EUR 7,60
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Stoner Broché – 4 janvier 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,60
EUR 7,60 EUR 3,90

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Stoner + Stoner
Prix pour les deux : EUR 17,20

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

William Stoner est entré à l'université du Missouri en 1910. Il avait dix-neuf ans. Huit ans plus tard, alors que la Première Guerre mondiale faisait rage, il obtient son doctorat et accepte un poste d'assistant dans cette même université où il continuera d'enseigner jusqu'à sa mort en 1956. Il ne s'est jamais hissé plus haut que le rang de maître de conférences et parmi ses élèves, rares sont ceux qui auront gardé un souvenir précis de lui après la fin de leurs études.
A sa mort, ses collègues firent don d'un manuscrit du Moyen Âge à la bibliothèque. On peut encore le trouver dans la réserve de livres rares précédé de ces mots : Offert par ses collègues à la bibliothèque de l'université du Missouri en mémoire de William Stoner, département de littérature anglaise.
Un étudiant qui tomberait par hasard sur son nom aujourd'hui pourrait, à la rigueur, se demander qui était cet homme, mais il n'est guère probable que sa curiosité le mène beaucoup plus loin. Ses collègues ne lui portaient aucune estime particulière de son vivant et le citent rarement à présent. Aux oreilles des plus âgés son nom sonne comme un mémento - Souviens-toi que tu mourras - et pour les plus jeunes, ce n'est rien. Rien d'autre qu'un son, n'évoquant ni figure du passé, ni exemple, ni modèle auquel ils auraient pu se référer.

Il était né en 1891 dans une petite ferme au coeur du Missouri près de Booneville, village situé à une soixantaine de kilomètres de Columbia où siégeait justement ladite université. Bien que ses parents fussent encore jeunes au moment de sa naissance - son père avait vingt-cinq ans, sa mère à peine vingt - Stoner, même quand il était enfant, les trouvait vieux. Il est vrai qu'à trente ans son père en paraissait vingt de plus. Brisé par le travail, il observait sans le moindre espoir l'ingrate parcelle de terre qui permettait à sa famille de survivre jusqu'à l'année suivante ; quant à sa mère, elle acceptait son existence avec résignation. Tout cela n'était, et ne serait jamais rien d'autre, qu'un long moment à endurer... Ses yeux étaient pâles, voilés et les minuscules rides qui les enchâssaient semblaient d'autant plus profondes qu'elle plaquait toujours ses cheveux en arrière et les épinglait sur sa nuque en un petit chignon gris bien sévère.
D'aussi loin qu'il se souvienne, William Stoner avait des besognes à accomplir. A six ans, il trayait des vaches décharnées, portait leur pâtée aux cochons dans une cabane plantée au diable et ramassait les petits oeufs d'une couvée misérable. Même quand il se mit à fréquenter la petite école de campagne qui se trouvait à une bonne douzaine de kilomètres de la ferme, sa journée débutait bien avant l'aube et s'achevait après la nuit tombée, remplie qu'elle était en travaux et obligations de toutes sortes. À dix-sept ans déjà, il se tenait voûté. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Le lecteur se trouve plongé, absorbé, envahi, submergé par un immense roman de formation, un récit somptueux sur le sens de l'existence, ses impasses, ses rêves enfouis, ses élans, ses parts d'ombre et de secrets. Écrit dans une langue magnifique et profonde, classique et modeste, il résonne comme le chant des origines, merveilleusement restitué, avec délicatesse, par Anna Gavalda. Nous traversons deux guerres mondiales, loin des combats, suivons plusieurs générations du Middle West, goûtons la griserie de voyager dans les livres, d'accéder à la connaissance, sans jamais quitter le personnage principal, de son enfance à son dernier souffle. (Jean-Claude Raspiengeas - La Croix du 7 septembre 2011 )

Stoner ne deviendra pas écrivain, pas plus qu'il ne sera un héros en s'engageant dans la Grande Guerre de son temps, celle de 14-18. Rien ne le distingue ni ne le grandit, si ce n'est l'ardeur qu'il met à suivre jusqu'au bout le cours d'une vie ordinaire. Du mariage raté à la retraite forcée, le récit de son existence est une poignante chronique de la déception, un drame en mode mineur, illuminé par le passage de joies fugaces - une liaison amoureuse, la proximité d'un enfant -, peintes avec tant de délicatesse et de sobriété qu'elles en deviennent inoubliables. (Laurent Rigoulet - Télérama du 26 septembre 2011 )

Connaissez-vous John Williams ? Sans doute pas, car cet écrivain, mort en 1994, à 72 ans, n'a pas la place qu'il mérite en France. Longtemps professeur à Denver, il a signé quatre romans et celui que vient de traduire Anna Gavalda est une magnifique plongée dans l'intimité d'un être...
Sa confession est une musique de nuit pianotée sur le clavier de la mélancolie. (André Clavel - Lire, octobre 2011 ) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Stoner contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 377 pages
  • Editeur : Editions 84 (4 janvier 2013)
  • Collection : J'ai lu Roman
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290041114
  • ISBN-13: 978-2290041116
  • Dimensions du produit: 17,8 x 2 x 11,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.601 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

34 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laurence Delaunay sur 11 septembre 2011
Format: Broché
Livre très beau, prenant, aux mots ciselés et précis, qui raconte juste une vie, une simple vie de professeur et qui réussit à être intense, profond et passsionnant. Belle performance, méconnue à première vue, c'est dommage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Colibri sur 13 décembre 2011
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre est magnifiquement écrit et traduit. Oui, la vie de Stoner est banale, mais ses sentiments sont tellement vivants qu'en tant que lecteur on les ressent comme si on les vivait soi-même. Par delà les espoirs et les déceptions du quotidien, l'auteur nous amène à partager sa certitude en la valeur de la vie. D'abord parce qu'elle est vie, mais aussi pour ces moments de beauté qui se détachent sur un océan d'insignifiance.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Superclash TOP 1000 COMMENTATEURS sur 3 novembre 2011
Format: Broché
Stoner est l'un des très grands livres de la rentrée littéraire. Stoner est un héros minuscule, un universitaire mal aimé, plongé dans ses bouquins..., son seul refuge. Et le roman, pourtant, est magnifique, une ode à l'amour, à la littérature, à la vie intérieure. Le tout porté par une écriture miraculeuse,superbement traduite par Anna Gavalda. Absolument indispensable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Antoine Martin TOP 500 COMMENTATEURS sur 19 décembre 2011
Format: Broché
Livre bouleversant , finalement un peu dangereux car nous confrontant à notre propre bilan meme si Stoner meurt finalement heureux après pourtant un parcours difficile .
Il est étonnant que la première sortie de ce livre n'ait pas justifié plus de critiques positives et une traduction française ! Comment Anne Gavalda l'a t-elle connue ?
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par stella sur 29 novembre 2011
Format: Broché
j ai bcp aimé le qualificatif de "héros minuscule" donné à ce héros par un commentateur: très adapté!
un roman captivant, intime dans lequel on se fond avec délectation, et/ou se retrouvent des éléments les plus denses , plus beaux, plus complexes et sordides de la personnalité humaine: à ne pas rater! pour moi:excellent livre admirablement écrit et traduit!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laure COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 2 avril 2012
Format: Broché
William Stoner est originaire d'une famille pauvre du Missouri. Agriculteurs, ses parents font tout pour lui payer néanmoins des études d'agronomie à l'université. Ainsi débute le roman. Mais très vite Stoner va se découvrir une passion pour les études... de littérature et tomber amoureux d'une jeune femme qui n'est pas de son rang.
Roman de facture classique, puis « roman universitaire » (on pense à Lodge notamment), ce texte date de 1965 et n'avait jamais été traduit en français avant qu'Anna Gavalda ne s'y attelle. Quel que soit votre goût ou non pour Gavalda la romancière, oubliez tout, la traductrice révélée ici a réalisé un magnifique travail.
Une fois marié, William Stoner va découvrir la personnalité cachée de sa jeune épouse, qui se refuse à lui et fuit tout dialogue. Stoner est vite malheureux, mais résigné et bien élevé, il se tourne davantage vers son travail, ses livres, ses étudiants.
p. 102 : « Au bout d'un mois, il comprit que son mariage était un échec et au bout d'un an, il cessa d'espérer. »
p. 136 : « Il ressentait une vague pitié, une amitié échaudée et une sorte de respect « domestique ». Mais une insondable tristesse aussi, car il savait que plus jamais, en la regardant ainsi, il ne revivrait cette agonie de désir qui l'avait subjugué un jour... Sa présence, et il le réalisait à l'instant même, ne le troublait plus, ne le troublerait plus.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Broché
Il se décevait lui-même comme le décevaient son monde et son époque; il en était.

Mon dieu ça faisait longtemps. Être saisie contre mon gré par le sommeil en pleine page, me réveiller en sursaut à 4h39, en manque, foncer hors du lit, lancer une cafetière pleine, ouvrir un paquet de cigarettes et m'oublier dans la vie d'un autre. Rencontrer un livre qui a ce pouvoir est mystérieux et magique, ça ne peut pas vraiment s'expliquer, bien que des éléments tangibles soient forcément à l'oeuvre, pour être ressentis par d'autres que soi, à commencer par la première passeuse : Anna Gavalda.

Dans sa présentation du roman, elle dit ceci :

"...c’est un roman qui ne s’adresse pas aux gens qui aiment lire, mais aux êtres humains qui ont besoin de lire. Or, avoir besoin de lire n’est pas forcément un atout, ce peut être, même, souvent, un handicap. Se dire que la vie, bah… tout compte fait, n’est pas si importante que ça et que les livres pareront à ses manquements, c’est prendre le risque, souvent, de passer à côté. William Stoner donne cette impression de gâchis. D’ailleurs c’est une question qui le hante au moment de sa mort : parce que j’ai aimé lire plus que tout, j’ai déçu mes parents, perdu des amis, abîmé ma famille, renoncé à ma carrière et eu peur du bonheur, ai-je raté ma vie ?
Quelques battements de cils plus tard, il y répond et, en essayant de le servir le mieux possible, j’y ai répondu aussi.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?