Version MP3
incluse GRATUITEMENT
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Expédition Express Ajouter au panier
EUR 18,09
Fulfillment Express Ajouter au panier
EUR 21,22
Skyvo Direct Ajouter au panier
EUR 23,33
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 9,49
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Sun Structures [Import]

Temples CD
4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
Prix : EUR 13,90 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
 : inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 26 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 9,49.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Temples

Discographie

Image de l'album de Temples

Photos

Image de Temples

Biographie

Chanteur et guitariste du groupe Sukie qui connaît une notoriété éphémère en 2006 avec le n°1 des charts indépendants « Pink-A-Pade », James Edward Bragshaw fait la rencontre du bassiste Thomas Edison Warmsley. Les deux musiciens originaires de Kettering, dans le Northamptonshire au Royaume-Uni, forment le groupe The Moons le ... Plus de détails sur la Page Artiste Temples

Visitez la Page Artiste Temples
Toute la musique, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Sun Structures + Doug Tuttle + Melophobia
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Doug Tuttle EUR 11,42
  • Melophobia EUR 17,00

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (11 février 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00HB77QSO
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 628 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Critique

Il suffit d'écouter les quatre titres déjà parus en simple pour avoir une idée précise de ce que réserve le premier album de Temples, groupe dont le centre de gravité oscille à la charnière des mid sixties, entre les incunables « Rain » et « Strawberry Fields Forever » des Beatles, pour prendre deux repères de la fixation psychédélique qui anime le quatuor venu de Kettering, trou des Midlands où a été conçu Sun Structures.

S'il est entendu que le son du groupe de James Edward Bragshaw et Thomas Edison Warmsley n'a rien de révolutionnaire et la bimbeloterie à douze cordes, batterie noyée d'écho, voix blanche, riffs acides et autres envolées cosmiques ressemble davantage à une boutique d'antiquaire qu'à un salon futuriste, il ne faut pas négliger la propension du tandem à frapper dans le mille à plusieurs reprises, là où d'autres têtes chercheuses peinent à pondre une mélodie. En témoignent des compositions de l'envergure de « Shelter Song », petit miracle sorti du formol, ou de « Colours To Life », eau-forte piquante aux oreilles.

La petite boutique néo-psychédélique bien entretenue de Temples a beau afficher en vitrine un obus d'artillerie lourde gravé « Sun Structures » et crouler sous la quincaillerie d'époque, elle n'en recèle pas moins en ses recoins quelques bijoux du type « Mesmerise » ou « Sand Dance ». Encore faut-il avoir à coeur de fouiner dans ce dédale brillant de mille reflets colorés et aux murs en trompe-l'oeil, pour que l'amateur averti y trouve son bonheur. Dès lors, la parure orthodoxe de Temples servira de joli colifichet de son temps.

Loïc Picaud - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
Format:CD|Achat vérifié
Les amnésiques et tous ceux nés de la dernière pluie, sans parler des autres qui n'ont jamais fait l'effort d'explorer les arcanes de la pop music (eh oui, on disait comme ça, à l'époque) des années 60, devraient tenir avec "Sun Structures" l'un de leurs disques de l'année 2014 : mélodies efficaces, inventivité sonore redoutable, quelques accélérations et montées en puissance qui mettent le coeur en joie, c'est toute l'intelligence éternelle de la musique anglaise qui se déploie, et il est difficile de faire la fine bouche devant ce mini-festin musical. Pourtant, pourtant, tous ceux qui connaissent les Beatles circa 1967, le Pink Floyd de Syd Barrett, les Byrds des débuts, sentiront un vague - mais indiscutable - malaise devant cette re-création très, très lourde des codes du psychédélisme "classique". Du coup, ils se sentiront beaucoup moins indulgents : Temples a tout de la nouvelle "grande arnaque du rock'n'roll" dont les journalistes musicaux anglais raffolent : look impayable des musicos qui semblent sortir d'une machine à voyager dans le temps, pochette mi pipeau moyen-âgeux, mi Hypgnosis, et ces vieux flashbacks d'acide qui ont - malheureusement - tout du premier degré carnassier. Moi, personnellement, je préfère cent fois le petit jeu ironique auquel s'étaient livrés les Dukes of Stratosfear (XTC) : au moins on rigolait bien !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin !!! 23 février 2014
Par Jgomila
Format:CD
Conseillé par un célèbre journal, j'y vais et me dis bon encore un groupe qui recycle syd barrett et qui se dit:"puisque l'époque est au revival psyché pourquoi on ne croquerai pas un bout du gâteau". Et puis pouf, tombé à la renverse à l'écoute, au casque, de l'album. D'abord le mixage, en ces temps de fastcoute (écoute de disque comme on bouffe un hamburger), on oublie un peu vite ce qu'il devrait être. Ici voix en avant et réverb juste ce qu'il faut, parfait équilibre entre les différents instruments, bref un vrai régal et surtout du relief, c'est pas plat, uniforme, bref c'est vivant quoi. Et puis surtout il y a les compos. Alors là chapeau ces mecs ont réussi à trouver une place entre le psychédélisme radical du grand Syd et celui hyper mélodique des Beatles du Sgt. Peppers. Avec ce qu'il faut de modernité dans le son (encore bravo à l'ingé son). Je ne sais pas ce qu'il vont nous proposer dans les années à venir mais c'est sûr, ceux là savent composer de vraies chansons. Alors d'accord, ils recyclent mais avec classe et surtout ce qu'il faut de créativité personnelle. Les arrangements sont recherchés et ça ne tourne pas du tout en rond; un peu comme une route de montagne qui nous offrirait à chaque virage un paysage nouveau. A acheter absolument.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Pour les fans du syle " Beatles" 20 août 2014
Format:Téléchargement MP3|Achat vérifié
Un album qui a des sonorités qui vous rappelleront un certain groupe qui a fait fureur dans le monde dans les années 1960 et plus tard !!!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Psyché et grand !!! 14 février 2014
Par JOURDON
Format:CD
Album magistral et féérique de ces Temples qui nous replongent dans l'univers sacré de nos prédecesseurs ... les influences paraissent évidentes mais elles le sont de manière très diffuses et disparates. Les mélodies sont marquées et chiadées, les arrangements grandiloquents n'en sont pas moins élégants et raffinés. Que ces Temples là ne nous quittent plus car la musique devrait toujours offrir cette magie, réservée aux plus talentueux artisans dont ce groupe fait désormais partie !!!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 I feel freeeeeeeeeeeeeeeeeee 13 février 2014
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Quelque part entre le Lonerism de Tame Impala et toute la discographie psyché des Beatles, il existait encore un petit espace où sont venus se glisser les lascars de Temples. Un coin de paradis inoccupé dans lequel les 4 gars de Kettering ont pu développer pleinement tout leur talent pour le rock psychédélique millésimé 60s. Guitares, cordes, harpes j'en passe et des plus inattendus, rien ne semble rebuter nos gaillards quand il s'agit de faire planer à des altitudes enfumées.

Shelter Song et Keep in The Dark sont, sans conteste possible, des tubes imparables dès la première écoute, mais il serait dommage de négliger Mesmerise ou The Guesser pour ne citer qu'eux. Les groupes psychédéliques, ce n'est pas ce qui manque en ce moment me direz vous, et c'est vrai mais, à la différence des Black Angels et autres Warlocks, le psychédélisme des Temples est lumineux, léger, vraiment atmosphérique.

La pochette, quant à elle, ne manquera pas de faire jazzer. Hommage aux Who? ou plagiat éhonté ? Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse serais_je tenté de dire, alors je m'en ressers un coup !

CREW.KOOS
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Inégal mais qui fait quand même du bien 15 mars 2014
Par Pascal Bellanger VOIX VINE
Format:CD|Achat vérifié
En pleine vague psyché, voici un album qui ne détone pas. (et ne détonne pas non plus, d'ailleurs ^_^)

Le son est proprement excellent, en provenance directe de la seconde moitié des sixties. Plusieurs morceaux sortent du lot, le single Shelter Song notamment, ou Sun Structures, mais à mon avis, trop de mélodies sont déjà entendues : le refrain de The Golden Throne, on dirait celui de Ton Héritage, de Benjamin Biolay, et sans doute d'autres chansons, d'ailleurs.
Dans l'ensemble, les schémas des morceaux se ressemblent un peu, avec un riff d'intro qui reste plus ou moins tout du long et des effets au chant qui ne varient pas beaucoup. Mais au moins, ils ont des mélodies, même reprises

Concrètement, dans un registre similaire, Tame Impala est plus percutant et original.
Après, le potentiel est réel car à la réécoute, les morceaux finissent par rester dans la tête, même s'ils le feraient bien plus avec de meilleures mélodies.
Mais juste pour le son et la vague de fraîcheur sixties (qui est ma came, je l'avoue, sinon je n'aurais pas été jusqu'à 4 étoiles mais seulement 3), l'album vaut le détour. J'attends quand même la suite, pour voir s'ils réussiront le défi du deuxième album.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?