undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Plus d'options
Strauss : Lieder
 
Agrandissez cette image
 

Strauss : Lieder

17 janvier 2011 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:04
30
2
3:02
30
3
1:45
30
4
2:50
30
5
3:50
30
6
2:59
30
7
2:29
30
8
3:31
30
9
4:55
30
10
2:32
30
11
2:20
30
12
2:38
30
13
4:16
30
14
2:37
30
15
2:15
30
16
1:46
30
17
2:26
30
18
2:02
30
19
3:46
30
20
5:11
30
21
3:24
30
22
7:15
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Performers: Various artists
  • Conductors: Various artists
  • Date de sortie d'origine : 17 janvier 2011
  • Date de sortie: 17 janvier 2011
  • Label: Warner Classics
  • Copyright: 2010 Erato/Warner Classics, Warner Music UK Ltd. A Warner Music Group Company
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:10:53
  • Genres:
  • ASIN: B004HAEYXS
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 42.840 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
15
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 15 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon clientèle TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 13 mai 2011
Format: CD Achat vérifié
Je n'ai pas grand chose à ajouter aux commenaires précédents. La voix de Diana Damrau dont elle sait jouer pour donner toutes les nuances expressives possibles vous transporte loin, loin vers un ailleurs de beauté, de sérénité, hors du temps. Une voix sublime servant une musique sublime. Je conseillerais d'écouter ce cd petit à petit pour bien distinguer les mélodies les unes des autres et savourer chacune. Un vrai rêve éveillé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 10 février 2011
Format: CD Achat vérifié
Au moment où l'on se dit qu'on en a un peu soupé de ces innombrables disques-récitals, qu'ils soient composés de lieder ou d'airs d'opéra, en arrive toujours un comme celui-là pour nous faire changer d'avis, ou à tout le moins qui conduit à se dire qu'il n'est pas inutile de continuer à en enregistrer même s'il en est beaucoup de dispensables.

Diana Damrau est une des grandes straussiennes de notre époque. Zerbinetta ou Sophie d'exception (cf. Le Chevalier à la rose), elle nous régale ici des lieder avec orchestre, tout en nous épargnant les Quatre Derniers Lieder - où elle excellerait sans doute, là n'est pas la question. Christian Thielemann est à la tête des Münchner Philarmoniker, à mon avis bien plus à son affaire que dans son accompagnement des Quatre derniers Lieder avec Renée Fleming, parfait dans la création d'un tapis sonore soyeux qui n'oublie toutefois jamais qu'il n'est pas là que pour lui-même.

Il se trouvera bien des puristes pour contester tel ou tel aspect, mais quant à moi j'entends ici un résultat se rapprochant de l'idéal dans ce répertoire. Au-delà du timbre, que j'apprécie ô combien mais qui peut toujours déplaire, tout est à louanger dans ce chant aussi délié que généreux: la puissance, suffisante mais qui ne verse jamais dans la démonstration, le souffle, le legato.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par méditos le 21 février 2011
Format: CD Achat vérifié
Malgré la pochette (et le titre ?) un peu tarte à mon goût, sans aucun doute un des meilleurs disques de Diane Damrau.

Très remarquée à ses débuts dans le rôle de la Reine de la Nuit (l'air figurait dans le récital avec Jeremie Rohrer qui l'a fait connaître en France), Diane Damrau a poursuivi par des récitals mozartiens et coloratures qui m'ont un peu laissé sur ma faim. La concurrence, sans doute. Mais voici que dans cet ensemble de lieder de Richard Strauss avec orchestre, les références deviennent plutôt flatteuses. Plus phonogénique que celle de Natalie Dessay, la voix de la soprano allemande évoque souvent celle de la jeune Edita Gruberova avec ce petit plus de chaleur que lui inspire aussi la grande tradition orchestrale dirigée par son compatriote Christian Thielemann. Le pathos n'est en rien envahissant, la berceuse berce et n'assommera donc personne, même si l'on pourrait quand même espérer une baguette plus légère, une prise de son plus neutre ou une balance plus favorable à la voix par rapport à l'orchestre... Détails ?

Moins crépusculaire que ceux de Schwarzkopff, moins capiteux que ceux (admirables) de Renée Fleming -il est vrai que les fameux Quatre derniers leaders ne figurent pas au programme- ce récital témoigne indéniablement de la fréquentation sur la scène des grand rôles straussiens par Diane Damrau. Certes pas encore une Maréchale, cela est vrai, mais quand même le "Zueignung" ne manque pas d'une belle autorité.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pelléas le 8 mai 2012
Format: CD Achat vérifié
Dire que j'ai failli ne pas acheter ce CD à cause de sa pochette!
Mais une fois la galette rose dans le lecteur, quel enchantement pour les oreilles! La voix de Diana Damrau est superbe dans ce répertoire tout en finesse, l'accompagnement de Thieleman est parfait, accompagnant la voix dans un écrin soyeux. Richard Strauss savait, comme peu, écrire pour les voix féminines, ce récital parfait le confirme.
Un CD à posséder absolument pour tout "Straussien"!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lamouche Jean-Luc TOP 500 COMMENTATEURS le 16 mars 2011
Format: CD
Cet album - nouveauté 2011 chez VIRGIN - regroupe 22 lieder avec orchestre interprétés par des artistes allemands : la diva Diana Damrau, le chef Christian Thielemann et l'Orchestre Philharmonique de Munich. Ces lieder sont de petites pièces - par leur durée de quelques minutes seulement -, qui représentent bien, à côté des opéras, le monde straussien. Leur valeur musicale et poétique se situe à un très haut niveau artistique. D'ailleurs, Richard Strauss a composé - tout au long de sa vie de musicien - environ 200 lieder, dont une trentaine avec accompagnement orchestral. Ici, ces morceaux apparaissent tous comme plus beaux les uns que les autres. On peut toutefois - aussi bien sur le plan de leur qualité mélodique intrinsèque que sur celui de leur interprétation - relever plus particulièrement : "Waldseligkeit" (plage 2), "Das Bächlein" (plage 3), "Morgen" (plage 5), "Cäcilie" (plage 7), "Wiegenlied" (plage 13), "Das Rosenband" (plage 17), "Als mir dein Lied erklang" (plage 19), et "Des Dichters Abendgang" (plage 20), etc. On est tout près, souvent, de certaines pages des opéras straussiens, ou bien encore des "Quatre Derniers Lieder" - à venir. La voix de Diana Damrau (soprano lyrique) fait merveille, à la fois du point de vue musical et poétique. Christian Thielemann et l'orchestre placent ces oeuvres dans une sorte d'écrin d'accompagnement, et nous pouvons ressentir les véritables caresses de la musique de ce grand génie qu'était Strauss ! Voilà en tout cas un excellent moyen de s'initier à son oeuvre, à son univers.
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique