Parmis le foisonnement de BD qui sortent en ce moment, celle ci mérite vraiment de sortir du lot : graphisme superbe, scénario à la fois poétique et bourré de références à la SF old-school, édition magnifique...
A noter que Souvenirs de l'Empire de l'Atome a été primé, à juste raison, comme Meilleure Bande Dessinée de l'année au festival des Utopiales de Nantes 2013.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Napnap le 7 février 2014
Format: Album Achat vérifié
Je pense que cette BD a été écrite est dessinée par des martiens, tant le propos est original, les références tordues, les personnages ultra complexes ... On voudrait qu'il n'y en ait qu'une, celle là.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par M. Cyrille VOIX VINE le 22 février 2013
Format: Album
Décidément, Franquin est inusable à tous les niveaux : dessin, histoires, gags, personnages, personnalité. Son ton unique aura tellement traumatisé plusieurs générations que personne n'arrive à faire aussi bien. Il suffit de lire les commentaires sur les nouveaux Spirou (au moins ceux depuis Tome et Janry) pour accumuler une somme non négligeable de pleureuses en colère, trahies par les temps modernes où même la voiture n'est plus un fantasme. Mais rendez-nous donc la turbotraction !

Franquin est unique et inimitable, c'est un fait. Au mieux vous trouverez des copieurs doués, mais aucun sans le génie. C'est pourtant simple : il y en a plein d'autres. Différents, pour sûr, mais il faut (petit un) sortir du franco-belge (petit deux) s'ouvrir à d'autres formes d'humour, d'aventure et de graphisme et enfin (petit trois) grandir. N'allez pas me dire que Boulet, Blutch, Blain, Trondheim, Lisa Mandel et tant d'autres n'ont pas une once de talent ? Que la bande dessinée n'a plus rien à dire, même après les tristes (pour moi c'est certain, c'est super triste) disparitions de Franquin et de Moebius ?
Lire la suite ›
3 commentaires 11 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album Achat vérifié
Ce roman graphique magnifique et complexe est à la fois un hommage esthétique au design des années 1950-60 et un hommage littéraire à l'un des plus fascinants auteurs américains de science-fiction, Cordwainer Smith.
Pour l'apprécier pleinement, il faut connaître l’œuvre de C. Smith : ce n'est pas trop difficile, il est mort jeune, laissant quelques dizaines de nouvelles et un petit roman qui ont été traduits et réédités. Il y a là quelques uns des chefs d’œuvre de la SF, dont "La Planète Shayol" à laquelle fait référence un épisode de la BD.
Il faut aussi connaitre un peu la biographie de C. Smith / Paul Linebarger et notamment, la controverse sur "Kirk Allen" du nom fictif d'un patient du psychanalyste Robert Lindner. Le scénario de "Souvenirs de l'Empire de l'Atome" s'en est inspiré, ce qui ajoute une part de mystère aux qualités graphiques et poétiques du livre.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?