Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

St. Petersburg - CD HardcoverBook Tirage Limité


Prix : EUR 16,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
28 neufs à partir de EUR 12,56 1 d'occasion à partir de EUR 46,00

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Boutiques Artistes Amazon

Toute la musique, streaming intégral des morceaux, photos, vidéos, biographies, discussions, et plus.
.

Produits fréquemment achetés ensemble

St. Petersburg - CD HardcoverBook Tirage Limité + The Vivaldi Album
Prix pour les deux : EUR 23,99

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (13 octobre 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Universal Music
  • ASIN : B00M0CX9HM
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 133 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
TitreArtiste Durée Prix
Écouter  1. Araia: La forza dell'amore e dell'odio - "Vado a morir"Cecilia Bartoli 7:17EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Raupach: Altsesta - "Razverzi pyos gortani, laya"Cecilia Bartoli 6:56EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Raupach: Altsesta - "Idu na smert"Cecilia Bartoli12:37EUR 1,99  Acheter le titre 
Écouter  4. Raupach: Siroe, re di Persia - "O placido il mare"Cecilia Bartoli 6:28EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Dall'Oglio: Prologue To "La Clemenza di Tito" - "De miei Figli"Cecilia Bartoli 4:31EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. Manfredini: Carlo Magno - "Fra' lacci tu mi credi"Cecilia Bartoli 6:52EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. Araia: Seleuco - "Pastor che a notte ombrosa"Cecilia Bartoli10:14EUR 1,99  Acheter le titre 
Écouter  8. Raupach: Altsesta - MarchI Barocchisti 2:20EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  9. Manfredini: Carlo Magno - "Non turbar que' vagi rai"Cecilia Bartoli 9:13EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter10. Cimarosa: La vergine del sole - "Agitata in tante pene"Cecilia Bartoli 8:10EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter11. Manfredini: Carlo Magno - "A noi vivi donna eccelsa"Cecilia Bartoli 3:12EUR 1,29  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Critique

C'est dans la bibliothèque du Théâtre de Mariinski de Saint-Pétersbourg que Cecilia Bartoli a trouvé la matière de ce récital consacré aux oeuvres commandées entre 1735 et 1791 par les tsarines Anna Ivanovna, Elisabeth Ière et Catherine II dite « La Grande ». Sensibles à la manière des compositeurs baroques italiens, les trois impératrices ont tour à tour invité quelques-uns de ces brillants représentatns à la Cour de Russie, afin de goûter à des plaisirs lyriques conçus spécialement pour elles. Il en résulte des pages d'opéras oubliées, dont onze airs font pour la première fois surface sur St Petersburg.

Fruit d'un travail de longue haleine commencé sept ans plus tôt et présenté lors d'une soirée privée dans la Galerie des Glaces du Château de Versailles, le récital remet à l'honneur les noms de Francesco Domenico Araia (La Forza del amore e dell' odio, 1734 ; Seleuco, 1744), Vincenzo Manfredini (Carlo Magno), Domenico Dall'Oglio et Luigi Madonis (le temps d'un prologue de La Clémence de Titus de Hasse, 1742), Domenico Cimarosa (La Vergine del sole, 1788) et l'Allemand Hermann Raupach (Altsesta, 1758 ; Siroe, re di Persia).

Ainsi, il faut noter que c'est également la première fois que la mezzo-soprano italienne chante en russe les deux airs de Raupach tirés de son Alceste, la noble déclamation « Idu na smert » et le fougueux « Razverzi pyos gortani, Iaja », délivré avec puissance et virtuosité. Lancé à une cadence vive, l'ensemble I Barocchisti conduit par Diego Fasolis appuie avec une belle prestance l'air de bravoure. Quant à « O Placido il mare » (Siroe, re di Persia), du même compositeur, il permet à sa voix acrobate de se maintenir en hauteur par la force de trilles savantes.

Outre l'air de Cimarosa (« Agitata in tante pene ») et ceux de Manfredini (dont le contrasté « Fra' lacci tu mi credi » et « A noi vivi, donna eccelsa » avec le Choeur de la radio-télévision suisse), compositeurs un tant soit peu familiers, le recueil importe aussi et surtout pour la version alternative de Madonis à l'opéra de Hasse (« De' miei figli ») et les deux pièces d'Araia, le pénétrant « Vado a morir » du premier opéra italien représenté à la Cour de Russie (La Forza del amore e dell' odio), et le doux mais périlleux « Pastor che a notte ombrosa » (Seleuco).

Loïc Picaud - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

14 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Frédéric WAGNER sur 15 octobre 2014
Format: CD
La splendeur vocale de Cecilia ne saurait laisser indifférent le mélomane. Toutefois, la prise de son Decca aidant, le volume semble avoir augmenté : on est passé de Rita Streich à Kirsten Flagstad... Est-ce bien naturel ?
L'ensemble de l'album est plaisant, bien chanté, bien dirigé, mais le principal défaut est le suivant : aucun chef-d'oeuvre ici, aucune plage qu'on ait envie de réécouter. Brillant, donc, mais pas passionnant.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yves Oswald sur 14 octobre 2014
Format: CD Achat vérifié
Mais comment fait elle? Comment peut-on rester à un tel niveau avec déjà une aussi belle carrière derrière soi? C'est L'Affaire Makropoulos !!! Année après année, Cecilia nous gratifie d'un opéra ou d'un récital explorant à chaque fois un répertoire peu connu, voire inconnu qu'elle défriche et nous fait découvrir, créant album après album un évènement artistique majeur et le bonheur des mélomanes, prouvant combien elle règne à la fois sur le répertoire baroque et sur le bel canto.

Nouvelle terra incognita, dans son nouvel album, Cecilia convoque les compositeurs ayant présidé à la naissance de l'opéra à Saint Petersbourg autour des grandes souveraines du XVIIIème Siècle. Si Rastrelli avait importé l'architecture italienne à Saint Petersbourg, dictant ainsi l'avenir architectural de la cité, il en va de même pour les débuts de l'opéra en Russie qui évoquent immédiatement une autre lagune, celle de Vivaldi ou de Caldara, ce qui en soit n'est pas si étonnant dans cette autre Venise du Nord. Les débuts de l'opéra à Saint Petersbourg sont italiens bien avant la naissance d'une école nationale et la chanteuse nous offre en première des enregistrements d'airs variés des compositeurs italiens et allemands Araia, Raupach, Dall'Oglio, Manfredini ou Cimarosa, démontrant combien on a eu tort de laisser dormir dans des bibliothèques des partitions aussi riches et séduisantes.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Martine sur 15 octobre 2014
Format: CD Achat vérifié
Suis-je tombée sur LE CD défectueux, avec ses multiples ruptures ou bien l'assemblage est-il raté?
On peut effectivement se poser la question du pourquoi de cette édition limitée.

Quant au livret d'accompagnement... Que vient faire, sur une double page, cette infographie ridicule sur "La légende et les faits" concernant Catherine II, dont l'essentiel tourne autour de sa vie amoureuse et/ou sexuelle... sans oublier "l'attaque foudroyante d'hémorroïdes" qu'elle prétendait avoir été la cause du décès de son mari le tsar Pierre III? Idem pour l'évocation de son prétendu "cabinet érotique" page 58.
Navrant!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jockel Dominique sur 1 décembre 2014
Format: CD Achat vérifié
Etre fan de "La BARTOLI" c'est savourer chaque note...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par boyshang75384 sur 11 décembre 2014
Format: CD Achat vérifié
excellente qualité de l'enregistrement et bien entendu un régal d'écouter une aussi belle voix
le registre étendu de Cecilia Bartoli ne peut que ravir les amatteurs de bel canto
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cello45 sur 4 novembre 2014
Format: CD Achat vérifié
Après des recherches sur la musique Italienne répertoriée et jouée hors d'Italie, par exemple, en Russie, Cecilia Bartoli a retrouvé des compatriotes dont les musiques on effectivement fait les beaux jours de la Russie, ceci, sous le règne de trois Tzarines, Anne, Elisabeth et la grande Catherine.
La démarche est sans doute intéressante mais ici, je pense que l'on atteint certaines limites en terme de répertoire musical Italien. Certes, les airs sont plaisants et Cecilia Bartoli est à la hauteur -vocalises parfaites, voix très agréable - mais l'attention peut, à l'écoute, se relâcher et un peu d'ennui se manifester. Le mieux serait-il l'ennemi du bien ??? Certes non et je suis un peu dur dans mon jugement car on vole quand même très haut !
Pour les inconditionnels de Cecilia, dont je suis !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par gerard barbier sur 16 octobre 2014
Format: CD Achat vérifié
Cecilia Bartoli fait pour la musique baroque ce que Callas fit en son temps pour le Belcanto: nous faire redecouvrir un repertoire oublié, et de ce fait etre à l'origine d'un renouveau du genre.
La comparaison s'arrete la, à l'ere des reseaux sociaux et de la "peopolisation" , Bartoli contrairement à son illustre ainée nous épargne les peripecies de sa vie privée pour ne nous laisser concentrés que sur l'art et la musique, merci!
Cet album annoncé et attendu comble tous les désirs.
Diego Fasolis est en parfaite symbiose avec Cecilia Bartoli , et il deroule un somptueux tissu musical autour de sa voix, le tout sublimé par une superbe prise de son.
les pages choisies pour ce recital sont de toute beauté , bartoli est toujours aussi époustouflantes dans les morceaux de bravoures, d'une subtilité et d'une delicatesse sans pareilles dans les morceaux élegiaques. les interventions de solistes, flute, hautbois , clarinette, qui conversent avec la voix sont miraculeuses.
Un CD qui passe en boucle sur ma platine, et dont je decouvre les merveilles à chaque nouvelle écoute.
Merci Cecilia
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?