undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Plus d'options
Space Oddity
 
Agrandissez cette image
 

Space Oddity

21 août 2006 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:15
30
2
6:11
30
3
0:42
30
4
2:31
30
5
9:33
30
6
3:21
30
7
2:55
30
8
4:47
30
9
3:16
30
10
7:09
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 6 septembre 1999
  • Date de sortie: 21 août 2006
  • Label: EMI UK
  • Copyright: 1999 Jones/Tintoretto Entertainment Company LLC This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 1999 Parlophone Records Ltd
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 45:40
  • Genres:
  • ASIN: B00239O5ZC
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 14 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.814 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par damien le 18 février 2004
Format: CD
Lorsque arrive dans les bacs des disquaires en 1969 l’album que nous connaissons sous le titre* de « Space Oddity », David Bowie a 22 ans et déjà cinq années de métier. Mais s’il s’est créé un nom (il a changé « Jones » en « Bowie » en 1966) il ne s’en est pas encore fait un auprès de la critique et surtout du grand public.
Cet enregistrement (qui est le deuxième** de Bowie) est donc important dans sa carrière à deux titres :
D’abord avec le morceau « Space Oddity » qui ouvre le CD, Bowie connaît là son premier grand succès et, « petit coup de pouce » d’importance, la chanson est utilisée en Angleterre comme générique aux émissions T.V. consacrées à l’alunissage d’ Apollo XI ;
Ensuite avec son disque Bowie s’affirme en tant qu’auteur dont l’univers oscille entre fiction—voire S.F. (« Space Oddity », « Wild-Eyed Boy…», An Occasionnal Dream ») et expériences vécues (« Letter To Hermione », « Memory Of…»), entre mythologies personnelles (« Cygnet Commitee ») et influences majeures (« Unwashed And… » très dylanesque).
Si les arrangements et la tonalités des morceaux différent selon les ambiances imposées par les sujets (blues rock pour « Unwashed and… », ballade folk pour « Letter To… », psyché pour « Space Oddity » et « Memory Of… »), l’instrument se distinguant le plus est la guitare sèche ; d’ailleurs les démos originales*** ont été enregistrées à deux guitares (Bowie jouant avec son ami Hutch).
Lire la suite ›
1 commentaire 45 sur 46 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 15 janvier 2016
Format: CD Achat vérifié
Bowie n'est plus ce dandy kinksien, walkerien et surtout profondément anglais d'un éponyme au retentissement commercial exactement opposé aux ambitions de son auteur.
Et donc, scratch that, Bowie décide de fondamentalement revoir sa copie et, comme de bien entendu, de coller au plus près au psychédélisme baba florissant de l'époque quitte à carrément lorgner vers Donovan, absolu champion du genre. L'idée, pas mauvaise au demeurant, permet à la jeune pousse de tester son écriture dans un nouveau registre s'aguerrissant encore un peu plus à l'art de la chansonnette où il a déjà de belles aptitudes. Et puis, surtout, ça lui offre son premier tube, un truc un peu "novelty" sur les bords puisque, le thè.me allant bien, le management et la maison de disque de l'ex-Mister Jones décident de le proposer pour qu'il coïncide au plus près avec la fièvre spatiale de l'alunissage originel, comme en plus c'est une bonne chanson, une excellente chanson même qui tient encore la route aujourd'hui, on n'ira pas se plaindre d'un carriérisme intelligent qui a, de toute manière, toujours été la marque du sieur Bowie.
Hélas, la suite de l'œuvre est loin d'être aussi convaincante : Le rock psyché à la Grateful Dead de Unwashed and Somewhat Slightly Dazed n'est pas désagréable mais un peu trop fouilli et brouillon pour vraiment marquer (malgré la belle performance guitaristique de Tim Renwick), Letter to Hermione, pour sa petite amie d'alors, c'est pas mignon ça ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
J'aime j'adore je raffole ! cet album est une plongée dans mon adolescence !
Album magnifique, le cultissime "space oddity" et puis "Cygnet commettee" sublime ! tous les titres sont excellents !
Pour les fans il est incontournable et pour les autres aussi !!!!
1 commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Tout a deja été dit sur cet album de Bowie qui est celui de l'explosion et du succès. rappelons que 'space oddity' ne signifie pas 'Odyssée de l'espace' mais 'curiosité de l'espace'.
2 commentaires 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album vinyle Achat vérifié
Un vrai trésor ! Emblèmatique morceau qui révéla David Bowie au grand public. Et ensuite tout arriva dans la bowiemania pour nous combler de ses musiques extraordinaires et envoutantes.. Nous ne le lâcherons jamais.
Alors bien sur que rééditer sur vinyl ces immenses titres ne peut que nous combler.
Graphisme très réussi.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par fred le 8 juin 2014
Format: CD Achat vérifié
Pour tout dire je suis né en 1961, donc Bowie, je devrais connaitre par cœur, et bien non, je l'ai stupidement boudé pendant 40 ans, parce que j'avais cru discerner un brin de snobisme chez ceux de mes contemporains qui se gargarisaient de lui. Et j'ai stupidement perdu 40 ans de plaisir à m'enivrer de ses mélodies, de sa voix, de son génie... pffff... Dons, je regardais voici 3 semaines, "la vie rêvée de Walter MITY", excellent film qui utilise avec justesse le titre "space oddity" lors d'une des scènes les plus fortes du film. J'ai voulu acheter ce titre et j'ai découvert un disque de 9 titres (10 en fait, mais 9 plus justement, enfin vous verrez) dont au moins 5 sont de merveilleuses pépites, la 5ème chanson notamment est à elle seule un monument, dès la troisième écoute on en est accro... Quant à "space oddity"... quel talent... Bon je vous laisse, j'ai 40 ans d'écoute à rattraper.
3 commentaires 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique