Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Stand Up
 
Agrandissez cette image
 

Stand Up

19 mars 2007 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 10,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
4:11
2
2:12
3
3:47
4
3:53
5
4:23
6
4:26
7
2:52
8
4:03
9
4:07
10
4:21
11
3:23
12
2:44
13
4:05
14
3:07

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 juillet 1990
  • Date de sortie: 1 juillet 1990
  • Label: Chrysalis UK
  • Copyright: (C) 2001 Chrysalis Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2001 Chrysalis Records Ltd
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 51:34
  • Genres:
  • ASIN: B0023C3QTU
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.884 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

33 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile  Par "eliavres" on 7 mars 2003
Format: CD
Second album du groupe, il se démarque déjà énormément du premier. Grâce à un nouveau guitariste tout d'abord: entrée en scène de Martin Barre, qui sera le seul et unique guitariste de Tull à partir de ce moment, soit tout au long des quelques 33 années qui vont suivre, et il y a fort à parier que tant que Tull existera, sa guitare se nommera Barre!
Ce nouvel album porte beaucoup plus la marque de Ian Anderson que "This Was", le précédent opus. Anderson tenait ici à montrer que Tull était SON groupe et qu'il jouerait SA musique, car il était question de mettre la flûte au second rang au profit du jeu de guitare de Mick Abrahams. Pari agné pour le flûtiste fou, Abrahams est parti et Anderson signe là un album d'une rare valeur, au son ancestral, aux mélodies simples mais superbes, aux textes mordants ou émouvants, et à la jaquette plus que belle (il s'agit d'une impression faite à partir d'une sculpture sur bois!).
Un must pour les amateurs de rock pop, cet album se déguste comme une vieille liqueur dénichée au fond d'une cave.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
27 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par BEAUDENON Jean Albert on 2 août 2002
Format: CD
Jethro Tull, le groupe certainement le plus sous estimé des innombrables formations issues des années soixante. Chaque album, et en particulier celui ci, n'est constitué que de singles en puisssance. Tout y est, les mélodies, l'interprétation, l'immense talent instrumental des quatre membres du groupe. Tout n'est que finesse, sensibilité, ingéniosité, un pur régal. Quant aux musiciens, qu'ils écoutent attentivement la guitare, la basse, la batterie ou la flute enchantée de Ian Anderson, ce sont des virtuoses chacun à leur manière.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par P. Vero TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE on 2 avril 2008
Format: CD
Dns ce deuxiéme album on change totalemnt de chemin. Exit Mick Abrahams et son rock Bluesy et welcome Martin Barre qui restera avec le groupe jusqu'au bout, en lui apportant une couleur de son différente. On trouve dans cet album à la fois des chansons un peu rockeuses, mais aussi du vrai folk indé/progressiste et des mélanges acoustiques/électriques qui seront la marque du Tull des albums suivants.
Un disque un peu sous estimé par les critiques mais qui est intrinsèquement très agréable à écouter, et qui est, historiquement le "coming out" du Tull que nous connaitrons dorénavant.
Les bonus sont dans le même esprit que le reste du disque et ne déparent pas cet album de qualité.
4 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par JEAN-CLAUDE TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE on 15 février 2010
Format: CD
Deuxième galette pour Jethro Tull avec Stand Up, publié en 1969 et après This Was aux accents bluesy. Jethro Tull passe la surmultipliée. Mick Abrahams, le guitariste du groupe d'alors, a fait ses valises entre temps, pour divergence artistique, et Martin Barre a pris le relais. Ian Anderson (qui s'engouffre dans le boulevard laissé vacant par Abrahams, assure paroles et musique de Stand Up), officie toujours au chant, Clive Bunker à la batterie et Glenn Cornick à la basse. Le groupe prend alors une autre direction, ouvre ses horizons musicaux au folk, à la musique celte et à celle classique. Il prend date dans le mouvement rock progressif du moment dont il sera un des précurseurs. L'instrumental Bourée (et sa flûte enchantée qui va donner une grandeur au rock) en est la preuve (adaptation de la version initiale de Bach). Stand Up est le disque aux multiples atmosphères. A New day Yesterday, morceau d'entame, sonne Black Sabbath premier album avec son riff heavy et son tempo bluesy (ce n'est pas pour rien que Tony Iommi a failli rejoindre le Tull). Le court Jeffrey Goes To Leicester Square, titre suivant, change d'ambiance et le ménestrel moderne emboîte le pas au rocker pour une musique légère qui incite à virevolter tendrement avec sa bienaimée. Le blues et le rock reprennent leur droit dans Back To The Family, Look Into The Sun et Nothing Is easy. C'est le moment choisi par la guitar de Martin Barre pour s'illustrer, un Martin Barre qui se fait sa place gentiment, sans faire d'esbrouffe. Aqualung se lit déjà dans le sillage de ces titres.Lire la suite ›
2 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR on 10 février 2010
Format: CD
Peut être bien....mais ça n'en n'a pas l'air tellement le Tull s'arrache....."Nothing is easy" et l'affaire est dans le sac....Du rock avec des dérives folk (pour une fois que c'est réusi), Ian Anderson à la voix et à la flute, cette touche particulière et du plaisir comme s'il en pleuvait....
Du beau boulot....
14 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par ça m'interpelle on 2 avril 2009
Format: CD
Album découvert très récemment. Car, dans les années 70, ado on ne pouvait pas acheter tout ce qui sortait et on n'avait pas forcément un magnétophone à cassettes et un copain qui avait le disque. Car Jethro tull éait moins connu que les "classiques" du Hard rock.
Erreur ! Grosse erreur.
Cet album est grand, très grand. Dès l'intro de new day yesterday, vous êtes en 1969, tout en étant en 2009, incroyable. Quel son ! Lourd mais osons l'oxymore léger. Pas seulement grâce à l'intervention géniale de la flute virtuose de Ian Anderson, mais également grâce à sa voix unique et à la finesse des autres musiciens et à cette touche celtique gracieuse et envoutante.
Je ne parle pas de l'originalité des compositions, à découvrir bien évidemment. Avec ceci de particulier aux grands albums, c'est que plus vous écoutez plus vous aimez et plus vous découvrez la richesse de l'oeuvre et ses mystères cachés. Le mot intemporel convient parfaitement.
Il vous faudra peut être deux écoutes voire plus avant d'être possédés. Mais après, vous n'oublierez plus jamais ce classique.
Du coup je vais aller voir le fameux Aqualung...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique