undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Sur l'eau et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 15,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Sur l'eau a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Sur l'eau Broché – Grands caractères, 14 septembre 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 13,61
Broché, Grands caractères, 14 septembre 2006
EUR 15,00
EUR 15,00
CD
"Veuillez réessayer"

Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Sur l'eau

Ce journal ne contient aucune histoire et aucune aventure intéressante. Ayant fait, au printemps dernier, une petite croisière sur les côtes de la Méditerranée, je me suis amusé à écrire chaque jour ce que j'ai vu et ce que j'ai pensé.
En somme, j'ai vu de l'eau, du soleil, des nuages et des roches - je ne puis raconter autre chose - et j'ai pensé simplement, comme on pense quand le flot vous berce, vous engourdit et vous promène. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Maupassant voyageur, Maupassant poète, Maupassant voyageur-poète, voyageur qui a parcouru la Normandie, la Bretagne, la Côte d'Azur, l'Auvergne et l'Italie, l'Algérie et la Tunisie, les plaines et les montagnes, le désert et les fleuves, la mer et toutes les eaux qu'il aime sentir et toucher... Et puis, marcher, naviguer, voir et raconter pour écrire en meublant sa solitude. Une riche moisson de paysages, de portraits, d'anecdotes, saisis dans une prose en apparence facile, mais proche du lecteur : " Il me reste à demander pardon pour avoir parlé de moi. J'avais écrit pour moi seul ce journal de rêvasseries, ou plutôt, j'avais profité de ma solitude flottante pour arrêter des idées errantes qui traversent notre esprit comme des oiseaux. [...] J'ai peut-être tort ". C'est l'homme qui se découvre lui-même avec sa mélancolie de solitaire, la vie qu'il découvre dans ses sites et ses portraits.



Détails sur le produit

  • Broché: 174 pages
  • Editeur : Rive Droite (14 septembre 2006)
  • Collection : MEGA
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2841521001
  • ISBN-13: 978-2841521005
  • Dimensions du produit: 24 x 1 x 16 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc REYNAERT TOP 100 COMMENTATEURS le 31 mars 2011
Format: Poche
Dans ces méditations très révélatrices, Guy de Maupassant nous donne sa vision intime sur le métier et la psychologie de l'écrivain (de lui-même), sur la guerre, l'éducation, les bureaucrates et l'homme en général.

L'écrivain
Pour Guy de Maupassant, l'homme de lettres diffère fortement de ses semblables.
Acteur et spectateur de lui-même et des autres, l'écrivain est condamné à être toujours un reflet de lui-même et des autres. `Il ne peut s'abstenir de jeter en ses livres tout ce qu'il sait, mettant à nu, avec une impartialité cruelle, les caeurs de ceux qu'il aime ou qu'il a aimés, exagérant même, pour grossir l'effet, uniquement préoccupé de son aeuvre et nullement de ses affections. S'il aime une femme, il la dissèque comme un cadavre dans un hôpital.'

Sa vision pessimiste sur l'être humain
Les êtres humains restent des bêtes dominés par leurs instincts et hantés par la peur harcelante de la solitude: `Isolement et indépendance: est-ce que le petit être, à peine sorti du ventre, ne se met pas à crier pour annoncer son isolement et affirmer son indépendance?'
Il `assiste à la lente éclosion des lieux communs qu'ils redisent toujours. Mais leurs idées, les plus hautes, les plus solennelles, les plus respectées, ne sont-elles pas l'irrécusable preuve de l'universelle, indestructible et omnipotente bêtise ? Comment se fait-il que le public du monde ne crie pas: `Au rideau!', ne demande pas l'acte suivant avec d'autres êtres?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Belkis Simit le 30 janvier 2010
Format: Poche Achat vérifié
Brève croisière le long de la côte d'Azur: problèmes de navigation et regard d'une grande acuité sur une côte qui subit sa première forte urbanisation (ou son premier bétonnage?).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 juin 2015
Format: Poche
Sur l’eau/Guy de Maupassant
Cette nouvelle assez longue parue en 1888 raconte une croisière de Maupassant en Méditerranée à bord de son yacht Bel-Ami dans les années 1873 à 1875.
C’est non seulement un récit de voyage mais aussi une belle description des paysages et de la vie à bord.
Maupassant évoque aussi la vie littéraire, ses tourments intimes, et les vices d’une aristocratie dont il fait une satire féroce, des gens qui s’approprient les acteurs célèbres, les artistes et les musiciens.
Et puis la beauté de la mer et les caprices du vent sont décrits dans ce style inimitable qui est propre à Maupassant. On découvre tels qu’ils étaient vers 1875 des lieux devenus mythiques comme Saint Tropez, Saint Raphaël, Sainte Maxime, Saint Aygulf, Agay…
En somme, un délicieux bavardage ont dit certains : c’est même un peu plus !
Citations sur le vent :
« Aucun ennemi ne nous donne autant que lui la sensation du combat, ne nous force à tant de prévoyance, car il est le maître de la mer, celui qu’on peut éviter, utiliser ou fuir, mais qu’on ne dompte jamais. »
La misanthropie croissante de Maupassant transparait au fil des pages :
« Dieu, que les hommes sont laids ! Pour la centième fois au moins, je remarquais au milieu de cette fête que, de toutes les races, la race humaine est la plus affreuse. »
Suit une réflexion sur l’attitude des foules fort juste et qui ne laisse de donner à penser que Maupassant préfère la solitude à bord de son Bel Ami.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par CéCédille TOP 1000 COMMENTATEURS le 3 mars 2013
Format: Poche
On part en croisière avec Maupassant, “Sur l’eau” et le long de la Côte d'Azur, passager clandestin du Bel-Ami, pour partager ses réflexions de bric et de broc sur les ridicules des écrivains, l’exploitation des chênes liège de la forêt de Cogolin, la peine de mort à Monaco, la tombe de Magazine, la rude vie des pêchers de Saint-Tropez, l’ennui de la vie de bureau. Délicieux bavardage, alors que le vent fraîchit, que la trinquette du cotre fasseye, et qu’il faut prendre des ris en regagnant en toute hâte l’abri d’une crique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
Ce titre banal, et le sujet qui l'est à peine moins, cachent des trésors incomparables au XIXème siécle de réflexions sur la vie et la misère de la condition humaine, d'une justesse et d'une pénétration étonnantes! Optimistes professionnels et adeptes de l'illusion et de la méthode Coué s'abstenir!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?