undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Acheter Fire Cliquez ici Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles17
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
13
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: DVD|Modifier
Prix:8,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 3 septembre 2014
Dans notre désert culturel, "My sweet Pepper Land" est un petit film kurde qui a vraiment de quoi nous remonter le moral.
On y retrouve la superbe Golshifteh Farahani déjà vue dans "À propos d’Elly".
Actrice iranienne, réalisateur irakien, paysages de la frontière turque ... c'est tout l'avantage cinégénique du Kurdistan, un pays qui n'a jamais vraiment eu le droit d'exister sauf peut-être entre 1920 et 1923 jusqu'à ce que les Grandes Puissances fassent valoir des enjeux géopolitiques plus sérieux que les espoirs de la population locale.
Depuis la chute de Saddam, une partie du Kurdistan a gagné une relative indépendance et le film de Hinner Saleem débute par une mise en perspective magistrale de ce nouveau ‘pays’ : les kurdes découvrent l'autonomie, on y a besoin de police, de justice (1), bref de tout sauf de pétrole ...
Une citation du réalisateur :
"Je crois que le Kurdistan d’aujourd’hui ressemble à l’Amérique de l’époque du western : on y découvrait le pétrole, on y construisait des routes, des écoles et des infrastructures, et on tentait d’y faire appliquer la loi."

Hinner Saleem réussit à planter son décor en quelques minutes (bande son et mise en scène façon Sergio Leone !) et à nous faire découvrir avec humour un ‘pays’ complètement méconnu : rien que pour cela, son film vaut le détour.
Et ce n'est pas tout, puisqu'une belle histoire va nous être contée qui aborde d'un air souvent léger et parfois ironique des sujets très sérieux et très actuels.
Dans ce Kurdistan en devenir, une jeune institutrice et un ancien résistant devenu flic vont se trouver réunis par le hasard ou le destin : tous deux partent rejoindre un petit bled paumé de montagne, près de la frontière turque (2) pour y apporter l'éducation, la démocratie, l'ordre et la loi.
Mais dans ces montagnes reculées aux traditions moyenâgeuses très présentes, une femme seule qui prétend éduquer les enfants n'est pas la bienvenue.
Et dans ces montagnes reculées soumises à de petits chefs de guerre et trafiquants locaux, un ancien héros de la résistance qui vient jouer au shérif intègre n'est pas le bienvenu.
La scène d'arrivée de nos deux héros dans ce qui tient lieu là-bas de saloon (3) est tout simplement fabuleuse.
Autant dire que le séjour de nos deux missionnaires ne sera pas de tout repos.
On ne vous en dira pas plus sur cet ‘eastern’ kurde qui se déguste exactement comme un bon vieux western : paysages grandioses (mais temps de chiottes, il faut le dire), héros solitaires, méchants armés jusqu'aux dents, musique superbe, scènes de duels, confrontations d'orgueils, conflits d'honneurs et regards assassins, ...
Sachez quand même qu'on y découvre d’étonnantes brigades entièrement féminines (quelque part entre ninjas et guerilleras) qui harcèlent l'armée turque depuis leurs montagnes imprenables : elles seraient plus de deux mille [pour de vrai] échappant ainsi à l’occupant turque et peut-être aussi au machisme kurde.
Sachez aussi qu'on y découvre une très belle musique (jouée par Golshifteh Farahani elle-même) sur un étrange instrument : le hang ... qui n'a rien de kurde (on aurait pourtant bien voulu y croire !) mais qui a été inventé récemment par deux suisses ! C’est super beau, tout à fait en accord avec la mélancolie des montagnes pluvieuses du Sweet Pepper Land.
Le plaisir d'une belle histoire dédiée aux femmes, la satisfaction d'un bon cinéma bien loin d’Hollywood et l'intelligence de nous faire découvrir de l'intérieur, un pays dont on parle beaucoup mais qu'on connait si peu : c’est sans conteste le film du moment à ne pas manquer.

(1) - magistrale ouverture sur une scène de pendaison 100% humour noir qui montre combien il est difficile d'accéder du jour au lendemain au statut de démocratie de plein exercice !
(2) - les avions de chasse turcs survolent la zone et viennent détruire les ponts pour saper les infrastructures de cette base arrière de leurs résistants kurdes en Turquie
(3) - saloon qui donne son titre au film tel un Bagdad Café local : si c'est pas de l'humour au 3° degré ça !
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
Comment l'arrivée de l'état, sous la forme d'un ténébreux shérif et d'une ravissante et courageuse maitresse d'école, vient perturber cette petite communauté du Kurdistan où tout le monde monte à cheval depuis que le pont menant à la ville a sauté. Un pure Western mêlant comique, romantique, intrigue et portrait culturel. Les héros sont beaux, la musique envoutante... Bref, une petite pépite de film vraiment pour tous. On passe un bon moment, on voyage et on en sort avec la banane ! What else !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film franco-germano-kurde de 2013 est génialement inspiré des westerns américains classiques mais en conservant l'historique kurde.
Avec son personnage atypique d'institutrice, Govend, celle qui essaye d'échapper à un mariage forcé, le réalisateur apporte une touche sensible et émouvante à un sujet qui l'est déjà profondément. Voir ces habitants refuser l'éducation de leurs enfants ou toute entorse aux règles et aux traditions nous rappellent tristement qu'il est inutile d'aller chercher bien loin pour assister à l'avilissement et l'abus de pouvoir.
Le shériff, Baran, nouvellement arrivé est la figure type du représentant de la loi, comme au Far West. Baran et Govend vont se frotter au sale type qui fait régner sa loi à coups de deal, troc, violence et mensonges. Le méchant type, aussi...
Voyez comme les choses se mettent en place. J'ai adoré. Cette recréation de l'Ouest américain au Kurdistan est très originale. Les paysages, les décors, les costumes, les armes... tout concorde, tout se prête au jeu et renforce cet aspect du film. Plus qu'un hommage, c'est un vrai clin d'oeil de cinéaste à des cinéphiles. Nous parlons le même langage.
Je vous recommande ce très beau film (avec juste une remarque négative, un avertissement: on y voit des animaux maltraités, et ce, de manière gratuite, comme un jeu en quelque sorte. Je n'ai pas du tout apprécié ces moments et ça a un peu gâché mon plaisir)
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2014
Pour moi, il s'agit d'un très beau film. Une histoire simple dans un contexte compliqué, éminemment contemporain, se déroulant dans une région trouble où des hommes d'une autre époque tentent de faire régner leur loi. La belle actrice Golshifteh Farahani est également très émouvante, tant par son courage que par sa détermination. Un western oriental malheureusement de notre temps, accompagné par une agréable musique qui n’adoucit pas les mœurs.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2015
Belle image, parfois un rendu un peu vidéo. Il y a des scènes nocturnes à plusieurs reprises et la qualité reste bonne .
C'est un western , comme le dit son réalisateur dans les bonus, mais dans un environnement et une culture très loin des USA . Les paysages savent être menaçant , la montée de la tension très bien rendue, pour un climax violent.
Le film n'oublie pas d'être beau mais aussi avec des traits férocement drôles (la 1ère scène notamment) . L'actrice principale est magnifiée tant dans sa beauté que celui de son combat.
Un réalisateur à suivre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2015
Ce film est à voir absolument, il est magnifique, je l'ai vu à deux reprises et je viens de l'acheter, de bons acteurs, l'horrible mentalité par rapport aux femmes dans ces pays, inspiré de la réalité, et malgré tout de la tendresse de la part de Baran, le frère ainé qui a tout à dire sur la vie de sa sœur, elle on apprécie, elle est rebelle, à voir et à revoir.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2015
Qu'il est terrifiant et beau ce portrait de femme qui ne peut ni exercer son métier, ni aimer comme elle le souhaite!
L'actrice est magnifique dans sa lutte face à une société d'hommes faite pour et par des hommes , la nature superbement filmée , et les dialogues percutants parce-que toujours justes.
A voir d'urgence et à offrir .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2015
Le genre Western s'est désormais déplacé vers l'est avec ce très beau film qui n'a pas à rougir devant certaines de ses illustres inspirations américaines ou italiennes. A découvrir.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai adoré l'histoire de ce policier incorruptible et de cette belle institutrice luttant contre l'ignorance. De plus, cela finit bien et la musique est belle. Que demandez de plus ?
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2016
Touchant et humain, parfois rude, une petite perle qui nous renvoie aux difficultés de garder son humanité quand on est kurde et quand on est une femme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)