undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
EUR 28,94 + EUR 2,49 Livraison
En stock. Vendu par sellerfellafr
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 34,76
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : thebookcommunity_fr
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 14,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Sticky Fingers
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Sticky Fingers CD, Import


Prix : EUR 28,94
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, CD, Import, 19 août 1994
EUR 28,94
EUR 27,85 EUR 3,90
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par sellerfellafr.
6 neufs à partir de EUR 27,85 17 d'occasion à partir de EUR 3,90

Un titre plus récent est disponible pour cet article:

Sticky Fingers
EUR 16,23
(54)
En stock.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Rolling Stones

Discographie

Image de l'album de The Rolling Stones

Photos

Image de The Rolling Stones

Biographie

Lewis Brian Hopkins Jones (né le 28 février 1942) adore jouer en toutes circonstances de la guitare, au risque de se faire arrêter par la police au premier coin de rue. 

Michael Philip (Mick) Jagger (né le 26 juillet 1943) poursuit des études d'économie. Mais il aime également chanter du rhythm'n'blues avec son ami, le ... Plus de détails sur la Page Artiste The Rolling Stones

Visitez la Page Artiste The Rolling Stones
529 albums, 32 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Sticky Fingers + From the Vault: the Marquee - Live
Prix pour les deux : EUR 46,93

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (19 août 1994)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: Virgin Music Group
  • ASIN : B000000W5N
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (54 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 107.887 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Brown Sugar
2. Sway
3. Wild Horses
4. Can't You Hear Me Knocking
5. You Gotta Move
6. Bitch
7. I Got The Blues
8. Sister Morphine
9. Dead Flowers
10. Moonlight Mile

Descriptions du produit

Amazon.fr

Le plus populaire ? Le plus stonien ? Le plus "chargé" ? Avec Sticky Fingers, pour la première fois de leur histoire, les Rolling Stones enregistrent entièrement un album studio sans Brian Jones. C'est d'abord le premier vrai disque de Mick Taylor, entr'aperçu sur Let It Bleed. Mais les Stones 70 ne sont pas seulement cinq, le casting des " figurants" y étant pour beaucoup. Les poumons du saxophoniste Bobby Keys, en parfaite osmose avec les riffs de Keith Richards sur "Brown Sugar" et "Bitch" ou avec les introspections du jeunot Mick Taylor sur "Can't You Hear Me Knocking" (Santana rencontre Coltrane ?!?!). Les doigts de fée de Jim Dickinson sur le piano de "Wild Horses". Le slide au purgatoire de Ry Cooder sur "Sister Morphine"; avec cet effrayant décalage entre musique des anges et paroles de l'enfer. L'étreinte d'un autre monde entre l'acoustique de Mick Taylor et les violons de Paul Buckmaster sur "Moonlight Mile". La production mètre étalon de Jimmy Miller. La séquence blues émotion avec "You Gotta Move". Le vrai-faux fantôme de Gram Parsons, "partner in crime" de Keith Richards et coauteur de "Wild Horses". Sans parler du rayon riff toujours tenu de main de maître par un Richards au sommet... Bref, Sticky Fingers rentre dans la légende en proposant le troisième côté du carré magique composé également de Beggars Banquet, Let It Bleed, et Exile On Main Street. --Marc Zisman

Critique

C’était au temps où les Rolling Stones faisaient parler d’eux, avant même qu’on ait écouté une seconde de leurs nouvelles chansons. Ainsi de Sticky Fingers, emballé par Andy Warhol dans le jean à fermeture éclair de tous les désirs, et qui provoquera une édition espagnole littérale, montrant, d’une manière finalement plus obscène, des doigts poisseux surgir d’une boîte de conserve. L’iconographie laisse également apparaître pour la première fois le fameux logo des lèvres lippues et de la langue tirée du groupe, comme un résumé carmin de ce que sont désormais capable d’offrir Mick Jagger et le plus grand groupe de rock au monde.
Pour le reste, cet album, partiellement enregistré aux États-Unis (et dans les studios de Muscle Shoals, situés en Alabama, qui plus est), offre une cinglante collection de standards, dans laquelle les Stones jouent avec le feu, brûlent leurs vaisseaux, puis renaissent de leurs cendres, comme de vrais petits phénix. Le sulfureux « Brown Sugar » et son évocation ironique des perversions sexuelles ou des effets de l’héroïne, la composition de Marianne Faithfull « Sister Morphine » (la chanteuse savait de quoi elle parlait), et son portrait supposé avec « Wild Horses », « Sway », illuminé par les interventions du bottleneck de Mick Taylor (qui a toujours prétendu avoir participé à la composition de la chanson), ou le crépusculaire « Dead Flowers », s’inscrivent in petto au sein des très riches heures des Anglais.
Les plus de sept minutes de « Can’t You Hear Me Knocking », la somptueuse ballade « Moonlight Mile », ou la reprise de «You Gotta Move » (extraite du répertoire des bluesmen Fred McDowell et du Révérend Gary Davis) courent naturellement pas très loin derrière. Sans omettre les mentions de « I Got the Blues », randonnée au pays d’Otis Redding, et « Bitch », randonnée au pays de la provocation. L’album, de nouveau produit par Jimmy Miller, réquisitionnera entre autres les talents de l’organiste Billy Preston, du saxophoniste Bobby Keys, ou du guitariste Ry Cooder.
Impérial, Sticky Fingers parviendra simultanément au sommet des charts américains, australiens, et britanniques. Le single « Brown Sugar » sera 2ème en Angleterre et premier aux États-Unis, alors que « Wild Horses » devra se contenter d’une plus modeste vingt-huitième position outre Atlantique.

Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

31 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc B. TOP 500 COMMENTATEURS le 29 juin 2007
Format: CD
C'est drôle, vous avez remarqué, tout le monde dit à propos de STICKY FINGERS qu'il contient la plus belle chanson des Stones... et personne ne cite la même ! Je vais donc me lancer aussi, et proposer "Wild horses" comme plus belle chanson des Stones ! La voix de Jagger sur le premier couplet y est belle à pleurer. Ce type là, un Anglais maigrichon, chantait le blues comme Big Mamma Thornton !

STICKY FINGERS est donc l'album le plus stonien des Stones, le plus célèbre, par les titres, le son, et la pochette aussi (rappelons que la version vinyle présentait une vraie braguette !). Commencer un album par "Brown Sugar", y'a pire dans la vie ! Mick Taylor, jeune recrue, fait des merveilles sur le long "Can't you hear me knocking" (à rapprocher de son solo sur "Fly Tomorow" de et avec John Mayall), "Sister Morphine" nous rappelle le centre d'intérêt des Stones à ce moment de leur carrière, et "Dead Flowers" est une de leur composition que je préfère, simple, carrée, country-folk, un modèle du genre. Album quasi parfait à l'égard des compositions, donc.

C'est justement cela qui gêne certains sur STICKY FINGERS. Le coté, on sait tout faire, et on le fait bien, car on s'appelle les Rolling Stones. Après 5 ou 6 ans de travail, de répétition, ils ont trouvé la recette, le bon équilibre, le son qu'il faut... Un peu de country, du folk, du rock, un morceau lyrique un peu long, des violons par-ci, un blues acoustique par-là.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par a-ha-junior le 5 juillet 2015
Format: CD Achat vérifié
Pourquoi seulement 3 étoiles ?

Bien sûr que cet album mythique en mérite 6 ou 7, voire 10 sur 5, ce n'est pas ça le problème.
Le problème c'est l'immense arnaque qu'il y a derrière ce coffret. Le fait que les Rolling Stones qui ne doivent pas trop manquer d'argent à mon avis, n'aient aucun respect pour leurs fans et leur pompe le fric de façon aussi évidente qu'éhontée.

Certes l'édition est très belle, le livre est superbe.
Mais plus de 100 euros pour finalement 3 CD et un DVD... ?!?
Pour qui nous prennent-ils nos héros du rock ??

Et puis c'est présenté implicitement comme ZE Vercheune, le truc complétiste et abouti à mort...
Pourtant quid des 20 démos et versions alternatives du CD "Sticky Fingers: The Alternate Album" ?
Vu le prix, ça aurait un peu été la moindre des choses de proposer un second disque bonus avec celui-ci, en plus du pauvre CD bonus présenté dans ce kit 'je t'allèges de ton fric' avec seulement 5 versions alternatives et 5 lives.

Et quand on voit qu'un seul des 5 membres du groupe de la grande photo offerte à l'intérieur, est proposé en petite figurine carton toute ripoue (une au hasard de l'achat donc), histoire de titiller le complétiste forcené ("Il m'en manque 4 ! Aaaaaaarrrrrggghhh !!!")... On comprend parfaitement la démarche... qui n'a rien d'un hommage artistique en fait ! Pathétique !!

Les Rolling Stones tournent mal en fait...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par TheKeith1972 le 17 février 2008
Format: CD
Sticky Fingers des Stones est la parfaite illustration de ce qui se faisait (et fait toujours) de mieux en matière de rock. Voyez la puissance de cette album 37 ans (et oui) après; on voit clairement que cet album des stones a merveilleusement bien traversé l'épreuve du temps, contrairement à plein de disques des années 80 par exemple.
On attaque très fort avec Brown Sugar, mon morceau préféré des Stones: brut, sale, méchant, les Stones comme on les aime
Sway, en piste 2, est énorme:Keith, trop pris par l'héro, Mick n'a pas d'autre choix que de le remplacer à la guitare rythmique et le résultat est merveilleux: ils obtiennent un son sauvage en fond en rajoutant Mick Taylor à la lead,(aérien, magnifique) une vraie réussite!
Wild Horses est monstrueux ,un des meilleurs stones
Can't you hear me knocking: une pure merveille, utilisé dans plein de B.O.F. : Casino, Les Affranchis, Blow, que du lourd
Tout le reste est énorme,on ressent clairement toute la puissance musicale des Rolling Stones à l'époque, les autres groupes ramassaient clairement les miettes
Pour compléter Sticky, ajoutons Beggars Banquet 1968, Let it Bleed 1969, Get yer ya ya's out (Live in Madison Square Garden Novembre 69) et Exile on Main ST 1972
KEEP ON ROCKIN'
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
28 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean TOP 1000 COMMENTATEURS le 9 juin 2015
Format: CD
Il faut acheter le coffret super ultra de luxe pour obtenir le concert de Leeds intégralement(qui existe depuis des décennies en bootleg), pas sympa les Stones, money is money !
Quant au double cd avec dvd (naïvement je croyais obtenir ce concert plus de quarante euros tout de même) toujours pas le concert de Leeds!
Il faut passer à la caisse pour l'obtenir ce concert, c'est un peu dommage.
PS: Je mets une étoile non pour le disque lui même qui est un petit chef d'oeuvre mais pour le principe peu honnête qui consiste
à faire cracher au bassinet le fan de base.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?