Steve Hackett

Les clients ont également acheté des articles de

Genesis
Yes
Marillion
Led Zeppelin
Mike Oldfield
Sound of Contact
Ian Anderson
Camel

Top albums (Voir les 83)


Voir les 83 albums de Steve Hackett

Steve Hackett : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 331
Titre Album  

Image de Steve Hackett

Biographie

Stephen Richard Hackett est né dans le quartier de Pimlico, au centre de Londres, le 12 février 1950. Durant sa jeunesse, Steve Hackett tate de différents instruments avant de porter sa préférence sur la guitare. Ses influences viennent de la musique classique et du blues anglais du fameux british blues boom symbolisé par John Mayall et The Yardbirds.

Après avoir participé aux obscurs groupes de rock progressif Canterburry Glass et Sarabande, il sort un premier album en 1970 avec Quiet World. C'est en répondant à une petite annonce de Peter Gabriel, que Steve Hackett remplace en décembre ... Lire la suite

Stephen Richard Hackett est né dans le quartier de Pimlico, au centre de Londres, le 12 février 1950. Durant sa jeunesse, Steve Hackett tate de différents instruments avant de porter sa préférence sur la guitare. Ses influences viennent de la musique classique et du blues anglais du fameux british blues boom symbolisé par John Mayall et The Yardbirds.

Après avoir participé aux obscurs groupes de rock progressif Canterburry Glass et Sarabande, il sort un premier album en 1970 avec Quiet World. C'est en répondant à une petite annonce de Peter Gabriel, que Steve Hackett remplace en décembre 1970 Anthony Phillips, le guitariste originel de Genesis. Il participe alors à l'âge d'or du groupe avec les albums Nursery Crime ou Foxtrot. Moins à l'aise sur le répertoire de The Lamb Lies Down on Broadway, Steve Hackett est le premier membre du groupe à s'exprimer en solo avec Voyage of the Acolyte en 1975.

Après le départ de Peter Gabriel, Steve Hackett est de plus en plus frustré par son manque de liberté dans le groupe et quitte Genesis en octobre 1977. Sa carrière solo débute par une série d'albums de rock progressif plutôt réussis comme Please Don't Touch (1978), Spectral Mornings (1979), et Defector (1980). Après un passage plus pop rock avec Cured en 1981, Steve Hackett innove avec Bay of Kings en 1983, un album où il renoue avec son amour de la guitare classique.

En 1985, Steve Hackett forme le super-groupe de rock progressif GTR, avec le guitariste Steve Howe de Yes. GTR sort un album studio éponyme en 1986 qui se classe numéro onze aux Etats-Unis. Cette parenthèse refermée rapidement, Steve Hackett reprend une carrière solo où il n'hésite pas à explorer de nouveaux territoires comme avec Hackett: A Midsummer Night Dream (1997), inspiré d'une pièce de William Shakespeare. Après son divorce douloureux en 2008 avec Kim Poor, artiste brésilienne d'origine japonaise qui partage sa vie et réalise ses pochettes d'album depuis 1976, Steve Hackett exorcise sa douleur avec Out of the Tunnel's Mouth en 2009.

Parcourant la planète à la grande joie des amoureux de la guitare et du rock progressif, Steve Hackett grave au fil de sa discographie des albums enregistrés en public à Budapest, Tolyo ou Buenos Aires. Live Rails en 2011 conserve ce caractère mondialisé avec des titres enregistrés entre Londres, New York et Paris. L'occasion idéale de (re)découvrir les derniers titres et les classiques d'un des plus grands guitaristes du rock progressif. En 2011, Steve Hackett fait de nouveau preuve d'audace avec le double album (dans son édition limitée seulement) Beyond the Shrouded Horizon où il est accompagné de son frère cadet John Hackett (flûte, chant), ainsi que de Simon Phillips (batterie) et Chris Squire (basse).

Steve Hackett ne peut s'empêcher de loin en loin de se pencher sur son passé chez Genesis. Après Watcher of the Skies: Genesis Revisited en 1996, il récidive avec Genesis Revisited II. Deux albums où malheureusement pour lui ses versions sont loin d'égaler les originaux de Genesis. La voix de Peter Gabriel ne se remplace pas aussi facilement. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Stephen Richard Hackett est né dans le quartier de Pimlico, au centre de Londres, le 12 février 1950. Durant sa jeunesse, Steve Hackett tate de différents instruments avant de porter sa préférence sur la guitare. Ses influences viennent de la musique classique et du blues anglais du fameux british blues boom symbolisé par John Mayall et The Yardbirds.

Après avoir participé aux obscurs groupes de rock progressif Canterburry Glass et Sarabande, il sort un premier album en 1970 avec Quiet World. C'est en répondant à une petite annonce de Peter Gabriel, que Steve Hackett remplace en décembre 1970 Anthony Phillips, le guitariste originel de Genesis. Il participe alors à l'âge d'or du groupe avec les albums Nursery Crime ou Foxtrot. Moins à l'aise sur le répertoire de The Lamb Lies Down on Broadway, Steve Hackett est le premier membre du groupe à s'exprimer en solo avec Voyage of the Acolyte en 1975.

Après le départ de Peter Gabriel, Steve Hackett est de plus en plus frustré par son manque de liberté dans le groupe et quitte Genesis en octobre 1977. Sa carrière solo débute par une série d'albums de rock progressif plutôt réussis comme Please Don't Touch (1978), Spectral Mornings (1979), et Defector (1980). Après un passage plus pop rock avec Cured en 1981, Steve Hackett innove avec Bay of Kings en 1983, un album où il renoue avec son amour de la guitare classique.

En 1985, Steve Hackett forme le super-groupe de rock progressif GTR, avec le guitariste Steve Howe de Yes. GTR sort un album studio éponyme en 1986 qui se classe numéro onze aux Etats-Unis. Cette parenthèse refermée rapidement, Steve Hackett reprend une carrière solo où il n'hésite pas à explorer de nouveaux territoires comme avec Hackett: A Midsummer Night Dream (1997), inspiré d'une pièce de William Shakespeare. Après son divorce douloureux en 2008 avec Kim Poor, artiste brésilienne d'origine japonaise qui partage sa vie et réalise ses pochettes d'album depuis 1976, Steve Hackett exorcise sa douleur avec Out of the Tunnel's Mouth en 2009.

Parcourant la planète à la grande joie des amoureux de la guitare et du rock progressif, Steve Hackett grave au fil de sa discographie des albums enregistrés en public à Budapest, Tolyo ou Buenos Aires. Live Rails en 2011 conserve ce caractère mondialisé avec des titres enregistrés entre Londres, New York et Paris. L'occasion idéale de (re)découvrir les derniers titres et les classiques d'un des plus grands guitaristes du rock progressif. En 2011, Steve Hackett fait de nouveau preuve d'audace avec le double album (dans son édition limitée seulement) Beyond the Shrouded Horizon où il est accompagné de son frère cadet John Hackett (flûte, chant), ainsi que de Simon Phillips (batterie) et Chris Squire (basse).

Steve Hackett ne peut s'empêcher de loin en loin de se pencher sur son passé chez Genesis. Après Watcher of the Skies: Genesis Revisited en 1996, il récidive avec Genesis Revisited II. Deux albums où malheureusement pour lui ses versions sont loin d'égaler les originaux de Genesis. La voix de Peter Gabriel ne se remplace pas aussi facilement. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Stephen Richard Hackett est né dans le quartier de Pimlico, au centre de Londres, le 12 février 1950. Durant sa jeunesse, Steve Hackett tate de différents instruments avant de porter sa préférence sur la guitare. Ses influences viennent de la musique classique et du blues anglais du fameux british blues boom symbolisé par John Mayall et The Yardbirds.

Après avoir participé aux obscurs groupes de rock progressif Canterburry Glass et Sarabande, il sort un premier album en 1970 avec Quiet World. C'est en répondant à une petite annonce de Peter Gabriel, que Steve Hackett remplace en décembre 1970 Anthony Phillips, le guitariste originel de Genesis. Il participe alors à l'âge d'or du groupe avec les albums Nursery Crime ou Foxtrot. Moins à l'aise sur le répertoire de The Lamb Lies Down on Broadway, Steve Hackett est le premier membre du groupe à s'exprimer en solo avec Voyage of the Acolyte en 1975.

Après le départ de Peter Gabriel, Steve Hackett est de plus en plus frustré par son manque de liberté dans le groupe et quitte Genesis en octobre 1977. Sa carrière solo débute par une série d'albums de rock progressif plutôt réussis comme Please Don't Touch (1978), Spectral Mornings (1979), et Defector (1980). Après un passage plus pop rock avec Cured en 1981, Steve Hackett innove avec Bay of Kings en 1983, un album où il renoue avec son amour de la guitare classique.

En 1985, Steve Hackett forme le super-groupe de rock progressif GTR, avec le guitariste Steve Howe de Yes. GTR sort un album studio éponyme en 1986 qui se classe numéro onze aux Etats-Unis. Cette parenthèse refermée rapidement, Steve Hackett reprend une carrière solo où il n'hésite pas à explorer de nouveaux territoires comme avec Hackett: A Midsummer Night Dream (1997), inspiré d'une pièce de William Shakespeare. Après son divorce douloureux en 2008 avec Kim Poor, artiste brésilienne d'origine japonaise qui partage sa vie et réalise ses pochettes d'album depuis 1976, Steve Hackett exorcise sa douleur avec Out of the Tunnel's Mouth en 2009.

Parcourant la planète à la grande joie des amoureux de la guitare et du rock progressif, Steve Hackett grave au fil de sa discographie des albums enregistrés en public à Budapest, Tolyo ou Buenos Aires. Live Rails en 2011 conserve ce caractère mondialisé avec des titres enregistrés entre Londres, New York et Paris. L'occasion idéale de (re)découvrir les derniers titres et les classiques d'un des plus grands guitaristes du rock progressif. En 2011, Steve Hackett fait de nouveau preuve d'audace avec le double album (dans son édition limitée seulement) Beyond the Shrouded Horizon où il est accompagné de son frère cadet John Hackett (flûte, chant), ainsi que de Simon Phillips (batterie) et Chris Squire (basse).

Steve Hackett ne peut s'empêcher de loin en loin de se pencher sur son passé chez Genesis. Après Watcher of the Skies: Genesis Revisited en 1996, il récidive avec Genesis Revisited II. Deux albums où malheureusement pour lui ses versions sont loin d'égaler les originaux de Genesis. La voix de Peter Gabriel ne se remplace pas aussi facilement. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page