Symphony No. 4, Op.43: II. Moderato con moto
 
Agrandissez cette image
 

Symphony No. 4, Op.43: II. Moderato con moto

Symphonieorchester Des Bayerischen Rundfunks/Mariss Jansons
28 novembre 2005

EUR 1,29 (TVA incluse le cas échéant)
Titre
Durée
 
Symphony No. 4, Op.43: II. Moderato con moto
8:48


Détails sur le produit

  • Performers: Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks
  • Composers: Dmitri Shostakovich
  • Conductors: Mariss Jansons
  • Date de sortie d'origine : 3 février 2005
  • Date de sortie: 4 octobre 2004
  • Label: Warner Classics
  • Copyright: (C) 2004 EMI Records Ltd.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée: 8:48 minutes
  • Genres:
  • ASIN: B0023CE59A
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)

Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ce commentaire inaugure une nouvelle série 18 janvier 2012
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
>>>>>> PREAMBULE

La musique a-t-elle besoin d'être comprise pour être aimée ?
Certains Quatuors de Beethoven, certaines Sonates de Schubert, certaines Symphonies de Mahler ou Bruckner m'ont ainsi longtemps intimidé : comment apprivoiser d'emblée de si larges massifs ?
Maintes oeuvres nous parlent immédiatement, mais d'autres ne se révèlent qu'après plusieurs écoutes. D'autres, plus concises ou plus imagées, résistent cependant par l'absence de forme prédéterminée : les poèmes symphoniques par exemple.
Par accoutumance, on apprend à y planter des jalons pour s'y repérer, on identifie les mélodies ou épisodes qui en construisent la dimension illustrative. Au besoin, on invente son propre programme fictif à des oeuvres qui en sont dépourvues.
Cela prend du temps. Ou risque de dissuader les mélomanes peu familiers de cet univers, qui s'en détourneraient faute d'en trouver les clés.

Point ne suffit de savoir déchiffrer une partition. Quand bien même, on doit alors prendre du recul pour appréhender la structure globale, ce qui saurait difficilement se faire pendant l'audition.
Certes il existe des dictionnaires, des ouvrages, des articles de magazine qui nous aiguillent dans la découverte intrinsèque d'une oeuvre.
Mais rares sont ceux qui fournissent une aide à la fois fouillée, pragmatique et sérieuse. On peut se fier aux éditions Fayard. Un modèle du genre est le « Guide illustré de la musique symphonique de Beethoven » par Michel Lecompte.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

ARRAY(0xaddce594)