Ajoutez à votre liste d'envies
Street Songs
 
Agrandissez cette image
 

Street Songs

16 février 2009 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD
Titre Artiste
Durée
Popularité  
1
4:08
2
4:20
3
4:48
4
4:17
5
3:24
6
7:17
7
3:53
8
2:36
9
5:42
10
7:05

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 12 novembre 2002
  • Label: Universal Music Division Def Jam Recordings France
  • Copyright: (C) 2002 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 47:30
  • Genres:
  • ASIN: B0025AEFC2
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par bosko balaban on 20 septembre 2004
Format: CD
Inutile de présenter l'album phare du dieu du Funk-rock (mort pendant l'été). Ce n'est qu'un enchaînement de tubes irrésistibles qui n'invitent qu'à une seule chose: faire la fête! Impossible de ne pas se bouger en écoutant une telle musique. L'impact de cet album a été considérable quand on réalise la mine pour sampleurs qu'il est devenu. Notamment "Superfreak" repris par MC Hammer sur "U can't touch this" ou les Neptunes qui utilisent "Give it to me baby" pour le "I just wanna love U" de Jay-Z. En bref un album incontournable.
D'autant plus que cette édition est un véritable bijou. Avec un packaging soigné, comme pour tous les albums de cette collection, et un livret impec avec les paroles. Mais surtout, alors que dans la plupart de ce type de rééditions les bonus consistent surtout en prises alternatives ou encore mixages différents (souvent très intéressants mais on doit bien admettre que l'on tend à ne pas les réécouter très souvent), on a le droit ici à un vrai cadeau. En effet, le disque 2 consiste en un concert enregistré en Juillet 1981 à Long Beach.
Ce live est tout simplement monstrueux. C'est une déferlante, un torrent de tubes. A l'image des grands concerts funk des 70's, on ne bénéficie pas de la moindre minute de répit et on en ressort K.O., soulé de funk. Ce devait d'ailleurs être l'état du public au sortir du concert, tellement il s'est déchaîné du fait de la musique, bien sûr, mais également du talent sur scène de Rick qui est un véritable "entertainer", sachant parfaitement comment faire participer l'audience.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client on 21 février 2005
Format: CD
LE Chef d'oeuvre du Roi du Funk, Rick James.
Des classiques comme "Superfreak", "Give it to me baby" ou encore "Ghetto life".
L'excellent "Mr Policeman" ou Stevie Wonder joue la partie harmonica.
Bref que dire de plus qui n'a pas déja été dit ?
Le second CD contenant un live fabuleux !!
Les grands classiques sont joués, l'hymne "Mary Jane" qui dure dix minutes.
Ou encore le duo Rick/Teena Marie sur "I'm a sucker for love" qui dure lui aussi dix minutes.
Un concert fabuleux qu'on ne se lasse pas d'écouter.
L'interieur du CD est sublime, contenant diverses photos de la séance de la pochette.
Un livret superbe également contenant les paroles des chansons.
Le prix peut laisser perplexe mais ça le vaut largement.
Un album à avoir d'urgence !!
Vous ne le regretterez certainement pas.
RIP. Rick James 1948-2004, Paix à son âme.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par StarChild - Destination Rock on 16 octobre 2008
Format: CD
Pape du punk funk, personnage controversé et excessif, Rick James reste un des plus excitant bad boy que la maison funk, et plus particulièrement que la Motown nous ai permis de découvrir. Né d'un père définitivement inscrit au registre des abonnés absents et d'une mère, ex danseuse, en charge d'une loterie clandestine pour le compte de la mafia, si l'environnement immédiat du jeune Rick ne plaide pas en la faveur d'une possible réussite dans les années à venir, c'est bien mal connaître le potentiel du phénomène. Après quelques errances volontaires - désertion, exiles canadien et européen qui lui permirent de s'aguerrir musicalement - c'est finalement en 1978, après la résolution de ses problèmes militaires que Berry Gordy lui donne sa chance.

Sexe, paillettes et style vestimentaire provocateur. Si en quelques albums audacieux, le ton est donné au niveau de l'attitude, question musique le succès est également au rendez-vous. Réussissant le tour de force de faire cohabiter des éléments empruntant autant au funk psychédélique de George Clinton, qu'à l'esprit rock de Sly and The Family Stone, comme à l'énergie punk du moment, Rick James devient rapidement l'une des valeurs sûres de la musique afro-américaine des années 80. Valeur sûre, c'est bien. Porte parole de la grande académie du funk, c'est mieux. Aussi, James Ambroise Johnson Jr ne s'interdit rien, ne se refuse rien et, épaulé par le Stone City Band, s'invite sur tous les dance floor du monde en sortant Street Songs en 1981.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dale Cooper TOP 100 COMMENTATEURS on 21 mai 2007
Format: CD Achat vérifié
Album proprement hallucinant !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Rick James, la surprise risque d'être de taille, en découvrant cet incroyable groove-gourou ( chanteur, guitariste, bassiste, batteur... ) qui a écrit de véritables pépites funky pour cet album mythique.

Arrangements en or ( cuivres percutants et lignes de basse obsédantes dès le premier morceau ), textes majoritairement coquins - "Give it to me baby", "Fire and desire", "Make love to me"... - ou parfois aussi, engagés - "Mr. Policeman" - ... bref, une véritable marmitte de tubes, parfaitement équilibrée qui plus est ( 2 grooves, une ballade sucrée, 2 grooves, une ballade hot-dog, et... 2 grooves ) qui devrait réjouir tous les funk-addicts exigeants. Sans parler de la pochette qui offre des clichés hilarants et kitschissimes à tire-larigot.

Bref, rien ne manque pour faire de ce disque une réussite complète, énorme succès en son temps.

Tout le monde reconnaitra au passage le tube planétaire "Super Freak" repris quelques années plus tard - avec beaucoup moins de talent - par MC Hammer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique