Stevie Nicks

Top albums (Voir les 37)


Voir les 37 albums de Stevie Nicks

Stevie Nicks : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 211
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Stevie Nicks
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

StevieNicks

#TBT - July 7, 1983 Stevie on the Wild Heart Tour at Capitol Centre in Landover, MD http://t.co/ztVtF1UMaF


Biographie

Originaire de Phoenix (Arizona) où elle voit le jour le 26 mai 1948, Stephanie Lynn Nicks apprend à chanter avec son grand-père, l'artiste country Aaron Jesse Nicks, dès l'âge de quatre ans.

Nicks ... Lire la suite

Originaire de Phoenix (Arizona) où elle voit le jour le 26 mai 1948, Stephanie Lynn Nicks apprend à chanter avec son grand-père, l'artiste country Aaron Jesse Nicks, dès l'âge de quatre ans.

Nicks & Buckingham

Eduquée dans une famille très religieuse par un père représentant en alimentation, elle change fréquemment de domicile à Albuquerque, El Paso, Salt Lake City, Los Angeles et San Francisco. A seize ans, « Stevie » Nicks reçoit sa première guitare, chante au sein de son premier groupe The Changing Times puis fait la rencontre d'un autre musicien, Lindsey Buckingham, qui l'engage dans le groupe Fritz entre 1968 et 1972, ouvrant les concerts de Janis Joplin ou Jimi Hendrix.

Fleetwood Mac

En 1972, le duo enregistre un album sans succès, Buckingham Nicks , et vit de petits boulots. Le 31 décembre 1974, ils intègrent tous les deux Fleetwood Mac par l'intermédiaire du producteur Keith Olsen chez qui Stevie Nicks travaille. A partir de l'album Fleetwod Mac (1975, avec son titre « Rihannon » ), Stevie Nicks devient la voix emblématique du groupe installé en Californie, et participe activement au succès phénoménal de Rumours (1976, 25 millions d'exemplaires vendus, avec le n°1 « Dreams » ) et Tusk (1978) sur lequel elle signe le tube « Sara » . La chanteuse à la longue chevelure blonde est aussi connue pour ses tenues de scène flottantes dessinées par Margi Kent. Fin 1977, lors de la tournée Rumours , elle entretient une relation cachée avec Mick Fleetwood, déjà marié.

Bella Donna

En 1980, encouragée par la réussite de ses compositions au sein du groupe, Stevie Nicks rassemble ses titres pour son premier et magnifique album solo avec les participations de Tom Petty and the Heartbreakers, Glenn Felder et Don Henley (Eagles). Paru en juillet 1981, Bella Donna est propulsé par ses trois hits « Stop Draggin' My Heart Around » (n°3), « Leather and Lace » (n°6, en duo avec Don Henley) et « Edge of Seventeen » (n°11) pour finir quadruple disque de platine. La chanteuse part en tournée avec Tom Petty and the Heartbreakers et Split Enz puis épouse brièvement le mari de sa meilleure amie décédée d'une leucémie en 1982. Après un White Winged Dove Tour écourté, elle rejoint Fleetwood pour l'enregsitrement de l'album Mirage (1982, avec « Gypsy » ).

Désintoxication

Le deuxième album solo, The Wild Heart (1983) apporte les hits « Stand Back » et « If Anyone Falls » . Il est suivi d'une nouvelle tournée américaine et d'un retour en studio pour Rock a Little (1985) avec le n°4 « Talk to Me » , « I Can't Wait » , et une pléiade de musiciens invités. Sur la tournée qui suit avec Tom Petty et Bob Dylan en 1986, la chanteuse est alertée sur sa consommation excessive de cocaïne : elle entre elle-même en cure de désintoxication à la Clinique Betty Ford de Los Angeles pour être soignée au Kolopin, un tranquilisant qui la laisse dans un état de longue dépression. Stevie Nicks rejoint néanmoins ses collègues de Fleetwood Mac pour la fin des séances de Tango in the Night sorti en 1987, suivi du Shake the Cage Tour sans Buckingham.

En 1988, Stevie Nicks entame l'enregistrement de son quatrième album The Other Side of the Mirror (1989) produit par son nouveau compagnon Rupert Hine. Pour la première fois, sa tournée passe par l'Europe, avant de rejoindre son groupe pour Behind the Mask (1990) et de le quitter fâchée après la tournée. L'année 1991 voit la sortie de la compilation Timespace - The Best of Stevie Nicks . Après le décevant Street Angel (1994), Stevie Nicks retourne en cure de désintoxication. En 1996, Fleetwood Mac se reforme pour une ultime tournée reconstituée sur l'album The Dance l'année suivante. En 1998 sort le triple coffret Enchanted dédié à sa carrière solo. La chanteuse participe ensuite à la bande originale du film Practical Magic ( Amour et magie , 1998).

Shangri-La

Cinquième album solo enregistré en 1994-1995, Trouble in Shangri-La (2001) marque la renaissance artistique de Stevie Nicks avec « Planets of the Universe » datant des séances de Rumours , l'investissement de Sheryl Crow et de plusieurs producteurs. Absente pour l'album Time (1995), elle participe à son septième tour de piste avec Fleetwood Mac pour Say You Will sorti en 2003, où elle se retrouve chanteuse principale. Après la sortie d'une nouvelle compilation Crystal Visions - The Very Best of Stevie Nicks en 2007 et une tournée avec Chris Isaak, l'égérie du rock californien sort son premier album live, The Soundstage Sessions , enregistré en 2007 et retravaillé en studio en 2009, accompagné du DVD Live in Chicago .

En mai 2011 arrive l'album In Your Dreams produit par Dave Stewart (ex-Eurythmics), précédé du single « Secret Love » . Ce septième opus bien accueilli est assorti de la tournée Heart and Soul Tour avec Rod Stewart. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Originaire de Phoenix (Arizona) où elle voit le jour le 26 mai 1948, Stephanie Lynn Nicks apprend à chanter avec son grand-père, l'artiste country Aaron Jesse Nicks, dès l'âge de quatre ans.

Nicks & Buckingham

Eduquée dans une famille très religieuse par un père représentant en alimentation, elle change fréquemment de domicile à Albuquerque, El Paso, Salt Lake City, Los Angeles et San Francisco. A seize ans, « Stevie » Nicks reçoit sa première guitare, chante au sein de son premier groupe The Changing Times puis fait la rencontre d'un autre musicien, Lindsey Buckingham, qui l'engage dans le groupe Fritz entre 1968 et 1972, ouvrant les concerts de Janis Joplin ou Jimi Hendrix.

Fleetwood Mac

En 1972, le duo enregistre un album sans succès, Buckingham Nicks , et vit de petits boulots. Le 31 décembre 1974, ils intègrent tous les deux Fleetwood Mac par l'intermédiaire du producteur Keith Olsen chez qui Stevie Nicks travaille. A partir de l'album Fleetwod Mac (1975, avec son titre « Rihannon » ), Stevie Nicks devient la voix emblématique du groupe installé en Californie, et participe activement au succès phénoménal de Rumours (1976, 25 millions d'exemplaires vendus, avec le n°1 « Dreams » ) et Tusk (1978) sur lequel elle signe le tube « Sara » . La chanteuse à la longue chevelure blonde est aussi connue pour ses tenues de scène flottantes dessinées par Margi Kent. Fin 1977, lors de la tournée Rumours , elle entretient une relation cachée avec Mick Fleetwood, déjà marié.

Bella Donna

En 1980, encouragée par la réussite de ses compositions au sein du groupe, Stevie Nicks rassemble ses titres pour son premier et magnifique album solo avec les participations de Tom Petty and the Heartbreakers, Glenn Felder et Don Henley (Eagles). Paru en juillet 1981, Bella Donna est propulsé par ses trois hits « Stop Draggin' My Heart Around » (n°3), « Leather and Lace » (n°6, en duo avec Don Henley) et « Edge of Seventeen » (n°11) pour finir quadruple disque de platine. La chanteuse part en tournée avec Tom Petty and the Heartbreakers et Split Enz puis épouse brièvement le mari de sa meilleure amie décédée d'une leucémie en 1982. Après un White Winged Dove Tour écourté, elle rejoint Fleetwood pour l'enregsitrement de l'album Mirage (1982, avec « Gypsy » ).

Désintoxication

Le deuxième album solo, The Wild Heart (1983) apporte les hits « Stand Back » et « If Anyone Falls » . Il est suivi d'une nouvelle tournée américaine et d'un retour en studio pour Rock a Little (1985) avec le n°4 « Talk to Me » , « I Can't Wait » , et une pléiade de musiciens invités. Sur la tournée qui suit avec Tom Petty et Bob Dylan en 1986, la chanteuse est alertée sur sa consommation excessive de cocaïne : elle entre elle-même en cure de désintoxication à la Clinique Betty Ford de Los Angeles pour être soignée au Kolopin, un tranquilisant qui la laisse dans un état de longue dépression. Stevie Nicks rejoint néanmoins ses collègues de Fleetwood Mac pour la fin des séances de Tango in the Night sorti en 1987, suivi du Shake the Cage Tour sans Buckingham.

En 1988, Stevie Nicks entame l'enregistrement de son quatrième album The Other Side of the Mirror (1989) produit par son nouveau compagnon Rupert Hine. Pour la première fois, sa tournée passe par l'Europe, avant de rejoindre son groupe pour Behind the Mask (1990) et de le quitter fâchée après la tournée. L'année 1991 voit la sortie de la compilation Timespace - The Best of Stevie Nicks . Après le décevant Street Angel (1994), Stevie Nicks retourne en cure de désintoxication. En 1996, Fleetwood Mac se reforme pour une ultime tournée reconstituée sur l'album The Dance l'année suivante. En 1998 sort le triple coffret Enchanted dédié à sa carrière solo. La chanteuse participe ensuite à la bande originale du film Practical Magic ( Amour et magie , 1998).

Shangri-La

Cinquième album solo enregistré en 1994-1995, Trouble in Shangri-La (2001) marque la renaissance artistique de Stevie Nicks avec « Planets of the Universe » datant des séances de Rumours , l'investissement de Sheryl Crow et de plusieurs producteurs. Absente pour l'album Time (1995), elle participe à son septième tour de piste avec Fleetwood Mac pour Say You Will sorti en 2003, où elle se retrouve chanteuse principale. Après la sortie d'une nouvelle compilation Crystal Visions - The Very Best of Stevie Nicks en 2007 et une tournée avec Chris Isaak, l'égérie du rock californien sort son premier album live, The Soundstage Sessions , enregistré en 2007 et retravaillé en studio en 2009, accompagné du DVD Live in Chicago .

En mai 2011 arrive l'album In Your Dreams produit par Dave Stewart (ex-Eurythmics), précédé du single « Secret Love » . Ce septième opus bien accueilli est assorti de la tournée Heart and Soul Tour avec Rod Stewart. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Originaire de Phoenix (Arizona) où elle voit le jour le 26 mai 1948, Stephanie Lynn Nicks apprend à chanter avec son grand-père, l'artiste country Aaron Jesse Nicks, dès l'âge de quatre ans.

Nicks & Buckingham

Eduquée dans une famille très religieuse par un père représentant en alimentation, elle change fréquemment de domicile à Albuquerque, El Paso, Salt Lake City, Los Angeles et San Francisco. A seize ans, « Stevie » Nicks reçoit sa première guitare, chante au sein de son premier groupe The Changing Times puis fait la rencontre d'un autre musicien, Lindsey Buckingham, qui l'engage dans le groupe Fritz entre 1968 et 1972, ouvrant les concerts de Janis Joplin ou Jimi Hendrix.

Fleetwood Mac

En 1972, le duo enregistre un album sans succès, Buckingham Nicks , et vit de petits boulots. Le 31 décembre 1974, ils intègrent tous les deux Fleetwood Mac par l'intermédiaire du producteur Keith Olsen chez qui Stevie Nicks travaille. A partir de l'album Fleetwod Mac (1975, avec son titre « Rihannon » ), Stevie Nicks devient la voix emblématique du groupe installé en Californie, et participe activement au succès phénoménal de Rumours (1976, 25 millions d'exemplaires vendus, avec le n°1 « Dreams » ) et Tusk (1978) sur lequel elle signe le tube « Sara » . La chanteuse à la longue chevelure blonde est aussi connue pour ses tenues de scène flottantes dessinées par Margi Kent. Fin 1977, lors de la tournée Rumours , elle entretient une relation cachée avec Mick Fleetwood, déjà marié.

Bella Donna

En 1980, encouragée par la réussite de ses compositions au sein du groupe, Stevie Nicks rassemble ses titres pour son premier et magnifique album solo avec les participations de Tom Petty and the Heartbreakers, Glenn Felder et Don Henley (Eagles). Paru en juillet 1981, Bella Donna est propulsé par ses trois hits « Stop Draggin' My Heart Around » (n°3), « Leather and Lace » (n°6, en duo avec Don Henley) et « Edge of Seventeen » (n°11) pour finir quadruple disque de platine. La chanteuse part en tournée avec Tom Petty and the Heartbreakers et Split Enz puis épouse brièvement le mari de sa meilleure amie décédée d'une leucémie en 1982. Après un White Winged Dove Tour écourté, elle rejoint Fleetwood pour l'enregsitrement de l'album Mirage (1982, avec « Gypsy » ).

Désintoxication

Le deuxième album solo, The Wild Heart (1983) apporte les hits « Stand Back » et « If Anyone Falls » . Il est suivi d'une nouvelle tournée américaine et d'un retour en studio pour Rock a Little (1985) avec le n°4 « Talk to Me » , « I Can't Wait » , et une pléiade de musiciens invités. Sur la tournée qui suit avec Tom Petty et Bob Dylan en 1986, la chanteuse est alertée sur sa consommation excessive de cocaïne : elle entre elle-même en cure de désintoxication à la Clinique Betty Ford de Los Angeles pour être soignée au Kolopin, un tranquilisant qui la laisse dans un état de longue dépression. Stevie Nicks rejoint néanmoins ses collègues de Fleetwood Mac pour la fin des séances de Tango in the Night sorti en 1987, suivi du Shake the Cage Tour sans Buckingham.

En 1988, Stevie Nicks entame l'enregistrement de son quatrième album The Other Side of the Mirror (1989) produit par son nouveau compagnon Rupert Hine. Pour la première fois, sa tournée passe par l'Europe, avant de rejoindre son groupe pour Behind the Mask (1990) et de le quitter fâchée après la tournée. L'année 1991 voit la sortie de la compilation Timespace - The Best of Stevie Nicks . Après le décevant Street Angel (1994), Stevie Nicks retourne en cure de désintoxication. En 1996, Fleetwood Mac se reforme pour une ultime tournée reconstituée sur l'album The Dance l'année suivante. En 1998 sort le triple coffret Enchanted dédié à sa carrière solo. La chanteuse participe ensuite à la bande originale du film Practical Magic ( Amour et magie , 1998).

Shangri-La

Cinquième album solo enregistré en 1994-1995, Trouble in Shangri-La (2001) marque la renaissance artistique de Stevie Nicks avec « Planets of the Universe » datant des séances de Rumours , l'investissement de Sheryl Crow et de plusieurs producteurs. Absente pour l'album Time (1995), elle participe à son septième tour de piste avec Fleetwood Mac pour Say You Will sorti en 2003, où elle se retrouve chanteuse principale. Après la sortie d'une nouvelle compilation Crystal Visions - The Very Best of Stevie Nicks en 2007 et une tournée avec Chris Isaak, l'égérie du rock californien sort son premier album live, The Soundstage Sessions , enregistré en 2007 et retravaillé en studio en 2009, accompagné du DVD Live in Chicago .

En mai 2011 arrive l'album In Your Dreams produit par Dave Stewart (ex-Eurythmics), précédé du single « Secret Love » . Ce septième opus bien accueilli est assorti de la tournée Heart and Soul Tour avec Rod Stewart. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page