Steve Coleman


Steve Coleman : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 59
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Steve Coleman

Biographie

Le père de Steve Coleman voue une admiration profonde au saxophoniste Charlie Parker et sa mère à la chanteuse Billie Holiday. Dans la famille Coleman, la musique est primordiale et les préférences de Steve Coleman se portent dans un premier temps vers la musique soul et le funk plutôt que vers le jazz.
A 16 ans, un ami lycéen lui prête un saxophone alto et il travaille sur les disques et les partitions de Charlie Parker. En 1980, à l'âge de 22 ans, Steve Coleman débute sa carrière dans la grande formation des deux chefs d'orchestre, Mel Lewis et Thad Jones, qui l'engagent pour ses qualités ... Lire la suite

Le père de Steve Coleman voue une admiration profonde au saxophoniste Charlie Parker et sa mère à la chanteuse Billie Holiday. Dans la famille Coleman, la musique est primordiale et les préférences de Steve Coleman se portent dans un premier temps vers la musique soul et le funk plutôt que vers le jazz.
A 16 ans, un ami lycéen lui prête un saxophone alto et il travaille sur les disques et les partitions de Charlie Parker. En 1980, à l'âge de 22 ans, Steve Coleman débute sa carrière dans la grande formation des deux chefs d'orchestre, Mel Lewis et Thad Jones, qui l'engagent pour ses qualités de lecteur. Puis, ce sont les orchestres des trombonistes Bob Brookmeyer et Slide Hampton.
L'expérience des big bands ne suffit pas au bonheur de Steve Coleman, qui joue également dans les rues de Manhattan avec le batteur Mark Johnson. Il accompagne la chanteuse Abbey Lincoln, travaille en studio avec le saxophoniste Brandford Marsalis et le contrebassiste Dave Holland.
En 1985, Steve Coleman constitue son quintet « Five Elements », travaille occasionnellement pour le chanteur Sting et monte en 1992 son propre label : Rebel X. C'est à cette période qu'il conçoit la structure M'Base qui, selon lui, est moins une identité musicale qu'une attitude envers la vie et le quotidien. Pour Steve Coleman, le mot jazz n'est pas le terme qui convienne à sa musique, il est avant tout partisan de la Great Black Music. Son album récent, « Ascension to Light » (BMG/2000), montre une véritable continuité dans son travail rythmique et le place comme le saxophoniste le plus créatif de sa génération.

photo : © MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story

Le père de Steve Coleman voue une admiration profonde au saxophoniste Charlie Parker et sa mère à la chanteuse Billie Holiday. Dans la famille Coleman, la musique est primordiale et les préférences de Steve Coleman se portent dans un premier temps vers la musique soul et le funk plutôt que vers le jazz.
A 16 ans, un ami lycéen lui prête un saxophone alto et il travaille sur les disques et les partitions de Charlie Parker. En 1980, à l'âge de 22 ans, Steve Coleman débute sa carrière dans la grande formation des deux chefs d'orchestre, Mel Lewis et Thad Jones, qui l'engagent pour ses qualités de lecteur. Puis, ce sont les orchestres des trombonistes Bob Brookmeyer et Slide Hampton.
L'expérience des big bands ne suffit pas au bonheur de Steve Coleman, qui joue également dans les rues de Manhattan avec le batteur Mark Johnson. Il accompagne la chanteuse Abbey Lincoln, travaille en studio avec le saxophoniste Brandford Marsalis et le contrebassiste Dave Holland.
En 1985, Steve Coleman constitue son quintet « Five Elements », travaille occasionnellement pour le chanteur Sting et monte en 1992 son propre label : Rebel X. C'est à cette période qu'il conçoit la structure M'Base qui, selon lui, est moins une identité musicale qu'une attitude envers la vie et le quotidien. Pour Steve Coleman, le mot jazz n'est pas le terme qui convienne à sa musique, il est avant tout partisan de la Great Black Music. Son album récent, « Ascension to Light » (BMG/2000), montre une véritable continuité dans son travail rythmique et le place comme le saxophoniste le plus créatif de sa génération.

photo : © MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story

Le père de Steve Coleman voue une admiration profonde au saxophoniste Charlie Parker et sa mère à la chanteuse Billie Holiday. Dans la famille Coleman, la musique est primordiale et les préférences de Steve Coleman se portent dans un premier temps vers la musique soul et le funk plutôt que vers le jazz.
A 16 ans, un ami lycéen lui prête un saxophone alto et il travaille sur les disques et les partitions de Charlie Parker. En 1980, à l'âge de 22 ans, Steve Coleman débute sa carrière dans la grande formation des deux chefs d'orchestre, Mel Lewis et Thad Jones, qui l'engagent pour ses qualités de lecteur. Puis, ce sont les orchestres des trombonistes Bob Brookmeyer et Slide Hampton.
L'expérience des big bands ne suffit pas au bonheur de Steve Coleman, qui joue également dans les rues de Manhattan avec le batteur Mark Johnson. Il accompagne la chanteuse Abbey Lincoln, travaille en studio avec le saxophoniste Brandford Marsalis et le contrebassiste Dave Holland.
En 1985, Steve Coleman constitue son quintet « Five Elements », travaille occasionnellement pour le chanteur Sting et monte en 1992 son propre label : Rebel X. C'est à cette période qu'il conçoit la structure M'Base qui, selon lui, est moins une identité musicale qu'une attitude envers la vie et le quotidien. Pour Steve Coleman, le mot jazz n'est pas le terme qui convienne à sa musique, il est avant tout partisan de la Great Black Music. Son album récent, « Ascension to Light » (BMG/2000), montre une véritable continuité dans son travail rythmique et le place comme le saxophoniste le plus créatif de sa génération.

photo : © MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page