Stupeflip

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums



Stupeflip : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 72
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

C'est en 2000, en région parisienne, que King Ju (alias Pop-Hip), MC Salo et Cadillac sortent de l'ombre avec pour leitmotiv de devenir l'exact contraire d'un boys band, beau séduisant et léger. Ces garçons ont pour références Bérurier Noir, Public Enemy, Wu-Tang Clan, Nirvana, Pixies et The Residents, autant dire que leur premier disque, une démo de six titres, tente un grand écart improbable et irrévérencieux entre punk et hip-hop.

En 2001, Stupeflip enregistre son manifeste et crée la légende du « Crou », en se présentant comme une équipe d'âmes damnées qui « est là pour terroriser la ... Lire la suite

C'est en 2000, en région parisienne, que King Ju (alias Pop-Hip), MC Salo et Cadillac sortent de l'ombre avec pour leitmotiv de devenir l'exact contraire d'un boys band, beau séduisant et léger. Ces garçons ont pour références Bérurier Noir, Public Enemy, Wu-Tang Clan, Nirvana, Pixies et The Residents, autant dire que leur premier disque, une démo de six titres, tente un grand écart improbable et irrévérencieux entre punk et hip-hop.

En 2001, Stupeflip enregistre son manifeste et crée la légende du « Crou », en se présentant comme une équipe d'âmes damnées qui « est là pour terroriser la population et par là même instaurer une nouvelle ère, l'ère du stup » (site officiel). Il s'agit évidemment d'une opération de promotion déguisée, comme les membres du groupe d'ailleurs qui ne se montrent qu'affublés de masques et de déguisements. Ils signent cette année-là sur un label indépendant, racheté par BMG, chez qui sort donc leur premier disque, Stupeflip , en 2003.

Ode à l'ironie, le titre « Je fume pu d'shit » , fait, contre toute attente, parler du groupe qui passe en radio. Sur l'album on trouve aussi « Comme les zot' », titre parodiant cette fois-ci la scène musicale française. Mais à cause de cette haine à l'encontre du circuit promotionnel, certains médias vont finalement faire courir le bruit que le groupe est entièrement fictif. Alors, le « Krou kontre attak »  : c'est le premier titre du second album de Stupeflip, Stup Religion , nouveau mélange d'électro, de metal, de hip-hop et de punk volontairement mal dégrossi qui sort en 2005. Malheureusement le groupe met si peu d'entrain à le promouvoir que les ventes déçoivent. Stupeflip est remercié par sa maison de disques l'année suivante.

En 2007 King Ju, auteur et compositeur de la plupart des titres de Stupeflip, s'associe avec le créateur et couturier Jean-Charles de Castelbajac le temps d'une exposition dont il compose la trame sonore. The Hypnoflip Invasion suit en février 2011. Il est disponible pour les acharnés sous forme de pack incluant le maxi vinyle. Un an plus tard déboule l'EP 6 titres Terrora !! (2012), accompagné du DVD live de la dernière tournée. Le gang des terroristes musicaux repart aussitôt sur les routes. Copyright 2014 Music Story Anne Yven

C'est en 2000, en région parisienne, que King Ju (alias Pop-Hip), MC Salo et Cadillac sortent de l'ombre avec pour leitmotiv de devenir l'exact contraire d'un boys band, beau séduisant et léger. Ces garçons ont pour références Bérurier Noir, Public Enemy, Wu-Tang Clan, Nirvana, Pixies et The Residents, autant dire que leur premier disque, une démo de six titres, tente un grand écart improbable et irrévérencieux entre punk et hip-hop.

En 2001, Stupeflip enregistre son manifeste et crée la légende du « Crou », en se présentant comme une équipe d'âmes damnées qui « est là pour terroriser la population et par là même instaurer une nouvelle ère, l'ère du stup » (site officiel). Il s'agit évidemment d'une opération de promotion déguisée, comme les membres du groupe d'ailleurs qui ne se montrent qu'affublés de masques et de déguisements. Ils signent cette année-là sur un label indépendant, racheté par BMG, chez qui sort donc leur premier disque, Stupeflip , en 2003.

Ode à l'ironie, le titre « Je fume pu d'shit » , fait, contre toute attente, parler du groupe qui passe en radio. Sur l'album on trouve aussi « Comme les zot' », titre parodiant cette fois-ci la scène musicale française. Mais à cause de cette haine à l'encontre du circuit promotionnel, certains médias vont finalement faire courir le bruit que le groupe est entièrement fictif. Alors, le « Krou kontre attak »  : c'est le premier titre du second album de Stupeflip, Stup Religion , nouveau mélange d'électro, de metal, de hip-hop et de punk volontairement mal dégrossi qui sort en 2005. Malheureusement le groupe met si peu d'entrain à le promouvoir que les ventes déçoivent. Stupeflip est remercié par sa maison de disques l'année suivante.

En 2007 King Ju, auteur et compositeur de la plupart des titres de Stupeflip, s'associe avec le créateur et couturier Jean-Charles de Castelbajac le temps d'une exposition dont il compose la trame sonore. The Hypnoflip Invasion suit en février 2011. Il est disponible pour les acharnés sous forme de pack incluant le maxi vinyle. Un an plus tard déboule l'EP 6 titres Terrora !! (2012), accompagné du DVD live de la dernière tournée. Le gang des terroristes musicaux repart aussitôt sur les routes. Copyright 2014 Music Story Anne Yven

C'est en 2000, en région parisienne, que King Ju (alias Pop-Hip), MC Salo et Cadillac sortent de l'ombre avec pour leitmotiv de devenir l'exact contraire d'un boys band, beau séduisant et léger. Ces garçons ont pour références Bérurier Noir, Public Enemy, Wu-Tang Clan, Nirvana, Pixies et The Residents, autant dire que leur premier disque, une démo de six titres, tente un grand écart improbable et irrévérencieux entre punk et hip-hop.

En 2001, Stupeflip enregistre son manifeste et crée la légende du « Crou », en se présentant comme une équipe d'âmes damnées qui « est là pour terroriser la population et par là même instaurer une nouvelle ère, l'ère du stup » (site officiel). Il s'agit évidemment d'une opération de promotion déguisée, comme les membres du groupe d'ailleurs qui ne se montrent qu'affublés de masques et de déguisements. Ils signent cette année-là sur un label indépendant, racheté par BMG, chez qui sort donc leur premier disque, Stupeflip , en 2003.

Ode à l'ironie, le titre « Je fume pu d'shit » , fait, contre toute attente, parler du groupe qui passe en radio. Sur l'album on trouve aussi « Comme les zot' », titre parodiant cette fois-ci la scène musicale française. Mais à cause de cette haine à l'encontre du circuit promotionnel, certains médias vont finalement faire courir le bruit que le groupe est entièrement fictif. Alors, le « Krou kontre attak »  : c'est le premier titre du second album de Stupeflip, Stup Religion , nouveau mélange d'électro, de metal, de hip-hop et de punk volontairement mal dégrossi qui sort en 2005. Malheureusement le groupe met si peu d'entrain à le promouvoir que les ventes déçoivent. Stupeflip est remercié par sa maison de disques l'année suivante.

En 2007 King Ju, auteur et compositeur de la plupart des titres de Stupeflip, s'associe avec le créateur et couturier Jean-Charles de Castelbajac le temps d'une exposition dont il compose la trame sonore. The Hypnoflip Invasion suit en février 2011. Il est disponible pour les acharnés sous forme de pack incluant le maxi vinyle. Un an plus tard déboule l'EP 6 titres Terrora !! (2012), accompagné du DVD live de la dernière tournée. Le gang des terroristes musicaux repart aussitôt sur les routes. Copyright 2014 Music Story Anne Yven


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page