Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
EUR 11,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Speak and Spell a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 13,99

Speak and Spell

CD inclus dans notre offre Bestsellers à moins de 10€
3.9 étoiles sur 5 13 commentaires client

34 neufs à partir de EUR 4,46 3 d'occasion à partir de EUR 4,45
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Depeche Mode


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Speak and Spell
  • +
  • A Broken Frame
  • +
  • Construction Time Again
Prix total: EUR 42,68
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (5 août 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Bmg / Mute Records Ltd.
  • ASIN : B00DJLOBHU
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 13 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 25.099 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. New life
  2. I sometimes wish I was dead
  3. Puppets
  4. Boys say go!
  5. Nodisco
  6. What's your name?
  7. Photographic
  8. Tora! tora! tora!
  9. Big muff
  10. Any second now (voices)
  11. Just can't get enough
  12. Dreaming of me

Descriptions du produit

speak and spelldepeche mode (artista) | formato: audio cd


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Si il y a bien un album à mettre à part dans la discographie de Depeche Mode, c'est celui-là.

Pourquoi à part ? Premièrement du fait qu'il est l'unique oeuvre du membre fondateur du groupe Vince Clarke, qui a quitté le navire juste après.

Deuxièmement parceque les sonorités n'ont ici rien à voir avec les albums de l'époque glorieuse qui a envoyé Depeche Mode au rang de stars mondiales.

Pas de chansons noires en mode mineur, pas d'arrangements grandiloquants, pas de guitares, seulement des synthés et des mélodies simplistes et naïves dans le plus pur style pop synthétique des années 80. On comparera davantage ce 1er album à ce qu'on a pu entendre chez Human League ou Orchestral Manoeuvres in the Dark, qu'à Violator ou Black Celebration.

Bien sûr, il faut les aimer ces petites pop song électroniques, et le son des synthés peut paraitre vieillot aujourd'hui, idem pour ces mélodies qu'on imaginerait volontier pour certaines, faire office de générique de dessin animés des années 80...

On aime ou pas, difficile de donner un avis tranché et objectif. Certains trouveront ça absolument immonde et ridicule tandis que d'autres jubileront.
Remarque sur ce commentaire 7 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
C'est aux sons des premières boîtes à rythme de New Life, qui porte bizarrement bien son nom, que Depeche Mode fait son entrée dans le monde de la musique en 1981.
Ce qu'il y'a de séduisant dans Speak & Spell c'est de savoir cette capacité à Depeche Mode de créer, d'attirer l'attention avec des mélodies accrocheuses à l'aide du strict minimum; de simple claviers où Vince Clarke, Martin Gore et Andrew Fletcher trifouillaient ces sonorités avec génie et les empilaient de manière cohérente. De biens sympathiques musiques en ressortent comme Puppets, Dreaming of Me ou Photographic. Il n'y a rien d'extraordinaire à découvrir un tel album aujourd'hui, mais quand on est fan, on ne peut que tomber sous le charme de ce qui représente le début d'une grande aventure, si naïve soit elle ici, d'un groupe si solide et novateur que Depeche Mode. Dire que personne ne croyait vraiment en eux, normal il y'avait encore trop de candeur...
1 commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
L'arrivée de Depêche Mode et de ce premier album marque une étape importante dans le parcours de la musique électronique. Le reportage inclus dans le DVD montre comment le groupe a su se faire apprécier sur scène avec ses synthétiseurs, ce qui n'était pas évident au départ, rien que visuellement ça faisait bizarre de voir un groupe sans guitare et surtout sans batterie. On apprend aussi que le choix de la musique électronique n'était pas un acte militant pour développer ce style de musique mais Dave Gahan et ses copains n'étaient pas très bon guitaristes et trouvaient plus pratique d'utiliser les synthés.
Amusant aussi de voir qu'ils ont hésité à quitter leurs jobs, ne sachant pas trop comment ça allait tourner.

Les sonorités électroniques, apanage de DM à ses débuts, sont dues aux compositions de Vince Clarke, mais cela ne durera guère puisque ce dernier quitte rapidement le groupe pour fonder Yazoo où il développera le même style de musique. Après son départ, le groupe se normalisera peu à peu, ce qui agrandira son horizon musical et son public mais lui fera perdre son originalité.

La locomotive de l'album est bien sûr le fameux "Just can't get enough", très entraînant et porté par un clip assez kitsch, qui reste un de leurs plus gros succès toutes époques confondues. D'autres très bons morceaux avec "I sometimes wish I was dead" et "Big Muff"; certains assez agréables, "New life", "Boys say go!", "Nodisco", "Any second now", ce dernier ayant une version instrumentale réussie qu'on trouve sur le DVD. Le reste de l'album est plus quelconque. Dommage, cela deviendra une tradition chez eux de faire du remplissage en dehors d'excellents singles.
1 commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 10 janvier 2016
Format: CD Achat vérifié
Ils disent alors qu'ils sont des punks avec des synthétiseurs, ce n'est pas exactement ce qu'on entend, toujours est-il que c'est dès ce premier album, Speak & Spell, que les petits gars de Basildon s'imposent comme une force vive et un incontournable d'un "mouvement" alors en pleine explosion populaire, la synthpop.
Evidemment, formation débutante y compris dans le style qu'elle a décidé de jouer, une affection qui ne remonte alors qu'à quelques cours mois, Depeche Mode est encore très dérivatif de Kraftwerk, Gary Numan ou des travaux débutants de The Human League mais, avec l'enthousiasme de la jeunesse et les talents mélodiques combinés de Vince Clarke (compositeur principal pour son unique opus avec le groupe avant de nouvelles aventures) et de Martin Gore (deux chansons seulement, Tora! Tora! Tora! et Big Muff, ce dernier un instrumental tout droit venu de Düsseldorf) ils s'en sortent déjà très bien. Des exemples ? Il y a le gros tube de l'album d'abord, Just Can't Get Enough, tout en blips blips infectieux et mélodie accrocheuse, parfaite pop song synthétique qui réjouit encore les masses (et l'industrie publicitaire) aujourd'hui, mais aussi de quasiment aussi addictives petites douceurs (New Life, Boys Say Go!, What's Your Name? ou Dreaming of Me) autant d'exemple d'une innocence compositionnelle comparable à celle de Beatles débutants mais où, autres temps autres mœurs, on fait se trémousser les corps blancs adolescents au son d'une nouvelle génération, d'une nouvelle Angleterre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?