undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Still Climbing
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Still Climbing

28 octobre 2013 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 18,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:16
30
2
3:23
30
3
4:08
30
4
4:27
30
5
3:16
30
6
4:12
30
7
3:48
30
8
5:09
30
9
3:41
30
10
3:51
30
11
1:31
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 25 octobre 2013
  • Date de sortie: 28 octobre 2013
  • Label: Mascot Label Group/Provogue
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 41:42
  • Genres:
  • ASIN: B00FWWFAOW
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 27.649 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 5 novembre 2013
Format: CD
A première vue et si l’on se fie à la pochette (de mauvais goût) de son dernier disque, le moins que l’on puisse dire est que Leslie West colle toujours d’aussi près au collectif qui l’a révélé : Mountain, un précurseur de métaux lourds. Ressemblant au niveau du graphisme et dans le choix des tons orangés dominants, allusif quant à son titre, Still Climbing (Climbing de 1970 était le premier album de Mountain), l’opus de 2013 marche dans les traces du légendaire passé musical du groupe de Long Island et renoue avec les belles pages qu’il a écrites. L’intérieur confirme l’impression initiale, Leslie West évolue dans des sphères qui lui sont très familières.

Après le précédent et excellent Unusual Suspects (2011), déjà pas mal chargé en termes de lourdeur, Leslie leste encore plus la mule pour un résultat efficace qui, ma foi, convient parfaitement au fan du « gros » que je suis depuis belle lurette.

Le gros, c’est Leslie, nourri aux hamburgers dès le berceau et qui, en surcharge pondérale permanente (c’est comme ça qu’on l’a toujours connu depuis les 70’s), culminant largement au-delà du quintal pendant une grande partie de sa vie, l’a récemment payé de sa personne en se faisant amputer une partie de sa jambe droite pour cause de diabète parvenu à un stade létal (juin 2011). C’était ça ou prendre place dans le costume en sapin avec poignées en laiton.
Lire la suite ›
4 commentaires 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Didier Lalli TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 12 décembre 2013
Format: CD
Leslie West, vous connaissez certainement, puisque je vous avais déjà détaillé son dernier album solo Unusual Suspects. Je ne vais pas revenir sur la vie mouvementée de cette légende vivante (chut, il n'aime pas qu'on dise ça), mais me contenter de vous parler de son nouvel album solo, Still Climbing. Si notre ami "grimpe toujours" ce n'est certainement pas dans le Top 50 des plus belles pochettes de CD, car celle-ci bat des records de nullité. Mais soyons fort et ne jugeons pas un album sur son aspect extérieur. Car, en effet, le contenu est plutôt sympathique. Leslie, reprend la bonne vieille recette de Unusual Suspects, et invite des musiciens à venir faire un bœuf avec lui. Si dans l'album précédent on avait pu entendre à ses côtés, Steve Lukather, Zakk Wylde, Billy Gibbons, Joe Bonamassa et Slash, sur ce Still Climbing les invités de marque sont: Mark Tremonti (Creed / Alter Bridge) , Johnny Winter, Dee Snider (Twisted Sister), Jonny Lang et Dylan Rose. Encore du beau monde ! Pour changer, c'est le célèbre Mike Fraser, qui est au manettes garantissant un gros son.

L'album est encore à classer dans la rubrique blues-rock, même si tout n'est pas bluesy, loin de là. Par exemple le premier morceau, Dyin’ Since The Day I Was Born, est plutôt d'influence Mountain (le groupe mythique fondé par Leslie en 1969), c'est-à-dire hard rock gras, à voix éraillée et aux gros riffs de guitares. La voix de Leslie est puissante, il dit que depuis qu'il a arrêté de fumer, sa voix s'est améliorée (ça alors ?), et sa guitare qui lui répond (à la ZZ TOP), tout aussi puissante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
"Still climbing" poursuit sur la lancée du précédent "Unusual supsects" avec une certaine touche davantage heavy dans l'ensemble.
En effet dès l'entame du riff pachydermique de "Dyin' since the day I was born", on comprend bien que Leslie West, survivant de ce sale diabète qui ne veut pas le lâcher, n'est pas là pour faire de la figuration.
Il en est d'ailleurs de même tout au long de l'album où la voix rageuse de notre homme s'arrache à en perdre haleine.
Après, selon la perception de l'auditeur, on adore comme jusqu'ici tous les commentaires ici présents ou alors on reste plus modéré ...
Faisant partie de ce deuxième cas, il faut alors argumenter et justifier ce ressentiment :
D'abord, d'un point de vue général, et même si l'on ne peut rien reprocher encore une fois à l'authenticité de son géniteur, on ne peut pas dire que les titres débordent d'inventivité mélodique.
Ces derniers étant tous d'une facture très classique et pas toujours captivante, on peut citer par exemple "Hatfield or Mac Coy" (limite agaçante) ou la reprise de Mountain "Long red" (sans grand intérêt).
Des reprises, parlons-en aussi, car elles sont peut-être trop nombreuses ... si l'on compte donc le sus-cité plus "Feeling good" (Traffic), l'instrumental à la basse de l'ex-MSG Rev Jones "Somewhere over the rainbow" et enfin le mille fois entendu et inutile "When a man loves a woman", c'est peut-être un peu trop.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique