ARRAY(0xb2da0714)
 

Spin Doctors

 

Spin Doctors : top des titres MP3

 
Tous les titres
1 - 10 titres sur 165 titres
Trier par
Titre Album Durée Prix
Écouter1. Two Princes (Album Version) [Clean]Two Princes - The Best Of [Clean] 4:15EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter2. Two PrincesPocket Full Of Kryptonite (Anniversary Edition) 4:16EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter3. Two PrincesJust Go Ahead Now: A Retrospective 4:17EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter4. Two Princes [Clean]Pocket Full Of Kryptonite [Clean] 4:16EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter5. Two PrincesThe Best Of 4:16EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter6. Have You Ever Seen the Rain?The Best Of 2:36EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter7. You Let Your Heart Go Too Fast (Album Version)Just Go Ahead Now: A Retrospective 3:49EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter8. Shinbone Alley/ Hard to Exist [Clean]Pocket Full Of Kryptonite [Clean]12:43EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter9. Piece Of Glass (Single Version) [Clean]Two Princes - The Best Of [Clean] 4:20EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter10. What Time Is It?/Off My Line (Live)Playlist: The Very Best Of Spin Doctors [Clean]11:50EUR 0,99  Acheter le titre 
1 - 10 titres sur 165 titres
« Précédent| Page: 12345...|Suivant »
Vendu par Amazon Media EU S.à r.l. En passant une commande, vous acceptez nos conditions d'utilisation.



Image de Spin Doctors
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

SpinDoctorsBand

Aaron Comess (Spin Doctors Drummer) - "Blues for Use" Record Release Show w/Teddy Kumpel and Richard Hammond... http://t.co/camjsK5GDF


Biographie

Les Spin Doctors se forment en 1989 à New York (Etats-Unis) autour du bassiste Mark White, du chanteur Chris Barron, du guitariste Eric Schenkman, et du batteur Aaron Comess. Entre rock psychédélique, rock alternatif dans la plus pure tradition américaine et funk, le groupe sort quelques démos en 1991 et signe vite un contrat avec la major Epic/Sony.

La même année, Spin Doctors livre un maxi enregistré live, sous le nom de Up for Grabs... Live. Sortir un premier effort en version live peut paraître incongru, voire inapproprié. Mais les Spin Doctors se sont réellement formés sur scène, et la ... Lire la suite

Les Spin Doctors se forment en 1989 à New York (Etats-Unis) autour du bassiste Mark White, du chanteur Chris Barron, du guitariste Eric Schenkman, et du batteur Aaron Comess. Entre rock psychédélique, rock alternatif dans la plus pure tradition américaine et funk, le groupe sort quelques démos en 1991 et signe vite un contrat avec la major Epic/Sony.

La même année, Spin Doctors livre un maxi enregistré live, sous le nom de Up for Grabs... Live. Sortir un premier effort en version live peut paraître incongru, voire inapproprié. Mais les Spin Doctors se sont réellement formés sur scène, et la dimension live est alors pour eux au moins aussi importante que le travail en studio. Cependant, le premier véritable album du groupe paraît quelques mois plus tard, en août 1991. Intitulé Pocket Full of Kryptonite, ce disque pose les bases du son Spin Doctors : un rock abrasif et efficace, où la bonne humeur est de mise.

Le groupe américain va alors devenir un véritable phénomène commercial avec son tube « Two Princes », qui se joue en forte rotation sur toutes les radios du monde, avec son riff et son refrain imparables. Le public s'empare littéralement du groupe et le deuxième single, « Little Miss Can't Be Wrong », bénéficie d'un succès quasiment identique. Au final, Pocket Full of Kryptonite se vendra à plus de cinq millions d'exemplaires... Un beau début pour Spin Doctors.

Négocier l'après carton...

Après ce succès phénoménal, les Spin Doctors reviennent en 1992 avec un nouveau live, baptisé Homebelly Groove... Live, suivi en 1994 du second opus du groupe, intitulé Turn It Upside Down. Bien moins inspiré sur ce disque, le groupe va quand même (essentiellement grâce à sa notoriété acquise deux ans plus tôt) bénéficier d'un gros succès public, vendant cet opus à plus de deux millions de copies à travers le monde. Emmené par le single « You Let your Heart Go too Fast », le disque restera cependant le dernier réel succès commercial du groupe...

Spin Doctors : suite et (presque) fin.

Toujours chez Epic, les Spin Doctors sortent en 1996 leur troisième album, baptisé You've Got to Believe in Something. Les faibles ventes du disque et la notoriété décroissante du groupe amènera le label à se séparer du groupe à l'automne 1996. Après avoir signé chez Uptown /Universal, le combo enrôle un claviériste, Ivan Neville, et un guitariste supplémentaire, Eran Tabib. Here Comes the Bride, le quatrième album du groupe, sort à l'été 1999.

Cette période n'est pas rose pour le groupe, puisque Mark White et Eric Schenkman quittent le navire, tandis que le chanteur Chris Barron a de récurrents problèmes de voix... Les Spin Doctors finissent par se séparer, invoquant une « pause à durée indéterminée » en septembre 2001... Cependant, les mois qui suivirent virent les membres se réunir à plusieurs reprises sur scène, avant de retourner en studio et de sortir en 2005 un nouvel album, intitulé Nice Talking to Me... Sur ce disque, produit par Matt Wallace, on retrouve le lineup originel du groupe, accompagné du claviériste Vince Jones. Ce cinquième album ne connaît cependant qu'un succès limité et cantonné aux Etats-Unis. 

Devenu principalement un groupe de scène, Spin Doctors fête en 2011 les vingt ans de Pocket Full of Kryptonite par une tournée américaine et britannique. A la demande de ses fans, Spin Doctors sort en 2013 un album consacré à sa vision du blues. If the River Was Whiskey se révèle être le meilleur album du groupe depuis Pocket Full of Kryptonite. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Les Spin Doctors se forment en 1989 à New York (Etats-Unis) autour du bassiste Mark White, du chanteur Chris Barron, du guitariste Eric Schenkman, et du batteur Aaron Comess. Entre rock psychédélique, rock alternatif dans la plus pure tradition américaine et funk, le groupe sort quelques démos en 1991 et signe vite un contrat avec la major Epic/Sony.

La même année, Spin Doctors livre un maxi enregistré live, sous le nom de Up for Grabs... Live. Sortir un premier effort en version live peut paraître incongru, voire inapproprié. Mais les Spin Doctors se sont réellement formés sur scène, et la dimension live est alors pour eux au moins aussi importante que le travail en studio. Cependant, le premier véritable album du groupe paraît quelques mois plus tard, en août 1991. Intitulé Pocket Full of Kryptonite, ce disque pose les bases du son Spin Doctors : un rock abrasif et efficace, où la bonne humeur est de mise.

Le groupe américain va alors devenir un véritable phénomène commercial avec son tube « Two Princes », qui se joue en forte rotation sur toutes les radios du monde, avec son riff et son refrain imparables. Le public s'empare littéralement du groupe et le deuxième single, « Little Miss Can't Be Wrong », bénéficie d'un succès quasiment identique. Au final, Pocket Full of Kryptonite se vendra à plus de cinq millions d'exemplaires... Un beau début pour Spin Doctors.

Négocier l'après carton...

Après ce succès phénoménal, les Spin Doctors reviennent en 1992 avec un nouveau live, baptisé Homebelly Groove... Live, suivi en 1994 du second opus du groupe, intitulé Turn It Upside Down. Bien moins inspiré sur ce disque, le groupe va quand même (essentiellement grâce à sa notoriété acquise deux ans plus tôt) bénéficier d'un gros succès public, vendant cet opus à plus de deux millions de copies à travers le monde. Emmené par le single « You Let your Heart Go too Fast », le disque restera cependant le dernier réel succès commercial du groupe...

Spin Doctors : suite et (presque) fin.

Toujours chez Epic, les Spin Doctors sortent en 1996 leur troisième album, baptisé You've Got to Believe in Something. Les faibles ventes du disque et la notoriété décroissante du groupe amènera le label à se séparer du groupe à l'automne 1996. Après avoir signé chez Uptown /Universal, le combo enrôle un claviériste, Ivan Neville, et un guitariste supplémentaire, Eran Tabib. Here Comes the Bride, le quatrième album du groupe, sort à l'été 1999.

Cette période n'est pas rose pour le groupe, puisque Mark White et Eric Schenkman quittent le navire, tandis que le chanteur Chris Barron a de récurrents problèmes de voix... Les Spin Doctors finissent par se séparer, invoquant une « pause à durée indéterminée » en septembre 2001... Cependant, les mois qui suivirent virent les membres se réunir à plusieurs reprises sur scène, avant de retourner en studio et de sortir en 2005 un nouvel album, intitulé Nice Talking to Me... Sur ce disque, produit par Matt Wallace, on retrouve le lineup originel du groupe, accompagné du claviériste Vince Jones. Ce cinquième album ne connaît cependant qu'un succès limité et cantonné aux Etats-Unis. 

Devenu principalement un groupe de scène, Spin Doctors fête en 2011 les vingt ans de Pocket Full of Kryptonite par une tournée américaine et britannique. A la demande de ses fans, Spin Doctors sort en 2013 un album consacré à sa vision du blues. If the River Was Whiskey se révèle être le meilleur album du groupe depuis Pocket Full of Kryptonite. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Les Spin Doctors se forment en 1989 à New York (Etats-Unis) autour du bassiste Mark White, du chanteur Chris Barron, du guitariste Eric Schenkman, et du batteur Aaron Comess. Entre rock psychédélique, rock alternatif dans la plus pure tradition américaine et funk, le groupe sort quelques démos en 1991 et signe vite un contrat avec la major Epic/Sony.

La même année, Spin Doctors livre un maxi enregistré live, sous le nom de Up for Grabs... Live. Sortir un premier effort en version live peut paraître incongru, voire inapproprié. Mais les Spin Doctors se sont réellement formés sur scène, et la dimension live est alors pour eux au moins aussi importante que le travail en studio. Cependant, le premier véritable album du groupe paraît quelques mois plus tard, en août 1991. Intitulé Pocket Full of Kryptonite, ce disque pose les bases du son Spin Doctors : un rock abrasif et efficace, où la bonne humeur est de mise.

Le groupe américain va alors devenir un véritable phénomène commercial avec son tube « Two Princes », qui se joue en forte rotation sur toutes les radios du monde, avec son riff et son refrain imparables. Le public s'empare littéralement du groupe et le deuxième single, « Little Miss Can't Be Wrong », bénéficie d'un succès quasiment identique. Au final, Pocket Full of Kryptonite se vendra à plus de cinq millions d'exemplaires... Un beau début pour Spin Doctors.

Négocier l'après carton...

Après ce succès phénoménal, les Spin Doctors reviennent en 1992 avec un nouveau live, baptisé Homebelly Groove... Live, suivi en 1994 du second opus du groupe, intitulé Turn It Upside Down. Bien moins inspiré sur ce disque, le groupe va quand même (essentiellement grâce à sa notoriété acquise deux ans plus tôt) bénéficier d'un gros succès public, vendant cet opus à plus de deux millions de copies à travers le monde. Emmené par le single « You Let your Heart Go too Fast », le disque restera cependant le dernier réel succès commercial du groupe...

Spin Doctors : suite et (presque) fin.

Toujours chez Epic, les Spin Doctors sortent en 1996 leur troisième album, baptisé You've Got to Believe in Something. Les faibles ventes du disque et la notoriété décroissante du groupe amènera le label à se séparer du groupe à l'automne 1996. Après avoir signé chez Uptown /Universal, le combo enrôle un claviériste, Ivan Neville, et un guitariste supplémentaire, Eran Tabib. Here Comes the Bride, le quatrième album du groupe, sort à l'été 1999.

Cette période n'est pas rose pour le groupe, puisque Mark White et Eric Schenkman quittent le navire, tandis que le chanteur Chris Barron a de récurrents problèmes de voix... Les Spin Doctors finissent par se séparer, invoquant une « pause à durée indéterminée » en septembre 2001... Cependant, les mois qui suivirent virent les membres se réunir à plusieurs reprises sur scène, avant de retourner en studio et de sortir en 2005 un nouvel album, intitulé Nice Talking to Me... Sur ce disque, produit par Matt Wallace, on retrouve le lineup originel du groupe, accompagné du claviériste Vince Jones. Ce cinquième album ne connaît cependant qu'un succès limité et cantonné aux Etats-Unis. 

Devenu principalement un groupe de scène, Spin Doctors fête en 2011 les vingt ans de Pocket Full of Kryptonite par une tournée américaine et britannique. A la demande de ses fans, Spin Doctors sort en 2013 un album consacré à sa vision du blues. If the River Was Whiskey se révèle être le meilleur album du groupe depuis Pocket Full of Kryptonite. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page