Acheter d'occasion
EUR 5,95
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Sur la route Poche – 27 août 1997

3.7 étoiles sur 5 79 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 27 août 1997
EUR 5,94
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00

Il y a une édition plus récente de cet article:


Romans et littérature
--Ce texte fait référence à l'édition Poche.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

«Aujourd’hui, voici qu’on peut lire ces chants de l’innocence et de l’expérience à la fois, dans leurs accents libertaires et leur lyrisme vibrant ; aujourd’hui on peut entendre dans ses pulsations d’origine, le verbe de Kerouac, avec ses syncopes et ses envolées, long comme une phrase de sax ténor dans le noir.»Josée Kamoun. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Un gars de l'Ouest, de la race solaire, tel était Dean. Ma tante avait beau me mettre en garde contre les histoires que j'aurais avec lui, j'allais entendre l'appel d'une vie neuve, voir un horizon neuf, me fier à tout ça en pleine jeunesse ; et si je devais avoir quelques ennuis, si même Dean devait ne plus vouloir de moi pour copain et me laisser tomber, comme il le ferait plus tard, crevant de faim sur un trottoir ou sur un lit d'hôpital, qu'est-ce que cela pouvait me foutre ?... Quelque part sur le chemin je savais qu'il y aurait des filles, des visions, tout, quoi ; quelque part sur le chemin on me tendrait la perle rare. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Madamedub.com TOP 1000 COMMENTATEURS le 8 août 2009
Format: Poche
De retour au pays après les ravages de la seconde guerre, Sal Paradise, le narrateur, de retour aux USA, a du mal à rester en place. Il fait la connaissance de Dean Moriarty, un jeune gars un peu fou, un peu exalté, séducteur et enragé, qui lui fera goûter aux plaisirs de la route, et l'encouragera à parcourir l' Amérique, d'est en ouest, du nord au sud, jusqu'au Mexique.
Des voyages décousus, pas toujours cohérents, parcourus et reparcourus, sans d'autres buts avoués que l'amitié, la conduite, les bières et les filles...Une quête de la subjectivité, qui repousse les barrières d'un monde en pleine reconstruction, et adresse un hymne à la vie la plus simple, au-delà de toutes considérations pathétiques de la pauvreté ou de la folie.

C'est surtout le lien qui unit Sal à Dean, la fascination qu'exerce ce dernier, qui fait fil directeur dans ce roman sans véritable intrigue. Dean ouvre les premières pages et referme les dernières, il est omniprésent, et ce même dans ses absences (le premier tiers du récit, où le narrateur déplore de ne pas avoir pu le voir de tout son voyage).
Comme tous les totems, Dean demeure l'élément inquiétant et imprévisible, capable du pire comme du meilleur, celui qui pousse jusqu'au bout cet état d'esprit. On le sait, "Sur la route" est le livre emblématique de la «beat génération», roman autobiographique d'un de ses fondateurs, où se côtoient, à couvert de pseudonymes, les différents tenants du mouvement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 32 sur 34 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par TOMSIA le 5 février 2015
Format: Poche Achat vérifié
Pour l’instant : rien ; vous ne voulez rien. Mais ce n’est pas forcément grave. Car ce n’est pas forcément cette question-là que vous avez à vous poser.

Souvent, beaucoup de personnes « veulent », poursuivent des objectifs, des intérêts, des idéaux. Puis, une fois qu’elles ont atteint ce qu’elles voulaient, elles s’aperçoivent que ce n’était pas ce qu’elles « voulaient vraiment », ou que cela ne les a pas rendues plus heureuses.

Peut-être, au lieu de « qu’est-ce que je veux ? », faut-il vous demander plus simplement « qu’est-ce que j’aime ? » Et plus précisément encore : « quels moments, quelles activités, quelles rencontres me font du bien, me nourrissent, m’apaisent ? » Et voir alors ce que vous pouvez faire pour vous en rapprocher plus souvent, comprendre quels choix (personnels ou professionnels) vont vous permettre d’aller davantage vers ce qui vous intéresse et vous gratifie, petitement ou grandement, peu importe. Remplacer, donc, la question du devoir ou du vouloir par celle du plaisir d’exister, d’éprouver, de ressentir…

Une autre question pouvant vous aider mieux que «qu’est-ce que je veux ? », c’est « qu’est-ce que je ne connais pas encore, ou pas suffisamment ? ». Cultiver notre esprit d’ouverture, notre curiosité, aller vers ce qui est hors de nos habitudes ou de notre quotidien : sorties, rencontres, voyages… Sans attentes immédiates de mieux être, sans attente de révélation, du genre « j’ai enfin trouvé ma voie ». Mais en gardant simplement l’esprit ouvert et curieux, en attendant que toutes ces expériences décantent et se clarifient en nous. En apprenant à nous réjouir du chemin sans forcément savoir vers quoi il nous mène.
Remarque sur ce commentaire 9 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par chris VOIX VINE le 26 juin 2011
Format: Broché
Le problème dans les commentaires Amazon c'est qu'ils sont tous regroupés ensemble, quelle que soit la version du livre, l'édition. Moi j'ai lu "le rouleau original" qui est une version sensiblement différente des versions publiées antérieurement. Donc, ce fameux rouleau.. C'est effectivement une lecture enivrante, qui nous montre une Amérique flamboyante, qui dépasse le cent à l'heure, en cette fin des années 50. Dans ce rouleau "original", il y a les idées "originelles" de ma génération post-soixante-huitarde. Je vois d'où viennent les idées de révolte contre l'ordre établi, de liberté sexuelle qui fleuriront plus tard à l'époque hippie. Même si Kerouac lui-même s'est défendu d'être à l'origine de la "beat generation", l'époque parle à travers lui. Le texte est très compréhensible, même si on a du mal à suivre tous les personnages (réels)du roman. Par contre pourquoi avoir rajouté 4 (quatre!) préfaces? Celà n'ajoute rien, sinon de donner un vernis pseudo-universitaire à un texte qui est justement intéressant par son aspect brut de décoffrage.
Remarque sur ce commentaire 49 sur 56 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Pulp TOP 500 COMMENTATEURS le 13 septembre 2012
Format: Poche
Ce récit mythique d'une grande fraicheur m'a parfois laissé perplexe : j'avais l'impression de vivre une expérience extraordinaire, tout comme Jack KEROUAC et ses acolytes qui font les 400 coups à l'aube des années 1950, mais parfois, ce texte sans respiration me paraissait confus et décousu, presque soulant. C'est un peu l'impression qu'on a lorsque l'on roule pendant des heures `sur la route'.

De toutes les manières, entre la folie de Neal CASSADY et l'enthousiasme débordant du narrateur, cette ode à la liberté ne peut laisser indifférent.

En outre, les nombreux personnages, les multiples péripéties ainsi que l'absence de repère (dans la forme) m'ont incité à relire ce livre une seconde fois.

Je crois qu'il faut considérer `Sur la route - le rouleau original', comme quelque chose d'unique, sur le fond comme dans la forme. Cela tient à la personnalité de Jack KEROUAC ainsi qu'aux circonstances de sa rédaction. En tout cas, je ne regrette pas d'avoir lu ce tapuscrit à base de `sex, alcohol & jazz' où les protagonistes vivent à cent à l'heure.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?