undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ueli Steck, charpentier de son métier, est probablement l'alpiniste le plus doué de sa génération. Il nous fait partager une partie de ses exploits et de ses conceptions de la montagne.
Le livre propose de façon quelque peu décousue, le récit, dans un style plutôt épuré, de quelques ascensions de vitesse qui ont fait la réputation de Ueli Steck (Eiger, Jorasses, Cervin), accompagné de discussions d'une part avec Messner et d'autre part avec Bonatti. On y découvre un grimpeur extraordinaire, évidemment par ses exploits, mais aussi par son naturel simple et direct. On comprend mieux son intérêt pour la vitesse, qui peut certes choquer, mais qui reste dans les alpes une des rares possibilité de dépasser les grands anciens, de tracer sa voie. On constate aussi qu'il est très conscient que cela ne pourra pas durer, que déjà il ne se sent plus capable de réitérer son exploit de l'Eiger. C'est donc un témoignage attachant, même s'il ne correspond pas aux canons du genre : pas de récit épique ou de sauvetage in extrémis. Avec Ueli Steck tout semble découler, d'un entraînement d'athlète olympique, d'une préparation millimétrée, gages d'une exécution digne d'une horlogerie suisse.
Cela dit, il ne raconte pas tout ce qui pourrait à la fois intéresser le lecteur et le rendre aussi plus proche, ainsi par exemple aucune mention de la tentaive de sauvetage qu'il a conduite en 2008... Le lecteur reste donc un peu sur sa faim, mais peut-être faut-il voir là une manière pour l'auteur de se protéger. Après tout, comme il le souligne à plusieurs reprises, c'est pour lui qu'il grimpe, non pas pour un public, et la plupart de ceux qui sont tombés dans le piège médiatique en sont morts. On serait donc mal fondé à lui faire reproche de sa discrétion.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

25,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)