Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Straight Out Of Hell
 
Agrandissez cette image
 

Straight Out Of Hell

21 janvier 2013 | Format : MP3

EUR 7,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
7:02
30
2
4:56
30
3
3:10
30
4
4:42
30
5
5:33
30
6
3:53
30
7
5:10
30
8
2:02
30
9
4:34
30
10
4:10
30
11
4:22
30
12
4:23
30
13
6:07

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 18 janvier 2013
  • Date de sortie: 18 janvier 2013
  • Label: Columbia Dragnet
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:00:04
  • Genres:
  • ASIN: B00B63CIVO
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 15.394 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

3.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Blaster of Muppets TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 21 janvier 2013
Format: CD
Helloween n'a pas sorti que des albums inoubliables mais il faut bien admettre que ce groupe allemand est tout de même assez constant. Pour ma part, je suis persuadé que sa longévité n'est pas due à la ferveur de fans trop indulgents mais bien à la qualité de son travail et sa capacité à se distinguer de ses (très) nombreux concurrents. Plus de deux ans après un bon 7 Sinners (qui m'avait vraiment séduit lors des premières écoutes mais ne m'a finalement pas marqué plus que ça sur le long terme), les Hambourgeois nous reviennent droit de l'enfer si l'on en croit le titre de la galette, Straight Out Of Hell, et histoire de ne pas changer une équipe qui gagne, ils ont encore confié la production de leur nouveau bébé à l'inusable Charlie Bauerfeind.

Stylistiquement, pas de grand bouleversement, cet album est dans la lignée des récentes livraisons (Gambling With The Devil, 7 Sinners) du groupe même si l'ensemble de Straight Out Of Hell me paraît un peu moins sombre que la musique développée sur l'album précédent. Ce nouvel opus se caractérise par un début et une fin particulièrement convaincantes, le milieu d'album étant plus inégal (malgré un niveau global franchement bon).
En effet, ça démarre fort avec Nabataea, pièce épique de sept minutes lancée sur un tempo rapide et constituée de riffs efficaces, mélodies accrocheuses, solos excellents et changements de rythme bien amenés. On ne s'ennuie pas une seconde et cette chanson me semble être l'ouverture d'album d'Helloween la plus réussie depuis longtemps.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Axelle Pepper sur 21 janvier 2013
Format: CD
Helloween a au moins autant d’albums légendaires dans sa discographie que d’albums moyens, tout juste bons à faire perdurer leur héritage quelques années de plus. Straight Out Of Hell fait indéniablement partie de ceux-là...

Pourtant tout commence très bien avec l’excellent Nabataea, condensé de sept minutes qui rappellent les morceaux à tiroirs des Keeper Of The Seven Keys. Même World Of War, très prévisible mais enlevé, suscite une forme d’adhésion car, reconnaissons-le, le savoir-faire d’Helloween est toujours là.

Mais la suite du disque se perd dans des compositions anecdotiques d’où n’émergent que Burning Sun, le single en puissance Waiting For The Thunder et Church Breaks Down. Certains trouveront que ce n’est déjà pas si mal après toutes ces années de service, d’autres préféreront se focaliser sur les meilleurs - et nombreux - opus des Allemands.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent sur 10 février 2013
Format: CD Achat vérifié
Plus de 20 ans de carrière. Après avoir largement survécu aux catastrophiques Pink Bubbles go Ape et Chameleon, (ok on l’a assez dit, répéterai plus, promis !) Helloween nous revient tel un métronome avec leurs citrouilles qui sentent bon la guerre bactériologique. L’artwork aurait mérité un petit côté « roots », mais depuis pas mal d’années, le logiciel dessine à la place du graphiste, donc on commence à s’y faire…
Je vous livre ma modeste opinion 5-6 écoutes plus tard : on n’en attendait pas moins, on n’est pas déçu, quoique…
Le skeud s’ouvre sur l’un des tout meilleurs morceaux. Déjà largement entendu et savouré par les fans sur internet depuis le début de l’année, Nabatea remporte une quasi-unanimité.
World of war est aussi un très bon crû, alternant speed et riffs rocailleux,. En fait, le couplet est lent et le refrain rapide, très mélodieux qui jure un peu avec le couplet, mais sans déplaire pour autant. On l’appréciera aussi pour son solo pianoté somptueux.
Live now nonobstant son message Carpe Diem est un peu plus faible. Direct et bref (3 min) il ne tient pas la route face à un Far from the stars. Ok Live now se défendait bien sur le côté happy (leur marque de fabrique).
Burning Sun : un chant assez haut perché, à la limite de la rupture (pas mal pour les 50 ans de Deris). Les spécialistes corrigeront, mais il doit être assez éprouvant pour les cordes vocales. Pas pour les oreilles heureusement. Les solis se succèdent, entrecoupés de quelques claviers du meilleur effet. Un hit ? Sans doute.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE sur 10 février 2013
Format: CD
j'écoute ce nouvel album d'helloween depuis quelques semaines et il en ressort de très bonnes choses dans l'ensemble. déjà, je ne m'en lasse pas. sûrement du fait que chaque nouvelle écoute me permet de découvrir çà et là quelques nouveautés stylistiques, ou d'appréhender un morceau plus "classique" et qui deviendra certainement un classique du groupe (je pense très fort à nabatea).
après le semi-échec de the dark ride, helloween tente à nouveau une approche plus "moderne" sur certains titres, notamment live now!, et cela fonctionne plutôt bien. andi deris confirme son leadership désormais concernant la composition, secondé qu'il est par un sasha gerstner qui semble se lâcher et proposer des idées nouvelles pour renouveler le son d'helloween.
les gardiens du temple, weikath et grosskopf, semble acquiescer et il auraient tort de s'en priver! ce straight out of hell me rappelle en bien des points un gambling with the devil lui aussi de bien belle facture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique