undrgrnd Cliquez ici Toys Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles17
3,8 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 septembre 2010
C'est l'histoire d'une femme qui, pensant son mari mort, eut la faiblesse de s'abandonner à un autre. L'oeuvre commence après la naissance de leur enfant, à la condamnation publique de Hester Prynne. De cette intrigue somme toute simple ressort un roman complexe et touchant. L'identité de l'amant, le père de l'enfant d'Hester, se dessine par d'infimes touches au fil des chapitres, dans des tremblements de main et des gouttes de sueur visibles à qui sait les voir. Cette quête du "coupable", à la manière d'un récit policier, vient se mêler à l'histoire dominante du livre, celle de Hester, une des femmes les plus fortes de la littérature à mes yeux. Abominée par son village à la moralité puritaine calviniste très dure, forcée de porter en son sein la lettre qui signe son crime (A pour Adultère), elle commence une seconde vie à l'écart des autres, et pourtant parmi eux puisqu'elle refuse de quitter son village, pour se punir elle-même, mais aussi dans une sorte de fierté. Cette tension entre orgueil d'une femme amoureuse et remords insupportable de l'adultérine donne au texte un dynamisme exceptionnel, qui s'incarne dans la figure de la petite Pearl, l'enfant de la honte, petit lutin aux accents diaboliques qui court d'un bout à l'autre du roman, dans des robes toutes plus colorées les unes que les autres, dans une communauté grise. Si l'on doit s'identifier, avec qui le faire? Avec la coupable, ou son amant trop lâche pour se révéler? Avec l'esprit rigoureux et juste de cette communauté sans coeur?
Sans plus en dire, je ne saurais que recommander ce chef-d'oeuvre d'Amérique qui laisse dans l'imagination certaines scènes puissantes (Hester assise dans la forêt avec son amant, en clair obscur, ôtant son foulard et laissant une masse de boucles châtain tomber sur ses fines épaules tandis que la petite Pearl joue dans la forêt). L'atmosphère rouge sang de l'oeuvre, presque étouffante, demeure même après plusieurs années. A lire en français comme en anglais, même si la langue de Hawthorne est poudreuse et lourde, mais admirablement poétique et adaptée à son sujet.
0Commentaire7 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2013
Pour avoir été fascinée par les "Sorcières de Salem" , et les films "Jour de Colère" ou le "Festin de Babette" je m'étais préparée avec un vif intérêt à la lecture de la relation - parait il authentique - d'une de ces effarantes condamnations dont les puritains, tout droit descendus du "Mayflower" se sont fait la glaçante spécialité.
Las, l'auteur nous gratifie d'une interminable préface en forme de prologue , certes riche en descriptions de vieux loups de mer échoués sur les rives de la toute nouvelle Nouvelle Angleterre , avant d'en venir enfin au fait:
Cette ignominieuse "lettre écarlate " infligée à une jeune femme ayant fauté ( seule??) et dont se repaissent toutes les rombières locales, gavées d'interdits , et trop heureuses de s'offrir à bon compte la tête et la peau d'un femelle dangereuse, puisque non seulement sans défense, mais de surcroit jeune et jolie.
Tout celà enrobé dans un pompeux galimatias de vieil Anglais trop visiblement auto satisfait.
SOS ! , quelle que soit la sympathie ( l'empathie) éprouvée pour la petite "Pearl" , fruit exquis mis au monde par la pécheresse, le lecteur s'englue dans un style vraiment indigeste.
Certes, il s'agit d'un auteur du XIXeme siècle , chef d'un service des Douanes de Boston de surcroit, mais on corbe l'échine sous le poids des mots.. Sans le choc des photos ...Pour lecteurs Anglophiles et Phones avertis
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2013
Livre que j'avais à lire pour la fac, mais c'est une très bonne surprise, le livre est BIEN!!
Non vraiment c'est super! Lecture facile, anglais facile à comprendre, histoire prenante, suspens!! tout y est!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2014
Le premier grand roman américain doit être lu et relu. Une peinture de l'âme humaine comme il en existe peu et des personnages d'une épaisseur extraordinaire. Un très grand livre
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2014
J'ai commandé ce livre parce que tous les auteurs américains contemporains que j'aime y font référence à un moment ou un autre, mais je n'avais pas réalisé que ce pilier de la littérature américaine serait rédigé dans une langue qui n'a pas grand chose à voir avec l'anglais (américain) d'aujourd'hui...Bref, sur le dictionnaire en ligne de ma tablette, à chaque fois que je cherche un mot, il est noté "archaïque"...N'étant pas une spécialiste de la littérature américaine, j'aborde donc ce livre comme on visite un musée, avec curiosité, mais ce n'est certes pas d'une lecture facile..
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2015
Bonjour, savez-vous s'il s agit d'une version " intégrale" ou en anglais simplifié? J ai fait l'erreur d'acheter une édition niveau B1/B2 au lieu de la normale et j aimerais ne pas encore me retrouver avec le mauvais livre !! Merci.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2013
C.est toujours difficile à lancer la première lecture d'un roman, en même temps il est pas intéressant pour tous, mais une fois on commence, on a envié de continuer!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2003
j'ai beaucoup apprécié ce roman,non pas parce que je l'ai lu en anglais,ce qui entre nous ne fut pas trop difficile,j'ai donc dû louper quelques péripéties mais ce que j'ai retenu c'est que l'auteur critique la société américaine et PURITAINE d'il y a quelques siècles et ce d'une manière poignante et touchante.
j'ai aussi trouvé qu'il était allé très loin en donnant ce rôle au révérand dimmesdale.cela ébranle les croyances et le respect que nous pouvons avoir envers le clergé et les religieux mais il faut dire que hawthorne a bien réussi à se moquer des puritains et de ce fait,il les a provoqués en imaginant un tel personnage!j'ai aussi beaucoup apprécié la présence du supernaturel dans l oeuvre qui ajoute une petite note qu'on a du mal à oublier lorsque l'on pense au livre et qui lui donne un côté atemporel.
0Commentaire12 sur 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2014
J'ai commandé un certain nombre de livres d'occasion dont celui ci, mais aussi "History of Canada" ou encore "A streetcar named desire", qui étaient vendus comme étant "en bon état". J'ai donc été relativement déçue de recevoir des livres à la couverture déchirée, aux pages qui menacent de s'enfuir à tout instant, et même de constater que dans l'un d'entre eux, les diverses annotations de son précédent propriétaire fleurissaient à chaque page. Déçue donc de m'apercevoir que nous n'avons pas la même notion de ce qu'est "un livre en bon état", pour moi ils sont dans un état tout juste "passable".
22 commentaires0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2013
Je sais, c'est un classique de la littérature américaine mais j'avoue avoir sauté au moins la moitié du bouquin.
Bon, l'histoire est celle d'une jeune femme seule dans la Salem puritaine du 17ème siècle qui accouche d'une petite fille de père inconnu (en fait le pasteur du coin). Pour la punir, on l'oblige à coudre la lettre A sur son vêtement.
Le reste du livre est consacré à des pages et des pages de morale et de préchi-précha qui m'ont prodigieusement ennuyée.
0Commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus